Articles avec #lorraine vie politique tag

Publié le 31 Janvier 2015

Il est toujours facile d'accuser les responsables régionaux de tous les maux, ceci dit, sans naïveté, le courage et le calcul sont - aujourd'hui comme hier - des éléments trop souvent opposés en politique. Ce dernier propos peut être illustré par l'engagement incroyablement tardif de la majorité radicale du Grand Nancy contre le dossier Vandières.

Mais construire une gare et une LGV en France est bel et bien du ressort de la SNCF et de RFF. Si Louvigny a été construit à distance de l'aéroport de MNL, c'est le choix de la SNCF qui a traité le dossier de la LGV Est avec une désinvolture incroyable. Ce sont les Lorrains qui ont apporté in fine un financement exceptionnel pour "boucler" cette infrastructure publique. Louvigny est à eux !


La SNCF et RFF sont prêts aujourd'hui à construire une seconde gare à quelques kilomètres...encore une fois aux frais des Lorrains par le biais d'une "taxe régionale" sur les carburants.

Cette taxe opaque est prélevée depuis plusieurs années.

Première question : à combien s'élève cette cagnotte d'impôts indirects aujourd'hui ?

Mystère !

Parce que, si cette cagnotte ne correspond pas au montant prévu des travaux, la taxe devrait être maintenue au détriment des contribuables lorrains. Et pendant combien d'années ?

Et bien sûr, si par miracle, la cagnotte est suffisante, alors cette taxation devrait être stoppée, rendant ainsi aux Lorrains du pouvoir d'achat.

Aucune indication dans les documents officiels...Dimanche, c'est un vote sans chiffre que propose la majorité PS de la Région !


A cela, s'ajoute le "one shot" : si cette somme n'est pas dépensée, elle est perdue à jamais (oui, c'est écrit !). Oui, cette taxe ne peut servir que pour Vandières (oui, c'est aussi écrit). Cette cagnotte a des petites ailes et elle peut s'envoler ! Gros Lol !

Alors, pourquoi Monsieur Masseret et sa majorité ne prennent-ils pas leurs responsabilités ?

Par peur d'apparaître tellement incohérents de proposer d'éloigner encore plus la gare Lorraine TGV de l'aéroport de Lorraine dont la gestion vient d'être reprise par la Région Lorraine (dont l'expertise en gestion d'aéroport semble aussi "grande" qu'en construction aéronautique...) ?

Ou pour faire d'une pseudo-concertation une vraie opération de communication politique avant les prochaines élections...encore une fois aux frais des Lorrains ?

Les Hommes du Skylander doivent se refaire une image après ce scandale lorrain de plusieurs dizaines de Millions d'euros.

 


Pour faire avaler l'abandon de l'actuelle gare Lorraine TGV, un projet de gare frêt a été annoncé.

Comme chacun le sait, le frêt SNCF est la branche la plus malade du groupe public. Combien de plans de redressement ont-ils été lancés pour restructurer cette activité ? Tous ont terminé par des échecs et par des subventions des contribuables : l'activité est en baisse constante du fait de problèmes sociaux et d'organisation inadaptée.

Et donc, demain, Louvigny deviendrait la première gare TGV de frêt de France ?

Si c'est la première, comment financer le super réseau LGV frêt de France ?

Avec RFF et sa dette de plus de 33 Mds d'euros ?

Désinvolture bien visible de ce dossier Vandières.

Cela rappelle la fabuleuse commande russe d'avions Skylander que Monsieur Masseret, informé par on ne sait qui (...), a tweeté à toute la presse !


Enfin, avec Vandières, personne ne peut prévoir ce que la SNCF décidera dans 5 ans, dans 10 ans. Cette entreprise, ultime dinosaure public français, va mal. L'argument des "oui à Vandières" est de dire que la LGV Est est rentable, donc la SNCF ne va pas supprimer les liaisons actuelles. Aucune certitude. Et incertitude de taille, jusqu'à présent, la LGV Est est incomplète.Personne ne peut mesurer à terme les effets de l'ouverture totale de la ligne à Strasbourg. La tentation sera grande de faire de la LGV Est un simple Paris-Vandières-Strasbourg. Argument (ancien) pour Louvigny. Les départs directs depuis Nancy et depuis Metz sont à terme menacés avec Vandières.

 

Dimanche, c'est NON.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2015

- Y-aura-t-il une seule nouvelle destination grande vitesse depuis Vandières par rapport à l'actuelle gare TGV de Lorraine ?

 

- Comment la SNCF et RFF (40 milliards d'€ de dettes à eux deux) financeront-elles le développement de "la gare de frêt TGV" de Louvigny ?


- Quel est le potentiel pour ces 2  gares en passagers (en nombre) et en activité frêt (en volume) pour justifier ou non cette dépense de plus de 150 Millions d'€ ?


- Pourquoi dire qu'il n'y aura pas d'impôts nouveaux pour la construction de Vandières, alors que la taxe régionale sur les produits pétroliers, payée par les Lorrains, devra être maintenue pendant des années pour couvrir les coûts des travaux ?


- Pourquoi ce référendum sur ce projet déjà "bouclé"... si ce n'est pour "relancer", avant les prochaines élections, la majorité PS-EELV-FdG du Conseil Régional de Lorraine qui a accumulé erreurs et dépenses inconsidérées sans résultat pour notre économie ?


-Qui peut faire confiance aux "hommes du Skylander" qui nous avaient promis des centaines d'emplois à Chambley, en même temps qu'ils engloutissaient des dizaines de millions d'€ dans ce scandale industriel ?

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 24 Novembre 2014

La communication politique est l'art du leurre. Florange en est un exemple.Le Président de la République a affirmé que Florange est un exemple de "réussite de conversion". Mais le Centre public de recherches n'existe toujours pas. METAFENSCH (le nom de ce centre) est un groupement d'intérêt sans capital et d'une durée de vie de 12 ans.

Les 20 Millions d'€ promis par le pouvoir représentent donc 1,66 Millions d'€ par an. Le site web (il existe lui...) précise que le Directeur est en cours de recrutement. Son salaire annuel brut devrait être compris entre 90 et 120 000 € (hors charges patronales). Mettons que les ingénieurs de ce centre aient le même salaire. Ce grand Centre public de recherches ne pourrait embaucher qu'une dizaine de chercheurs.

Mais le problème, c'est qu'il y aura plus un centime pour faire de la recherche !

D'où viendra l'argent indispensable ?

Aucune indication !

Et cerise sur ce gâteau artificiel, les 20 Millions d'€ annoncés par le Président proviennent... des "investissements d'avenir", héritage des gouvernements antérieurs.

Aurélie Filippetti, devenue très critique ces dernières semaines, a beau jeu de faire ses simagrées politiciennes pour son avenir. Elle, son Président et son syndicaliste n'ont fait que de la com' pour rattraper un énième mensonge. Le financement n'est pas toujours pas là...comme le Centre.

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 11 Novembre 2014

 

Meeting de BLM à Nancy pour les élections UMP.

Le principal soutien en M & M de Bruno Le Maire est le député Lamblin.

Le sénateur Nachbar est là tout comme la députée Anne Grommerch et l'ancien député Claude Gaillard. La députée européenne Nadine Morano, secrétaire de l'UMP, est présente, cool, enrhumée et républicaine.

Absents :  la déléguée Debord et le sénateur Husson.

Mais, à Gentilly, il y a 300 personnes pour écouter et voir l'homme qui ose s'opposer à Yvan Le Terrible pour la présidence de l'UMP.


Meeting sympa et étrange.

Etrange, non, le mot est certainement trop fort.

Mais, quand même, l'arrivée de l'ancien ministre s'accompagne d'applaudissements toniques...qui s'arrêtent aussi rapidement qu'ils étaient venus.

Pourquoi donc ?

Et oui, il n'y a pas de sono galvanisante et assourdissante !

Le bain de foule est un peu british, mais chaleureux.

En fait, Bruno Le Maire, en chair et en os, est observé par tous.

Son discours fluide fait rapidement mouche.

L'ancien ministre est précis sur les sujets.


C'est mieux ainsi la politique.

Sans les contorsions, ni l'hystérie, ni surtout la petite phrase du second couteau tellement alimentaire.

Et surtout sans Bygmalion.

 

Les militants UMP oseront-ils démentir la presse qui a déjà désigné le vainqueur avant le vote ?


 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 8 Novembre 2014

A défaut d'agir sur le présent, et après avoir tant gâché le passé, le Président du Conseil Régional de Lorraine s'avance sur le dossier Vandières. Les qualificatifs ne manqueront pas pour promouvoir "ce projet" de fin de mandat. Avec la complicité politique du Secrétaire d'Etat au Budget de la France, Vandières a une promesse de financement. L'Etat qui n'arrive pas à faire baisser son déficit en dessous de 4,5% (loin des 3% pourtant signés par ce gouvernement) aurait les moyens de payer une deuxième gare TGV en Lorraine.

Les certitudes ferroviaires seront là, appuyées par une opération de communication soutenue, sans aucun doute : indispensable, stratégique, maillon manquant, devenir, avenir, merveilleux, super, ouf,...

La recette est toujours la même : le "projet fédérateur", bonheur des politiques, régal des agences de pub  !

Trois questions :

- que va devenir l'actuelle gare Lorraine TGV que l'on veut supprimer ? Ma Grand-Mère voudrait juste que l'on rappelle son coût avant de parler d'un projet de gare de frêt...le frêt, la grande spécialité de la SNCF...

-  les liaisons TGV depuis la Lorraine fonctionnent-elles bien oui ou non ?

- si Vandières est construite, quelles seront les engagements long terme de la SNCF ?

 

Trois objections :

- La Région Lorraine est-elle vraiment neutre dans cette histoire, elle qui gère l'aéroport de Metz-Nancy...

- la Lorraine n'a-t-elle pas besoin d'améliorer toutes ses liaisons Nord-Sud d'abord ?

- N'existe-t-il pas d'autres solutions en dehors de la SNCF pour améliorer les liaisons depuis la Lorraine ?

Les voies ferrées sont ouvertes à la concurrence : une ligne non SNCF Marseille-Milan s'ouvre bientôt, après celle de Paris-Dijon-Venise.

 

A suivre

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 18 Octobre 2014

Le Pacte Lorraine 2014-2016 devait avoir 1,5 Milliards d'€ d'effets de levier pour l'économie régionale. En retard sur "sa distribution" de Millions, comme le souligne le quotidien de Nancy, le Pacte ne pourra absolument pas tenir cet objectif...fixé au doigt mouillé.

Le Président de la République avait besoin d'effacer son mensonge sur Florange, le Président de la région lorraine, socialiste aussi, son fiasco de Chambley-Skylander. Cette addition d'effaceurs ne fait pas une multiplication pour l'économie lorraine.

Seulement 50 millions d'€ ont été distribués, dont 60 % pour un seul projet  - CEA Tec - qui lui-même ne pourra marcher que si l'environnement micro-économique s'améliore nettement en Lorraine.


Pourquoi un résultat si faible de cette distribution à crédit d'argent public ?

Vraie question.

D'abord, la politique gouvernementale n'est clairement pas business-friendly depuis de le début.


Ensuite, le "mécanisme de distribution" du Pacte est-il vraiment adapté ?

Ce n'est pas une question politique, c'est une simple observation technique.

Comme dit ma Grand-Mère, qui irait parler de projet d'investissements forcément confidentiels à l'auteur du tweet sur la trop fameuse commande russe d'avions  Skylander ? (Voir posts antérieurs...)

Oui, pourquoi ce mécanisme de décision appartient-il (en grande partie) à des responsables politiques qui se sont trompés dans une aventure industrielle qui a coûté plus de 70 millions d'€ aux Lorrains ?

Et qui se sont dédouanés de cet échec en affirmant qu'ils n'étaient pas experts financiers ?

La politisation des aides publiques qui se généralise avec la crise est une vraie question de gouvernance dans une démocratie.


Enfin, pourquoi tout ceci est si mal engagé ici comme ailleurs ?

La politique fiscale mise en place par le gouvernement est devenue une source d'instabilité et de paralysie pour les entreprises.


Espérons que les politiques ne chercheront pas à aller trop vite dans cette distribution de Millions d'€ (non financés) pour afficher un résultat avant les élections...comme d'habitude.

Ce que ma Grand-Mère appelle le syndrome du Hall au Zeppelin....

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 25 Juin 2014

Et si l'on faisait une petite addition !

Oui, l'addition des forums, débats, réunions, en un mot des discussions qui se déroulent un peu partout en Lorraine pour parler du présent et de l'avenir.

Il y a celles du CESE de Lorraine, à la fois recordman...et missionné pour.

La Région Lorraine pratique avec constance, mais peu de succès, les discussions de prospective...

Le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle est aussi un gros organisateur de forums, pardon, d'ateliers ! Et combien d'autres collectivités, structures, syndicats, communautés de communes, pays pratiquent abondamment cet exercice de style.

Nancy en mouvement, lancé par la municipalité (UMP-UDI) tout juste élue, semble bien entrer dans cette catégorie. On aurait pu croire qu'une campagne électorale était a priori le temps de l'échange et de la discussion. Mais sans doute les mois de paroles - dans les deux camps - n'ont pas suffi à assécher cette soif de discussions. Parce que le CG 54 (socialiste) est lui-aussi (et encore) en plein forum un peu partout dans le département. Si l'on veut être précis dans la chronologie nancéienne, on peut dire qu'Hénart copie Klein qui copie la méthode Dinet.

Au-delà de ces échanges qui rassemblent un public plus ou moins obligé, il reste une question basique : toutes ces discussions pour faire quoi ?

La méthodologie de communication politique est clairement dupliquée.

Et si ces multiples temps de parole ne servaient en fait qu'à cacher la misère des budgets des collectivités territoriales ?


 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 15 Juin 2014

Le Canard Enchaîné parle de nous !

Le numéro de ce mercredi évoque la "Conversion miraculeuse chez les radicaux".

Le petit Parti Radical est en pleine campagne présidentielle, et les réseaux sociaux en témoignent, ce n'est pas cool entre les partisans du nouveau Maire de Nancy (...tiens, oubliée la promesse de ne s'occuper que de sa ville...) et ceux de Rama Yade.

L'article du Canard évoque une explosion des adhésions : de 10 000 à plus de 13 000 en quelques semaines avant le bouclage de la liste des votants.

Le nouveau Maire de la cité ducale est à la fois Président par intérim du Parti et candidat.

Et donc, après moultes difficultés, les Yadéens ont demandé à vérifier cette liste miraculeuse.

Stupeur et colère.

Des chapelets d'adhésions payés par une même carte bleue dans le 92 (chez le très fameux Didier Schuller) ou enregistrés à la même adresse ou avec le même mail en M & M. Les petits partis frères sont mis à contribution, dixit Le Canard. Ainsi des adhésions martiniquaises venant de La Gauche Moderne qui adorent la Place Stanislas au point de prendre une carte complémentaire chez les radicaux.

Comme dit ma grand-Mère, ceci regarde les radicaux.

N'empêche, cela donne un très curieux goût à la gouvernance de renouveau promise à Nancy...

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 11 Mai 2014

Nouvelle interview du Président de la Région Lorraine dans L'Est Républicain et toujours la même vieille stratégie de l'attaque pour se défendre des 60 Millions d'Euros engloutis dans le scandale Skylander-Chambley.

Monsieur Masseret affirme que si cela était à faire, il recommencerait : grosse ficelle indigne d'un ancien Ministre.


Une question manque dans cette interview. La réponse est pourtant essentielle aux yeux de ma Grand-Mère  !

Comment les études sur les "avances remboursables" ont-elles été réalisées par les services de Monsieur Masseret ? Dit autrement, sur quelles bases d'analyse financière, la Région s'est-elle engagée pour des dizaines de Millions d'euros pour une entreprise (cotée en bourse) et pour "le pôle aéronautique de Chambley" ?


Ce dossier a été traité ici de très nombreuses fois avec des conclusions négatives fondées sur les chiffres bien avant que le vent tourne. Ces chiffres étaient pourtant en ligne sur les sites GECI International et GECI Aviation.


Monsieur Masseret peut accuser la terre entière, la chronologie invalide cette attaque. Avec sa majorité, il  n'est pas crédible sur sa non-responsabilité dans ce scandale. Et surtout, "le boulot" n'a pas été fait correctement par le petit twitteur des commandes russes !


Dans cette période de crise, les citoyens peuvent comprendre les difficultés, mais ils attendent de leurs élus vérité, compétence et transparence dans la gestion des deniers publics...ici comme ailleurs...

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 3 Mai 2014

Les deux députés socialistes de Nancy sont montés dans la même barque, ils ne se sont pas trop éloignés de la rive, ils ont crié fort et ils sont vite revenus sur la terre ferme. C'est un peu l'image que donne leur abstention lors du vote sur le "pacte de stabilité".

Après deux années de gouvernement socialiste, beaucoup d'élus PS découvrent la colère de leurs électeurs devant les échecs de leur politique.

Appartenir à une majorité semble bien difficile en ce moment. Le syndrome godillot est devenu une angoisse quotidienne pour nos deux élus.  Nos deux députés utilisent donc toutes les ficelles avec cette abstention sans conséquence et sans risque.

Et pendant ce temps-là, le député Potier a voté pour.

Et il a été à Rome avec la délégation française à la canonisation de Jean XXIII et de Jean-Paul II...et il l'écrit.

C'est un tout petit signe qui montre la différence entre la responsabilité politique et le petit calcul politicien...surtout face à l'inefficacité économique de la politique du PS depuis deux ans.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0