Publié le 29 Juin 2013

Faut-il rappeler à Monsieur Masseret les articles 14 et 15 de la Déclaration des Droits de l'Homme de 1789 ? Un journaliste, un citoyen peuvent-ils être menacés de poursuite judiciaire s'ils tentent de relier un mot à une action politique ?

Il a souvent été question ici (et depuis longtemps) de l'Affaire Chambley-Skylander. Les parties prenantes n'ont jamais été attaquées personnellement, et cela ne commencera pas. Mais "suivre l'emploi" des fonds publics demeure une liberté, consentie ou prise (y compris au moment où le pouvoir actuel se fait épingler par le Conseil de l'Europe sur ses agissements répressifs).

 

Il y a bel et bien trois éléments directement liés à l'exécutif régional qui expliquent le fiasco de Chambley-Skylander où 70 à 80 Millions d'euros de fonds publics ont été engloutis.

- L'incompétence : le Conseil Régional de Lorraine n'est pas en capacité d'agir dans le montage financier d'une entreprise. Il n'est pas une banque d'investissement, il n'a pas les services d'analyse financière et technique en son sein. C'est hors compétence. Et pourtant au départ - à sa seule initiative clamée à haute voix- Monsieur Masseret a annoncé vouloir entrer dans le capital de Geci. Le Conseil d'Etat a dit non, l'exécutif du Conseil régional de Lorraine (avec sa majorité PS, EELV, FdG) a alors voté les fameuses "avances remboursables" (1).


- Le boulot n'a pas été fait ensuite, en dépit des déclarations du Président PS de la Région. En dépit des retards et des warnings, tout allait bien ! Monsieur Bitboul a sans doute des défauts (pas sa personne ;)...mais le dirigeant de GECI), mais tout cela a été écrit et expliqué dans les communiqués de l'entreprise (disponibles sur le site de l'entreprise). Ainsi le 15 décembre 2011, jour de "l'inauguration du Hall d'assemblage final des prototypes" - 400 personnes invitées, il est bien dit dans le communiqué : "des pièces et équipements fournis par les partenaires industriels du Skylander étaient exposés"....ça ne vous rappelle pas un film comique, cette vérité-là ? Plus sérieusement, les communiqués du 30 novembre 2010 puis du 10 juin 2011 (voir sur le site de GECI) sont limpides sur les besoins de financement...et sur "les avancées" du projet : si ces communiqués avaient été lus par l'exécutif régional et si des mesures avaient été prises, alors le boulot aurait été fait...

 

-La gouvernance du Conseil Régional de Lorraine explique pour beaucoup le fiasco Chambley-Skylander. Le Président a obtenu les votes de sa majorité qui, elle, a voté les yeux fermés les résolutions sans détails, sans analyse, sans vérification. Les dernières avances régionales ont été votées alors que la société retardait la publication de ses comptes !! Qui prête de l'argent sans connaître la situation exacte de son débiteur ? Cette majorité PS-EELV-FDG ! Et cela semble recommencer cette semaine avec le vote du "Pacte" (coquille vide) et du projet d'emprunt de 50 Millions d'euros (vraie dette)...

Ces trois éléments sont-ils constitutifs d'un scandale ?

Ma Grand-Mère pense que oui.


Et encore une fois, que l'exécutif du Conseil Régional de Lorraine publie les contrats des avances faites au groupe GECI ! Les Lorrains ont droit à la vérité.


 

(1) Clairement, la lecture de la presse le montre, Monsieur Masseret est en pleine contradiction sur le FSI dont le métier est justement l'analyse des besoins en fonds propres et l'intervention en capital. De même, et en dépit de ce qui est écrit parfois, les interventions d'OSEO et le crédit impôt-recherche sont des dispositifs financiers et fiscaux généraux, des centaines d'entreprises en bénéficient, ils n'ont pas été accordés par "décision politique" de l'ancien Gouvernement au profit spécifique de GECI.

 

#CRLO #Chambley #Geci #Skylander #Masseret #Dinet #LeDéaut

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 8 Juin 2013

 Comment qualifier la déclaration du Président de la Région Lorraine de "driver" la Banque Publique d'Investissement en Lorraine ?

Oui, Monsieur Masseret veut "apporter" des dossiers à financer à la BPI ?

On imagine l'avis en bas de certains dossiers de crédit : "OK JPM" !!...

Et quand ça tournera mal, ce sera, comme d'habitude, "pas ma faute" ?


Quelle est la crédibilité de Monsieur Masseret pour présider le "conseil lorrain de la BPI" ?

...#Geci #Skylander #Chambley #fiasco.

Ce qui compte, avec ce pouvoir, c'est l'appartenance à la majorité présidentielle, au PS.

Le pouvoir central "offre" (avec des fonds publics + fonds des livrets d'épargne) un pouvoir bancaire à des responsables locaux (du PS).

C'est un mélange des genres, un appel d'air au clientélisme, oui, clairement, tout cela a un vrai côté république bananière.

Avec le risque de recréer le système Crédit Lyonnais de l'époque Mitterrand-Mauroy-Fabius-Sapin...oui, le Crédit Lyonnais d'alors ? C'était une grande banque publique...d'affaires !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0