Publié le 28 Février 2009

Que l'affreux Total fasse un profit de quatorze milliards d'euros (profits réalisés hors de France),
c'est un quasi-scandale national dont s'empare les politiques de tout bord, Ump inclus,
avec une démagogie digne du NPA.
Oubliant que les gouvernements (de droite comme de gauche) ont vendu des paquets d'actions
Elf puis Total, et donc n'ayant plus de droits propriétaires sur ce groupe.
Bien entendu, ces considérations historiques n'ont aucune importance en ces temps-ci.

Alors que dire des deux milliards de pertes de l'Ecureuil ?
Une simple observation technique des chiffres montre qu'il y a eu en fait 4 milliards d'euros
d'éléments "exceptionnels" (voir communiqué du groupe CE).
Dans le "système" des Caisses d'Epargne, il n'y a pas de méchants actionnaires.
Et c'est en fait le problème.
Qui contrôle l'Ecureuil ?
Plein de conseils de surveillance, et en fait personne.
La mal gouvernance ne se limite pas à certaines entreprises capitalistes.
Elle touche aussi des "institutions" financières classiques.
Alors pour une fois, saluons la décision du gouvernement de faire entrer l'Etat
dans le capital de ce groupe bancaire...
Sur Monsieur Perol, voir les médias, les websites du PS et du Modem.........;)




Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0

Publié le 27 Février 2009

Le conservatisme ne doit pas passer !
Pourquoi ne pas faire bouger les "frontières" à la fois artificielles et archaïques
de nos collectivités locales ?
Les coqs de villages existent toujours.
Encore une fois ne rien faire et attendre ?

A l'instar du monde économique, il n'y a plus de raison de ne pas changer "les périmètres".

Alors pourquoi pas une fusion des deux départements lorrains de Meurthe-et- Moselle
et de la Meuse ?
Pour commencer...

28 février 2009
@ prof :
pourquoi ?
pour des raisons géographiques et démographiques.
parce que ma grand-mère a vu plein de voitures 55 à Toul.
parce que duché de Bar et  duché de Lorraine.
parce qu'il faut faire des économies dans le fonctionnement 
des collectivités publiques.
......

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 27 Février 2009

communiqué du MRAP sur les conflits aux Antilles,  vu sur son site.

La colère de toute une jeunesse, de toute une population est plus que

compréhensible. Elle s'enracine dans des structures sociales enracinées

dans le colonialisme, dans des discriminations racistes vécues au

quotidien. La caste sociale des " Békés " - descendants des anciens

maîtres d'esclaves, habitants blancs refusant de se mélanger alors que

quasiment toute la population des îles possède des origines extrêmement

mélangées - représente moins d'un pour cent de la population, en

Guadeloupe ou La Martinique.


Paris, le 19 février 2009


No comment....

 

Lu sur Wikipédia :

 

Le terme Racisme peut également désigner une attitude de critique ou d'hostilité systématique

envers l'ensemble d'un ou plusieurs groupes ethniques déterminés. Le racisme peut se traduire

par des actes d'hostilité ou de discrimination envers les personnes selon leur origine ethnique,

et prendre la forme de xénophobie ou d'ethnocentrisme.

 

No comment...

 


Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0

Publié le 22 Février 2009

J'ai longtemps hésité à en parler....
Comme pour beaucoup de métropolitains, c'est un sujet mal connu, mal cerné.
Alors, juste un simple angle de vue devenu redondant ici même.

La pression, l'intimidation sont-elles acceptables là-bas comme moyen politique ?
Le "voyage d'études" du leader du NPA, Olivier Besancenot, est franchement indécent.
La gestion calamiteuse de la crise par le gouvernement est une chose.
Mais la violence de toute sorte ne peut être acceptée.
La phraséologie ambigüe d'Elie Domota, relayée par les grands médias, si peu curieux,
si peu investigateurs, si franco-français dans leurs reportages (Jego va et  revient, hi, hi, hi...),
cache une double attitude.
Encore une fois, les extrêmes "débordent"  les démocrates.

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0

Publié le 22 Février 2009

La Ville de Nancy a lancé une opération anti-corbeaux.
Des faucons et des buses ont été introduits à la Pep pour en chasser les corbacs.
Mais une buse ou un faucon peut facilement se tromper de cible...
La Fauvette serait-elle aussi concernée par cette opé ?
Un dégât collatéral est si vite arrivé...

Les instances européennes veulent réduire le taux de sel dans le bretzel.
Hurlements en Bavière et en Alsace.
Stanley's solidarité...et manif de solidarité devant le  comptoir Le Bretzel de la gare de l'Est !
A quelques mois des Européennes, le poids des énervements locaux augmente...
Comme si cela était nécessaire, comme si rien ne s'était passé...
Bon courage alors aux vraies listes pro-Européennes,
mais nous, c'est yes we can (facile, pardon, easy !).



Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 15 Février 2009

Dans une interview à L'Est, le Président PS du CG 54, Michel Dinet, livre ses projets
pour l'année 2009.

Juste une petite réflexion sur "le coup de manivelle" qu'il promet.
Grosso modo, les impôts départementaux vont augmenter (encore) de 3 %.
Et les investissements -"le coup de manivelle"- vont progresser de cinquante millions d'euros.
En un mot, la ponction fiscale servirait à "investir" (sous réserve de vérification des sommes en jeu).

Stricto sensu, il s'agit d'une politique économique totalement neutre.
La question politique est simple ; ça ne vous rappelle rien, ces grands travaux ?
Ben, y'a peut-être des grands travaux de droite et des grands travaux de gauche ?
Ben, oui, c'est sûr...
La question éco est encore plus basique : on déshabille Pierre pour habiller Paul.
Sans oublier que la construction est une simple machine économique...
Quand il n'y a plus d'argent, ça s'arrête net...on l'a vu en live ces derniers mois.

Le PS 54 ne montre pas beaucoup d'imagination.
Il joue sur la pression fiscale comme il le fait depuis des années...au risque de casser
le long terme, d'éloigner l'implantation de nouvelles entreprises.

Et puis, si la situation financière du Conseil Général de M. & M. est si bonne,
comme cela est dit par ses responsables,
pourquoi ne pas faire "ces grands travaux" par emprunt et non par hausse de la fiscalité ?
Ce serait beaucoup mieux pour la consommation départementale.
A moins que cette si bonne politique ne cache un problème lié à trop d'embauches au CG54
ces dernières années ?
Et donc, la fiscalité à la hausse ne serait là que pour faire face à ces dépenses
de "fonction publique" ?
A quand la vérité, la vraie ?

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 14 Février 2009

Une fois n'est pas coutume, ce post suite à un commentaire, mais pas seulement.
Un ou deux points sur le commentaire de Prof en date 7 février à 13h37 pour être précis.

ah quand les nancéens se mêlent de ce qui se passent en moselle ...

vous ne connaissez pas bien votre dossier ...

donc permettez à un mosellan de vous rappeler juste un détail qui vous prouvera que votre question est sans fondement : gandrange avait été achetée par mittal bien avant la fusion avec arcelor ! et c'est au moment de la création d'arcelor que gandrange est tombée dans le giron mittal.

et croyez vous que MM. dollé (patron d'arcelor à l'époque) et mittal ait demandé l'avis des sidérurgistes pour savoir ce qu'ils voulaient ?? 



Bon, je ne sais pas où et quand j'ai parlé du débarquement ex nihilo de Mittal en Lorraine,
mais cela donne une occasion d'enfoncer le clou...

Personne en France n'a vraiment défendu Arcelor, groupe d'ailleurs luxo, comme on disait parfois.
Non, pardon,  il y a eu quand même à l'époque le Député Claude Gaillard qui est intervenu
pour mettre en lumière les conséquences néfastes d'une prise de contrôle d'Arcelor par Mittal.

Et depuis, on a au commande de la sidérurgie lorraine un groupe purement financier.
Et depuis, il y a eu des rachats d'actions pour 2.6 millards d'euros en 2007
et pour 4.12 milliards d'euros en 2008.
Les rachats d'actions sont des dépenses purement financières, souvent  à crédit...
Les actions achetées sont conservées pour "servir" des stocks-options ou/et pour réduire le capital,
et donc augmenter le poids des gros actionnaires.
Dans le cas présent, la part de la famille Mittal dans le capital de la société
s'est accrue ainsi de quelques %...sans qu'elle ait eu à sortir un centime).


Et depuis, il y a eu aussi la bagatelle de 1.23 milliards d'euros de dividendes en 2007
et 1.358 milliards d'euros de dividendes en 2008.

Voilà un constat simple.

Certains syndicalistes, virulents aujourd'hui contre l'Etat Français, d'ailleurs, ont eu
une vision myope sur ce dossier.
Alors quel crédit leur accorder aujourd'hui sur la politique industrielle à mener ?

Cela n'enlève rien, bien entendu, à la solidarité envers les personnels concernés.
Ni au jugement sur l'aller simple présidentiel en Lorraine.
Ni à la responsabilité des gouvernements successifs qui ont privatisé Usinor,
y compris le gouvernement Jospin-DSK-Aubry-Royal, qui a vendu la dernière part de capital
de l'Etat français dans ce groupe industriel, le laissant sans actionnaire français de poids.

Merci à Prof et à Dramelay de leurs commentaires...

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 7 Février 2009


Mauvaise question sur Gandrange.

Oui, y'a pas de raison de ne pas la poser !

Que les engagements présidentiels soient en cause à Gandrange,
c'est une chose qui fait débat, et à juste titre.

J'aimerais poser, ici, une question toute simple à certains syndicalistes
que l'on voit si souvent dans les médias.

Qu'aviez-vous fait pour éviter l'OPA de Mittal sur Arcelor ?
Le groupe Mittal avait une optique purement capitalistique connue et
déjà visible à l'époque.
Quelle était votre position à l'époque ?
Quelle mobilisation aviez-vous engagé face à ce groupe plus financier qu'industriel ?
Oui, c'est vrai, ce sont des mauvaises questions.
Mais quand la CGT veut parler aujourd'hui de politique industrielle,
on peut aussi  poser des questions...

Sans oublier que c'est le gouvernement Jospin qui a vendu les dernières actions Usinor
détenues par l'Etat, laissant ce groupe sans actionnaire français de poids ?
Oui, c'est juste un petit rappel à destination.... d'Aurélie Filippetti...
pour qu'elle en parle avec sa copine Martine Aubry...

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 7 Février 2009

Ben, je croyais que le Dear Prime Minister britannique était le nouvel ami du Président.
Oui, ils allaient ensemble au cinoch', maintenant qu'Angela faisait la tête...
Mais depuis Jeudi, depuis la prestation Tv de notre Président,
c'est plutôt la banquise entre Gordon et Nicolas.
C'est vrai, quoi, tu dis pas à un pote que ce qu'il fait est nul, surtout
quand tu speakes sur les ondes.
C'est terminé le temps des Français parlent aux Français grâce à BBC.

Mais petite question au passage sur nos voisins et la crise...
Martine Aubry vante les politiques de José Luis Zapatero et de Gordon Brown.
L'un comme l'autre sont au pouvoir depuis longtemps.

Le système bancaire britannique est tellement déconfit qu'il est quasi-nationalisé.
L'argent du contribuable britannique est parti renflouer les caisses moisies des banques
d'outre-Manche.
Gordon Brown n'était-il pas le Ministère des Finances avant d'être Premier Ministre ?

En Espagne, le gouvernement Zapatero est arrivé en 2004 au pouvoir,
non pas dans une situation de crise économique (au contraire),
mais à cause d'un gros mensonge du gouvernement de droite après les attentats de Madrid.
Qu'a fait le gouvernement Zapatero pour anticiper la dérive bien visible de l'économie espagnole
 (méga-bulle immobilière) ?

Alors qu'aujourd'hui on prenne pour argent comptant les plans de ces voisins
pourtant si sympas, c'est de l'intox pour faire bref...

Ce qui apparaît aujourd'hui problèmatique, ce sont les spécialisations économiques
de nos vieux pays et les risques inhérents à cette situation.
Alors, "on" pourrait faire au pouvoir en place en France ce reproche tout simple :
n'a-t-on pas trop misé sur l'industrie automobile, en délaissant le reste du tissu
industriel ?


Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0

Publié le 5 Février 2009

Facile, vraiment facile, le titre...et pourtant...ce sera le choix Tv de ce soir.
Après une dynamique Présidence de l'Union Européénne dans un semestre agité,
le Président va nous parler du Plan de Relance, de la crise et des inquiètudes sociales.

Alors que faire ce soir ?
Surtout que sur la 3, Bruno Basini, mafieux un peu humain et homosexuel caché,
lutte pour sa vie et pour son nouvel amour, face à la haine et à la jalousie...
Même dans Plus belle la vie, les douleurs et la mort rôdent.

Alors, le Mistral ou l'Elysée ?

Il est de bon ton de "défendre son bifsteak" (affreuse expression).
Mais la crise est à la fois sérieuse et brutale.
Peut-on imaginer que l'échec économique du parti au pouvoir, parti pourtant peu empathique,
soit une chose positive ?
C'est ce que certains veulent faire croire.

La question n'est pas politique, elle est 100 % économique.
D'ailleurs, un succès (ou un rétablissement) n'est pas forcément un succès électoral.
L'histoire est pavée des réussites économiques battues dans les urnes.
Par contre, un échec économique, c'est plus de pauvreté, plus de chomage,
un vrai boulevard pour l'extrêmisme stupide et sans solution.
Les effets que l'on voit aujourd'hui ne sont pas encore ceux de la crise actuelle,
ce sont les conséquences d'une situation antérieure de hausses des prix des matières de base
(avec inflation du prix de l'immobilier, etc, etc,...)

La distinction doit être faite entre le sentiment politique et l'urgence économique.
Le "plan PS de relance" n'est  éloigné du Plan gouvernemental que sur la composante
hausse  des salaires et des minima....

Super; enfin, la judicieuse décision du Président Obama de limiter les rémunérations des
dirigeants des entreprises sauvées ou aidées par des fonds publics...
C'est du gauchisme, ça ?
Non, c'est de la politique empathique...pour redonner confiance...c'est une décision
100 % éco made in USA...
USA is back...





Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0