Articles avec #archives tag

Publié le 13 Janvier 2008

Le groupe Mittal-Arcelor va fermer l'usine de Gandrange.
Après Kléber Toul ( on attend toujours le " projet industriel " annoncé
aux médias par Nadine Morano...), c'est un deuxième coup de tonnerre
pour l'industrie lorraine.
Et à nouveau un choc social.

Il ne s'agit pas de refaire l'histoire, mais il y a bien eu des erreurs
politiques dans cette affaire.
Quand  Dominique Strauss-Kahn, ministe des Finances de Lionel Jospin, a vendu
les 10 % que l'Etat Français détenait encore dans Usinor, futur élément d'Arcelor,
il a laissé ce groupe industriel sans actionnaires français de poids.
Quand Mittal a lancé son offre sur Arcelor, il n'y avait en face que des tigres de papier
( dont le Président PS de la Région Lorraine* ) et aucun obstacle capitaliste.
Et Mittal, rare capitaliste à "croire" en l'acier, a réussi avec brio son OPA.

On a parlé cette semaine de la Caisse des Dépôts comme gardienne des intérêts
nationaux : bla-bla politique...
La CDC dispose de 40 milliards d'euros de fonds propres.
Le groupe Mittal vaut à lui seul 65 milliards en bourse.

La "rouille" n'est pas dans l'usine de Gandrange, elle est dans les retards
accumulés dans les infrastructures et équipements régionaux et locaux..en dépit
des discours et des artifices de communication mis en avant...ici ou là...
Je vous épargne l'inventaire...

* voir post et commentaires antérieurs.
mittal-ongc-venture-26.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #Archives

Repost 0

Publié le 9 Janvier 2008

londres.jpg

Le homard ne doit pas sortir du placard,
je répète,
le homard ne doit pas sortir du placard.



Ma grand-mère félicite Rosy, je répéte,
ma grand-mère félicite Rosy.

S2L remercie Maxime, je répète,
S2L remercie Maxime,....et il viendra sans doute.

Adam a mal aux dents, je répète,
Adam a mal aux dents.



Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #Archives

Repost 0

Publié le 14 Novembre 2007

Depuis qu'il a pondu une hagiographie du Ché, Olivier Besancenot a changé.
Il prend les facs pour une nouvelle jungle.
Par des méthodes non démocratiques (la loi du plus fort pour faire soft),
le parti de Léon Trotsky investit les campus.
Il espère faire sur les rails et dans les gares la jonction avec le mouvement
des Incroyables et Merveilleuses ( les bénéficiaires des Régimes spéciaux )
et réaliser le vieux rêve révolutionnaire.
On pourrait en rire, mais pour des temoins directs, on est très loin du
fonctionnement démocratique "normal"  dans certaines facs.

Il faut aussi voir dans cette situation le signe de la faiblesse des socialistes.
Le PS est toujours en stand-by.
La faute à lui-même, la faute à François Hollande.
La faute aux nonistes, qui n'ont pas respecté le vote majoritaire des militants
sur le référendum européen.
La faute  aussi à la politique dite d'"ouverture", qui a déstabilisé,
par des petites manoeuvres, ce parti.
Et qui ouvre ainsi une voie facile à l'extrême gauche.

Il reste que les Incroyables et Merveilleuses, qui arrêtent les trains
et l'économie toute entière, n'ont pas les mêmes intérêts que
les partisans d'Olivier Besancenot, qui ont donc rajouté le Ché à leur chapelle...

Enfin, ma grand-mère et moi sommes solidaires des otages du rail,
de la route et des facs.
(Voir aussi le post de Dramelay).

besancenot-le-20-mars-2007---reimsb-jpg.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #Archives

Repost 0

Publié le 26 Octobre 2007

L'Ump cherche à modifier la loi sur le financement des partis politiques
pour permettre au Nouveau Centre de bénéficier de subsides.

La montée au front des députés Modem et Socialistes a permis de stopper cette
manoeuvre obscure et partisane à l'Assemblée Nationale.
Pour la première fois de ma vie, j'ai apprécié une position d' Henri Emmanuelli !

Que l' histoire de ce "nouveau" parti ( trahisons et reniements ) ne soit guère
flatteuse est une chose.
Mais que l'Ump cherche à changer des règles mises en place après des décennies
de magouilles dans le financement de la vie politique,
c'est là le problème.

Si l'Ump veut créer une filiale au centre, une filiale à gauche,
qu'elle utilise ses propres fonds.
L'Etat n'a pas à financer les faux-frais de la politique d'ouverture du gouvernement.

Ce projet n'est pas enterré, il est mis de côté.
Alors vigilance, citoyens !





Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #Archives

Repost 0

Publié le 21 Octobre 2007

Clairement, le "traité simplifié"  adopté à Lisbonne  est loin du projet de
convention sur l'Europe.
Dans sa forme et surtout dans sa philosophie.
L'ambition de départ  était de façonner une  constitution,
reflet de l'"identité" européenne.
Cette ambition a bien été abandonnée depuis.

Le désormais  dénommé "traité simplifié" met en place des idées  techniques
pour faire fonctionner l'Union Européenne.
Deux exemples :
- l'élargissement des domaines soumis à  l'approbation "à la majorité".
- le mécanisme des coopérations possibles - entre 9 Etats au minimum.

Ce texte de compromis est la première avancée depuis le vote négatif de 2005.

Le Plan B de Laurent Fabius et consorts n'a jamais vu le jour.

En dépit des critiques politiciennes, la seule Europe qui avance aujourd'hui est monétaire.
Les problèmes liés à la crise financière actuelle démontrent l'utilité
de la monnaie commune et le rôle positif de la Banque Centrale Européenne.
Merci Maastricht.

Reconnaissons aussi l'action constructive de Nicolas Sarkozy, de Jean-Claude Juncker
et d'Angela Merkel dans l'aboutissement de ce traité simplifié.

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #Archives

Repost 0

Publié le 8 Octobre 2007


Le dossier des opérations sur les actions EADS fait couler beaucoup d'encre et de paroles.
François Hollande ( PS ) est - bien entendu- intervenu sur le sujet
avec "sa" proposition miracle : supprimer les stocks-options.

Pour mémoire, ce sont des options d'achats d'actions attribuées aux cadres
de l'entreprise avec un prix fixé à l'avance et une durée limitée, 5 ans souvent.
Quand l'entreprise les attribue (sur des critères discrétionnaires, souvent d'ailleurs pour
fidéliser ses cadres ), elle doit acheter les actions en bourse pour répondre plus tard
( et éventuellement ) à la levée de l'option par les salariés.
Exemple :
L'entreprise achète 1000 actions E à 17 euros en bourse.
L'entreprise attribue  1000 options d'achat d'action E à 15 euros à des cadres.
Le prix d'exercice est plus bas ( souvent ) pour que cette option ait de la valeur,
en terme de motivation et de fidélisation.
Ce mécanisme entraîne pour l'entreprise une perte comptable (différence entre 17 euros et 15 euros).
Ce sont donc les actionnaires qui voient leurs bénéfices imputés d'autant.

Donc en supprimant les stocks-options, on "augmente" les bénéfices de l'entreprise
et on perd le côté motivation pour les salariés.
La proposition (encore une fois facile) de François Hollande n'est pas une réponse.
La question essentielle est celle du contrôle des dirigeants des grandes entreprises.
Il faut des contre-pouvoirs...comme en politique.
Le Medef de Laurence Parisot ne parle pas de ce problème de gouvernance des entreprises.
Il n'évoque que la question fiscale, alors qu'il en va de sa responsabilité morale.
Les représentants des syndicats pourraient avoir ce rôle,
s'ils acceptaient le système des fonds de pensions des salariés,
qui leur donnerait un poids..financier.


Laurent Hénart est rédacteur d'un jour (ce lundi) dans Les Echos.

Il a écrit 2 articles.
Un sur les députés chevronnés et un sur Bouygues qui monte dans le capital d'Alstom.
Intéressant.
Laurent Hénart qualifie la stratégie de  Bouygues de  "prudente ".
Bouygues a été très audacieux à certains moments (achat de Tf1,
investissements dans les Télecoms, dans Alstom).
Et il a gagné ses paris...c'est sa force aujourd'hui.

Il y a aussi un texte de VRD dite Valérie Rosso- Debord,
qui parle de son expérience de nouvelle députée.
A lire...




nti_bug_fck

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #Archives

Repost 0

Publié le 7 Octobre 2007

rugby-01.jpg

Ben oui, une fois n'est pas coutume. Je fais un post sportif.

Superbe  ASNL, en tête de la ligue, du championnat , de la coupe
enfin la meilleure avec plein de points...
Voilà il fallait le dire enfin !



Superbe équipe de France de rugby !
Match d'anthologie, super extra contre les Néo-Zélandais ...
Il y a eu un moment magnifique, à couper le souffle :
La passe de Michalak à Jauzion.
Un vrai passage de témoin, incroyable d'intelligence et de justesse...
pour marquer un prodigieux essai.

En voyant (en fait en revoyant les images),
ma grand-mère, avec son oeil vraiment politique, a eu une idée...
pour 2008...pour Nancy...




Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #Archives

Repost 0

Publié le 26 Septembre 2007

Bon, on met  une couche, nous aussi, sur cette information !
Jean-François Copé, député, maire, président d'une communauté urbaine,
président du groupe Ump à l'Assemblée Nationale,  va émarger 
dans l'un des plus grands cabinets d'avocats d'affaires de France.
Autrement dit, un lieu stratégique pour traiter les grandes affaires fiscales
et financières. C'est légal, paraît-il.
Ce dispositif doit dater de la période antérieure à la fusion des professions
d'avocats et des conseils juridiques.
Je n'ai pas vérifié. Mais peu importe.
Cela est non seulement choquant, mais c'est aussi calamiteux
pour l'image de la politique.
Alors, il reste une solution en interne :
Que les députés Ump réglent cela...en famille...
Ah... comme on se sent bien quand on a voté François Bayrou...
Heureusement, il y aura des listes Modem aux Municipales...

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #Archives

Repost 0

Publié le 23 Septembre 2007


Suggestion de ma grand-mère :
Vous pouvez lire tout  ou  lire seulement la deuxième partie.
(post modifié et complété le 24.9)


1ère  partie :

Nous sommes en faillite !
C'est ce que dit le Premier Ministre , ce n'est pas rien.
Entre la poire et le fromage, ce propos façon café du commerce étonne.
Oui, les déficits du budget de l'Etat, de la Sec Soc, de la SNCF, de RFF,
des Retraites sont calamiteux.
La dette est une autre question.
C'est  bien entendu la conséquence d'années de déficits.
Mais la signature de la France doit demeurer excellente
pour éviter tout problème grave.
(Cf crise Argentine).
C'est là que le propos du PM est déplacé.
Il sera rapporté partout dans le Monde...
Ce qui est en cause aujourd'hui,
c'est le ralentissement de la croissance déjà faiblarde en France.
Moins de croissance, c'est moins de recettes fiscales.
Nous avons déjà évoqué ces questions dans des posts antérieurs.
Voir dans " des chiffres !........l' économie ".



2ème  partie :
Non, ce qui est important, c'est le coup de calgon du PM.
On peut avoir des humeurs, mais quand c'est totalement contre-productif,
cela pose une vraie question.
En quelques phrases, il détruit des semaines de travail du Président.
Il donne un coup d'arrêt à une forme bien réelle d'état de grâce.
Et un vrai coup de poignard dans la seule arme (non financière) des politiques :
 l a   c o  n f  i a n c e .


Conclusions :
- Gardez vos pièces d'or.
- Parce qu'une mauvaise conjoncture économique ne se redresse pas en six mois,
  la route vers les municipales risque de s'assombrir pour le parti présidentiel....

 



Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #Archives

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2007

D'abord,  on l'avait dit depuis un moment !
Ségolène Royal est dans une "impasse".
Ce n'est pas Lionel Jospin qui le dit,
c'est sur le site de Newsfutures ( voir les liens).
Bertrand Delanoë fait une progression impressionnante dans les prédictions
et Ségolène Royal n'a plus la majorité pour prendre la direction du PS...


Ensuite, que penser du discours de Nicolas Sarkozy sur l'architecture...
par rapport à l'immeuble République ( à Nancy ) surnommé Bas-du-Lièvre ?
Le Président de la République est  pour les tours dans les villes,
et les grands architectes ont bien apprécié.
Zut, alors pour nous.............ça arrive trop tard !


Enfin, supplique à monsieur le Maire (de Nancy).
Le vélo, c'est vraiment dangereux de le pratiquer à Nancy !
Il y en a même sur le trottoir... tellement "ils" ont peur sur la chaussée.
Et les piétons, ils font comment ?

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #Archives

Repost 0