Publié le 31 Janvier 2015

Il est toujours facile d'accuser les responsables régionaux de tous les maux, ceci dit, sans naïveté, le courage et le calcul sont - aujourd'hui comme hier - des éléments trop souvent opposés en politique. Ce dernier propos peut être illustré par l'engagement incroyablement tardif de la majorité radicale du Grand Nancy contre le dossier Vandières.

Mais construire une gare et une LGV en France est bel et bien du ressort de la SNCF et de RFF. Si Louvigny a été construit à distance de l'aéroport de MNL, c'est le choix de la SNCF qui a traité le dossier de la LGV Est avec une désinvolture incroyable. Ce sont les Lorrains qui ont apporté in fine un financement exceptionnel pour "boucler" cette infrastructure publique. Louvigny est à eux !


La SNCF et RFF sont prêts aujourd'hui à construire une seconde gare à quelques kilomètres...encore une fois aux frais des Lorrains par le biais d'une "taxe régionale" sur les carburants.

Cette taxe opaque est prélevée depuis plusieurs années.

Première question : à combien s'élève cette cagnotte d'impôts indirects aujourd'hui ?

Mystère !

Parce que, si cette cagnotte ne correspond pas au montant prévu des travaux, la taxe devrait être maintenue au détriment des contribuables lorrains. Et pendant combien d'années ?

Et bien sûr, si par miracle, la cagnotte est suffisante, alors cette taxation devrait être stoppée, rendant ainsi aux Lorrains du pouvoir d'achat.

Aucune indication dans les documents officiels...Dimanche, c'est un vote sans chiffre que propose la majorité PS de la Région !


A cela, s'ajoute le "one shot" : si cette somme n'est pas dépensée, elle est perdue à jamais (oui, c'est écrit !). Oui, cette taxe ne peut servir que pour Vandières (oui, c'est aussi écrit). Cette cagnotte a des petites ailes et elle peut s'envoler ! Gros Lol !

Alors, pourquoi Monsieur Masseret et sa majorité ne prennent-ils pas leurs responsabilités ?

Par peur d'apparaître tellement incohérents de proposer d'éloigner encore plus la gare Lorraine TGV de l'aéroport de Lorraine dont la gestion vient d'être reprise par la Région Lorraine (dont l'expertise en gestion d'aéroport semble aussi "grande" qu'en construction aéronautique...) ?

Ou pour faire d'une pseudo-concertation une vraie opération de communication politique avant les prochaines élections...encore une fois aux frais des Lorrains ?

Les Hommes du Skylander doivent se refaire une image après ce scandale lorrain de plusieurs dizaines de Millions d'euros.

 


Pour faire avaler l'abandon de l'actuelle gare Lorraine TGV, un projet de gare frêt a été annoncé.

Comme chacun le sait, le frêt SNCF est la branche la plus malade du groupe public. Combien de plans de redressement ont-ils été lancés pour restructurer cette activité ? Tous ont terminé par des échecs et par des subventions des contribuables : l'activité est en baisse constante du fait de problèmes sociaux et d'organisation inadaptée.

Et donc, demain, Louvigny deviendrait la première gare TGV de frêt de France ?

Si c'est la première, comment financer le super réseau LGV frêt de France ?

Avec RFF et sa dette de plus de 33 Mds d'euros ?

Désinvolture bien visible de ce dossier Vandières.

Cela rappelle la fabuleuse commande russe d'avions Skylander que Monsieur Masseret, informé par on ne sait qui (...), a tweeté à toute la presse !


Enfin, avec Vandières, personne ne peut prévoir ce que la SNCF décidera dans 5 ans, dans 10 ans. Cette entreprise, ultime dinosaure public français, va mal. L'argument des "oui à Vandières" est de dire que la LGV Est est rentable, donc la SNCF ne va pas supprimer les liaisons actuelles. Aucune certitude. Et incertitude de taille, jusqu'à présent, la LGV Est est incomplète.Personne ne peut mesurer à terme les effets de l'ouverture totale de la ligne à Strasbourg. La tentation sera grande de faire de la LGV Est un simple Paris-Vandières-Strasbourg. Argument (ancien) pour Louvigny. Les départs directs depuis Nancy et depuis Metz sont à terme menacés avec Vandières.

 

Dimanche, c'est NON.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2015

- Y-aura-t-il une seule nouvelle destination grande vitesse depuis Vandières par rapport à l'actuelle gare TGV de Lorraine ?

 

- Comment la SNCF et RFF (40 milliards d'€ de dettes à eux deux) financeront-elles le développement de "la gare de frêt TGV" de Louvigny ?


- Quel est le potentiel pour ces 2  gares en passagers (en nombre) et en activité frêt (en volume) pour justifier ou non cette dépense de plus de 150 Millions d'€ ?


- Pourquoi dire qu'il n'y aura pas d'impôts nouveaux pour la construction de Vandières, alors que la taxe régionale sur les produits pétroliers, payée par les Lorrains, devra être maintenue pendant des années pour couvrir les coûts des travaux ?


- Pourquoi ce référendum sur ce projet déjà "bouclé"... si ce n'est pour "relancer", avant les prochaines élections, la majorité PS-EELV-FdG du Conseil Régional de Lorraine qui a accumulé erreurs et dépenses inconsidérées sans résultat pour notre économie ?


-Qui peut faire confiance aux "hommes du Skylander" qui nous avaient promis des centaines d'emplois à Chambley, en même temps qu'ils engloutissaient des dizaines de millions d'€ dans ce scandale industriel ?

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 10 Janvier 2015

Selon les derniers chiffres disponibles, les tirages moyens de Charlie Hebdo se situaient autour de 45000 exemplaires.

Dès mercredi soir, les rassemblements en réaction à  la tuerie à la rédaction de l'hebdo ont largement dépassé ce niveau de diffusion, montrant un élan rarement vu en France. Et, moment rare aussi, la police et la gendarmerie ont même été applaudies par la foule ! Avec raison.

Vendredi, le second massacre dans l'épicerie casher de la porte de Vincennes est venu ajouter l'horreur de l'antisémitisme à l'horreur de ce terrorisme yeménito-intégriste.

Tout le monde pense que ces événements devraient rester longtemps en mémoire.

Demain, les chiffres du chômage et des faillites d'entreprises seront toujours là avec leurs contenus de drames personnels et familiaux. Ce poids énorme qui pèse sur la société en France comme en Europe du Sud ne doit pas faire oublier une autre chape de plomb qui, elle, menace la liberté.

Dans la chronologie de cette semaine, Il restera aussi l'intervention télévisuelle de Jeannette Bougrad, compagne de Charb, un des dessinateurs assassinés. Avec courage, elle a mis en relief le background de ces événements et les responsabilités de certains groupes.


Sur ce qui s'est passé ces derniers jours, ce ne sont plus les habituelles déclarations ficelées par un service com' que l'on attend du pouvoir politique, ni des commentaires bien assis de trop de médias sur le sujet de la démocratie que nous voulons en France.

Le jour d'après Charlie ne devrait pas être comme hier.


(texte modifié)

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0