Publié le 31 Mai 2009

Quatre écueils seront à éviter dimanche prochain.
D'abord, l'abstention, cette idée mêlée de doutes et de cocoricos de coq de village.
Ensuite, le piège des eurosceptiques qui, à la fois, bloquent la construction européenne
et sont les premiers à dénoncer l'impuissance de l'Europe.
Tiens, y'a longtemps que je n'ai pas parlé du NPA...
Enfin, les grands partis - Ump et PS - qui veulent se mesurer en voix,
après avoir oublié l'idée de l'Union Européenne à des fins électorales
purement nationales.
Regardez  les noms sur leurs listes pour découvrir le dosage entre
les ouistes et les nonistes, dosage qui démontre la conviction politique profonde
de ces deux partis.

Voter pour l'Europe, c'est un vote 100 % politique aujourd'hui,
sans doute le plus important depuis la création du Parlement Européen.
Il s'agit de faire du Parlement une institution démocratique et positive,
qui sache faire progresser la construction de l'union et qui porte le sentiment
des populations. Il est nécessaire d'avoir des élus convaincus d'aller de l'avant.
Il faut stopper les bloqueurs et les dilettantes.

Il y a un dernier écueil à éviter.
Le vote peu utile, le vote Canada dry.
Ce vote qui conduirait à croire que la gouaille est un programme politique
et qu'une liste aux européennes serait une petite assoc' de "copains"
qui font un voyage de fin d'année, après avoir évité de se parler pendant des mois.
La liste Cohn-Bendit-Bové, c'est un tourbillon, juste un tourbillon  (qui d'ailleurs
aide bien l'Ump
sur l'échiquier politique...ben oui...). 
Mais peut-on faire avancer les choses...en tourbillannant ?

Le choix de ma grand-mère est clair pour dimanche.
La liste Modem avec François Bayrou,  Jean-François Kahn et Nathalie Griesbeck.
Il est là  le combat positif pour l'Europe.
On a perdu trop de temps, il faut aller de l'avant dimanche prochain.
Et comme dit ma grand-mère, voter Modem, c'est une pierre, deux coups .

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0

Publié le 26 Mai 2009

Je n'en suis pas sûr, mais je crois bien que le mouvement eurosceptique est né à droite.
Les nations d'abord.
Puis, le non à Maastricht...
Ensuite, non et non.
La faute à Bruxelles, refrain trop fréquent, devenu le chant des eurosceptiques.
C'est vrai, la contagion a été forte pour des tas de raisons.
Les convictions nationales ont aujourd'hui beau jeu dans ce camp.
L'occasion fait le larron.
Exemple clair et net : l'Euro.
Non à l'Euro, sans dire vraiment vive le Franc, pendant des années,
les eurosceptiques ont dit tout le mal qu'ils pensaient de la monnaie unique.
Qui pense aujourd'hui que les choses seraient plus faciles pour nous,
avec notre Franc, avec une dette en Francs ?
Curieux, ce silence de la part de ces grands bavards.
Alors la thématique a changé.
Bruxelles.
La Commission, etc, etc...
Les contradictions sont multiples, mais peu importe.
Les ça marche pas vont de paire avec les pas de changement.
Incroyable mécanique politique...
Evolution des institutions ?
Non, l'autre Non, celui du plombier polonais et du Plan B.
Alors, en pleine crise économique, oui, les rouages constitutionnels font défaut.
Mais, la faute à qui ?
Alors pour une fois, si on disait non aux eurosceptiques de droite et de gauche.
Et si on revenait à ce grand projet de construction européenne....



Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0

Publié le 16 Mai 2009

Alors que les médias assomment auditeurs et lecteurs des "faits de crise",
il existe un havre hors du temps sur la toile.
Le website du conseil Régional de Lorraine.
Comme dit ma grand-mère, on se croirait dans une MJC.
Oui, c'est le programme des animations du trimestre !
Bientôt, on pourra retirer les places de concert en ligne...
Bien sûr, la patte socialiste, donc anti-sarkoziste, est là,
même pas cachée, au détour de presque toutes les infos.
Tout ceci serait presque amusant s'il ne s'agissait pas de l'avenir
de la région.
La majorité socialiste de la région est dans "sa" logique politique.
Il faut que "ça " échoue.
Donc rien ne sera fait.
Que fait la région lorraine pour soutenir l'économie régionale ?
Que fait le conseil régional socialiste pour mobiliser les acteurs économiques ?
Rien.
En fait, surtout rien.
D'où ce "décalage".

Et en plus ma grand-mère n'a pas vu le moindre e-soutien régional à Patricia Kaas
avant l'Eurovision !
Ce serait pourtant dans le ton...
Ben, elle est peut-être de droite ? ou pire, du Modem ?
Alors ça se comprend...



Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0

Publié le 10 Mai 2009

Le fils de Jacques était peintre.
Le mba de Nancy présente une exposition sur l'oeuvre de Francis Gruber.
Si vous pouvez, allez-y.
Cela a été une découverte pour moi.
Juste quelques mots de néophyte pour en parler...
Garder en mémoire sa bio (1912-1948).
Peut-être (mais pas sûr ) commencer l'expo
par le premier étage en allant d'abord voir l'Hommage à Jacques Callot.
La densité de la peinture est forte ici comme ailleurs.
Alors, peut-être, avant de terminer, au rez-de-chaussée,
voir un tableau de 1940, intitulé Belle Isle :
une vue à travers une fenêtre à moitié ouverte,
et dernière le battant fermé, des feuillages...un petit air de vitrail...
Décidément, le Musée des Beaux-Arts de Nancy - pardon, le mbaN -
mérite ( bien plus qu') un détour.

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #il n'y a pas que la politique...

Repost 0

Publié le 10 Mai 2009

Est-il bien utile de redire que l'Ump est avant tout une machine
électorale ?
A chaque élection, la machine se met en marche.
Le tapis à promesses est branché.
Une avalanche d'images et de sourires sur fond bleu va tomber du ciel,
plus fournie que la pub ne n'importe quelle marque de lessives.
La suite, chacun peut l'imaginer.

A l'Ump, les Européennes seront comme ça.
C'est là qu'il ne faudra pas oublier l'ivraie.
L'Ump est redevable du ralentissement de la construction
de l'Union Européenne.
Est-ce que la Présidence Chirac a été positive pour l'Union
de l'Europe ?
Y-a-t-il eu un authentique état d'esprit pro-européen pendant
ces années Chirac ?
Chacun a sa réponse.

Aujourd'hui, la machine Ump se met en place.
Elle va nous montrer une histoire toute lisse, gommée
de l'ivraie d'un passif pourtant bien lourd.
Elle va promettre une Europe meilleure, plus efficace.
Le temps de ces élections européennes, et seulement ce temps-là.

L'Ump n'a plus  de projet européen depuis de nombreuses années.
Elle est en fait profondément divisée sur le sujet.
Les différences sont considérables dans ses rangs.
C'est la frontière historique entre Rpr et centristes,
entre chiraquiens et giscardiens.
Il y a un vrai fossé sur la question européenne.
Le seul pont, c'est de faire un score, oui du chiffre...
et des élus, passage obligé pour un parti présidentiel.
Le reste, l'Europe, c'est loin de Paris, c'est pas grand chose.
Alors l'Ump va parler fort, très fort.
Et elle va dépenser sans compter, avec tous les moyens disponibles.
Mais la com' n'est pas une conviction, c'est simplement un artifice.
L'Europe est un sujet essentiel.
Ce ne doit pas être un produit de consommation électoral.


Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0

Publié le 9 Mai 2009

Après une élection délicate, la nouvelle direction du PS a cherché à
montrer une certaine rupture par rapport à l'ère Hollande.
Les semaines passent, Benoît Hamon passe et repasse en boucle
au nom du PS, mais la mayonnaise tourne toujours.
La pression des autres forces politiques d'opposition et  le travail
chirurgical du NPA pour imposer sa loi mettent à mal le PS.
Faut-il ajouter l'absence de discours cohérent sur l'Europe,
c'est même pas la peine !
Dans les conflits sociaux comme dans certaines facs, les socialistes
ne touchent plus la balle.
Le match est subi.
Le NPA se froppe les mains,  rouges d'intimidations.
Ségolène Royal  lance ses bombinettes, et puis s'en va.
L'Ump a beau jeu maintenant de demander au PS de prendre "ses responsabilités".
Le PS n'arrive pas à tenir un discours clair de condamnation des violences.

Sur les positions de celui que l'on présente comme "l'humoriste Dieudonné",
comme dit ma grand-mère, il doit rire quand il se brûle, celui-là,
Benoît Hamon a fait une salade anti-Guéant.
Sur la loi Hadopi, certains artistes de gauche s'élèvent contre la position
du parti.
Dans certaines facs, les étudiants et les enseignants socialistes ne savent plus
comment arrêter la machine infernale de destruction.
Alors, voter PS aux Européennes ?

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0

Publié le 1 Mai 2009

Ma grand-mère et moi, nous sommes très inquièts pour les manifestants
d'aujourd'hui....;)
S'il y a bien un moyen de diffuser un virus, c'est par le rassemblement
de centaines de milliers de personnes.
Combien de malheureux risquent ainsi une contamination ?
Combien de drames en perspective ?
Les coupables seront faciles à trouver.
Le gouvernement bien sûr...
Et les responsables syndicaux.
Ben, oui, le premier ne maîtrise plus grand chose.
Les seconds sont tellement hexagonaux qu'ils ne regardent plus
au-delà de leur petit pré carré.
Oh, c'est pour rire tout cela...


C'est comme certains jusque-boutistes étudiants qui veulent un dix sur vingt
automatique
aux exams.
Une note, ça se gagne dans les AG !
A quand les commissaires politiques ?

Avant-dernier mot, les Européennes se préparent.
Les réunions pour la campagne du Modem Grand Est marchent très bien.

Au fait, votre muguet, vous l'achetez où ?
Ben, oui, ma grand-mère aime bien un petit brin...

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0