Publié le 31 Mai 2015

En dépit d'une communication politique plus efficace, les chiffres économiques nationaux ne montrent pas d'inversion significative.

Les derniers chiffres lorrains s'inscrivent non seulement dans ce même contexte, mais ils se situent nettement dans le dernier quart du classement. Les dépenses de com' de la Région PS ne peuvent masquer cette dure vérité.

Le haut niveau du chômage dans la région érode continuellement le tissu économique y compris dans les bassins d'emplois jusque là plutôt protégés.

La fermeture définitive d'une ancienne bijouterie familiale dans le centre de Nancy en est une illustration. Après et avant d'autres fermetures, celle-ci témoigne particulièrement de l'appauvrissement de notre ville et de notre région.

Il serait aisé de pointer du doigt les uns et les autres.

Sans doute, serait - il plus utile de se demander comment "modifier" localement cette tendance lourde ?

Après les Municipales et les départementales, avant les Régionales, ce sont les solutions concrètes et rapides que l'on attend des responsables politiques. Il y a urgence.

Les collectivités locales disposent d'une arme immédiate et temporaire : les taux d'intérêt très faibles pour financer des équipements utiles au développement économique (tourisme inclus).

En réduisant les dépenses de fonctionnement (communication "institutionnelle", déplacements, frais généraux ) au niveau de ces nouvelles charges financières, il est difficile de croire qu'il n'existe pas de marge de manœuvre. Sans parler de cessions immobilières.

Oui, comment des équipements ont-ils pu être financés avec des emprunts à 4, 5 ou 6 % d'intérêts... il n'y a pas si longtemps ?

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Repost 0

Publié le 28 Mai 2015

Oui, pourquoi ne pas le dire : cela fait 8 ans que ce blog existe !

Je ne compte pas les posts ;)

Merci aux visiteurs fidèles...et épisodiques...et à ma Grand-Mère !

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Repost 0

Publié le 24 Mai 2015

Exclu - Le Conseil supérieur des Appellations Protégées devrait étudier le cas des Marronniers de Lorraine. L'ordre du jour du prochain comité central l'indique clairement.

Si la décision était positive in fine, ce serait une belle victoire du Collectif Marronniers Lorrains qui travaille dans la Région depuis plusieurs décennies.

Il est vraisemblable que l'actualité toute récente constitue un soutien actif à leur action. Comme dit ma Grand-Mère, il suffit de lire les grands médias régionaux pour le constater.

Ainsi hier les 2éme et 4éme pages de l'édition de Nancy de L'Est.

Page 2 : premier marronnier : un Tram de Nancy "fait des flammes". Bientôt 15 ans que ce Tram à ligne unique et abandonné par son propre constructeur paralyse le Grand Nancy qui a maintenant , pour ses transports publics, 4 types de véhicules différents...lourdes charges et lourd passif qui plombent l'agglo de Nancy gérée par l'UDI.

Page 4 : second marronnier : l'autoroute du Sillon Lorrain. Disons le franchement, la responsabilité est partagée depuis une bonne vingtaine (30 ?) d'années entre droite et gauche, même s'il faut remarquer que le PS détient le pouvoir régional depuis suffisamment longtemps pour que cette incroyable inaction soit créditée à son passif politique.

Faut-il ajouter à ce dossier Marronniers de Lorraine le TGV et "ses gares" ? La tragi-comédie du référendum "Gare Lorraine TGV" que ce même exécutif régional a fait "subir" aux Lorrains a réveillé des fantômes et des menaces alors que la LGV Paris-Strasbourg va être ouverte.

Après tant d'erreurs stagnantes, sans parler de l'aventure Chambley-Skylander (marronnier... d'ici ;)...), la Lorraine se retrouve extrêmement fragilisée sur le plan économique et social. Les plans et les pactes - dont le dernier - n'ont rien apporté de nouveau aux problèmes d'infrastructures...c'est ce que montrent les Marronniers de Lorraine.

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Repost 0

Publié le 17 Mai 2015

Alors que le projet de réaménagement du Musée Lorrain de Nancy (40 millions d'€ non compris la restauration du Palais du Gouvernement) doit être débattu cette semaine par le Conseil Municipal, plusieurs pièces du patrimoine privé du Château d'Haroué vont, dans quelques semaines, se retrouver en vente publique.

Evénement rare d'autant que certaines oeuvres appartiennent clairement au patrimoine historique lorrain. Le temps est compté pour décider de les faire entrer dans les collections du Musée Lorrain ou de les laisser partir vers d'autres cieux.

En jeu une épée donnée au Prince de Beauvau par le Duc Léopold.

L'opération de mécénat populaire qu'annonce le Président des Amis du Musée est bien trop tardive. La veille culturelle n'a pas fonctionnée ?

Sauf miracle, seules les collectivités publiques peuvent encore agir.

Alors une interrogation : pour le Musée Lorrain, va-t-on vers un arbitrage entre le contenant au détriment du contenu ?

Réponse dans quelques semaines.

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Repost 0

Publié le 3 Mai 2015

Le quotidien de Nancy l'annonce ce matin : des pièces significatives de la collection de la famille de Beauvau seront mises en vente à Paris le mois prochain. Certaines sont particulièrement importantes au regard de l'Histoire ducale lorraine. La mobilisation des fonds privés apparaît difficile à aboutir, faute de temps. L'action des collectivités locales est indispensable pour conserver en Lorraine certains éléments de son histoire. La Ville de Nancy a la responsabilité du Musée Lorrain et le Conseil Départemental de M&M celle des archives départementales et celle du Château de Lunéville.

Les acquisitions d'œuvres d'Art ou de pièces historiques par les musées sont des vecteurs d'attractivité et de développement économique : Nancy et Lunéville en ont bien besoin...

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Repost 0