Publié le 28 Novembre 2007

Il est  Conseiller Municipal de Nancy depuis 1969.
Il  a été Adjoint au Maire - Claude Coulais - de 1977 à 1983.
Il est Maire de Nancy depuis 1983.
Il a été Député, Président du Parti Radical, et  à deux reprises, Ministre.
C'est dire si A.Rossinot est un personnage, le personnage de la vie politique de  Nancy.

Le problème d'A.Rossinot, c'est sa longévité politique.
Le problème de ses adversaires, c'est la longévité politique d'A.Rossinot.
Il faut dire que le Maire connaît sa ville et ses habitants, comme personne ou presque.

L'image demeure positive, mais les déconvenues sur le bilan et les projets s'accumulent.
En 2001, il a montré que ces petites choses n'étaient pas insurmontables, électoralement parlant.
Le problème de 2008 sera de recommencer l'opération.

Outre l'image, les réseaux mis en place et la faiblesse des oppositions sont
des atouts certains.

Mais il faudra beaucoup de talents et de communication (ça a déjà commencé
avec la Lanterne) pour faire rêver les Nancéiens.
La stratégie d'ouverture de 2001 avait permis de rassembler de la droite droite
jusqu'à la gauche relax.
Tout ce qui se passe depuis plusieurs mois montre l'essouflement de cette idée
dans l'opinion publique.

Les faiblesses du Maire candidat sont triple.

D'abord, le problème de gouvernance. Les colistiers partis l'ont souligné.

Ensuite, le bilan visible est mitigé, du fiasco du Tram au bétonnage de Meurthe-Canal.
Et le PS a déjà trouvé la "parade" sur la place Stanislas...

Enfin, les projets sont vendus à l'opinion depuis un certain temps déjà.
Des promesses d' élections antérieures sont toujours en stand-by.
Et les finances locales ne sont plus illimitées.
Reste la tactique de la toupie...

Une chose est certaine, le dernier Duc de Lorraine sera présent et bien présent.

P.S. Le sujet n'est bien sûr pas ...épuisé.
toupie-01.jpg






Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #best sellers...

Repost 0

Publié le 25 Novembre 2007





Over the counter...Les élections à Nancy pourraient être moins ternes que prévues...


Il serait possible, d'après la rumeur de ces derniers jours,
qu'une  personnalité connue des médias se lance dans la bataille des
municipales à Nancy....bousculant un ronron qui aurait pu s'établir...
Bien placée sur une liste, voire même Tête de liste...




personnage-haribo.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #best sellers...

Repost 0

Publié le 25 Novembre 2007

Dans le tourbillon des annonces des projets pour la ville*
( et surtout en vue des élections...), la Place  Thiers tient ...une place à part.
Un  débat (un de plus) s'est tenu au sein de l'assemblé de la Communauté
du Grand Nancy. (Cf. L'Est Républicain de dimanche ).

Françoise Hervé a posé la bonne question au Maire-Candidat en lui demandant 
"quel sens" il voulait  donner à "cette" place.
La réponse a été de dire que...la réponse serait pour plus tard.
Que la place Thiers soit un caillou dans la chaussure du Maire de Nancy (depuis 1983),
c'est une évidence aujourd'hui.
Les promesses faites lors des élections antérieures (dont celles faites déjà en  2001 )
n'ont pas été tenues.

Une excuse a cependant été avancée...
Il fallait attendre l'arrivée du TGV en gare de Nancy.
Bien entendu, c'est un scoop...connu depuis au moins 10 ans.
Faut-il oublier que le projet d'aménagement a été confié à la société Arep
(Jean-Marie Dutilleul), aménageur de la place de la Gare de Strasbourg
et accessoirement filiale du Groupe SNCF ?

Chacun jugera.

PS Le chiffre de 200 000 euros circule ( y compris dans les colonnes de L'Est)
comme prix de La Lanterne de la place Thiers.
C'est faux : voir post La Lucarne de Nancy (2) du 9 juillet 2007.
Les frais de maintenance, de surveillance et de personnel sont à rajouter d'ailleurs.

* voir aussi le post best seller du 21 septembre 2007 :
Municipales Nancy : Le tri dans le calendrier électoral.

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #GRAND NANCY POLITIQUE

Repost 0

Publié le 23 Novembre 2007


suite de la nouvelle série...

pardon d'avance à Guy Boiché, adjoint MPF du Maire de Nancy
et à la LCR, je n'ai rien prévu pour eux..lol.


Le PS de Nancy a déjà choisi sa tête de liste pour les municipales :
Nicole Creusot, Conseiller Général de Nancy Sud.
Pour le reste, pas d'info publiée.
Mathieu Klein, Conseiller Général de Nancy Nord, ferait déjà campagne
et Michel Dinet, Président du Conseil Général, serait "présent".
Pour résumé, le PS envoie à l'assaut de la Place Stan une nouvelle équipe :
la section  Sergent Blandan*.
Terminées  les mains fragiles, écartées les branches pourries,
la section du Sergent Blandan sera composée de purs !
On peut les comprendre.
Le combat va être difficile.

Mais dans cette période pré-hivernale, où tout le monde peut penser
à une nouvelle victoire du maire-candidat,
le PS dispose de trois atouts forts.

Sa tête de liste, une femme, tout simplement.
( d'ailleurs Tante Léonie** pense qu' à droite,
si Laurent Hénart ne se lance pas,
Françoise Rossinot serait la candidate idéale...
mais personne ne l'écoute, Tante Léonie...).


L'usure du pouvoir... bien gérée.

Les grandes thématiques de politique nationale...bien distillées,
dans un environnement devenu plus incertain.

La stratégie du PS s'appuie sur "du dur": le Sergent Blandan...
Enfin, s'il n'y avait pas Nancy, il y aurait bien quelques communes du Grand Nancy...
et ses habitants, victimes du PDU***...

                                                                                 

     à suivre...
blandan-nancy.jpg


Pour élargir notre horizon nancéien,
allez voir à Metz !
JCDR a fait un résumé de la situation sur son blog.
Un vrai bonheur, les municipales à Metz...pour blogueurs...

* Pour les visiteurs de Québec,
le Conseil Général de M & M est installé Rue Blandan à Nancy...d'où...
.
** voir posts passés.

*** plan de déplacement urbain.

NB Le Sergent Blandan, véritable héros militaire, a sa statue
au bout de la rue Blandan.
I know Nancy...me

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #best sellers...

Repost 0

Publié le 18 Novembre 2007

--quilibre.jpg
Françoise Hervé est tout simplement la personnalité la plus atypique
du monde politique de Nancy.
Elle aurait pu être l'écolo "de service", la Madame Urbanisme.
Elle aurait pu déjà devenir Maire, dans une autre ville.

Mais elle fait face à une personnalité exceptionnellement forte,
A. Rossinot, Conseiller Municipal de Nancy depuis 1971,
adjoint au Maire de 1977 à 1983 et Maire depuis 1983.

Alors que le PS y a usé ses forces et ses troupes ( avec abandons, KO et désertions),
Françoise Hervé est, elle, présente et constante devant
ce même bulldozer politique.
Le combat mené contre la construction de la Tour Thiers dans les années 70
l' a marqué, comme il a pu marquer les Nancéiens ( "les vieux Nancéiens", comme
on dit à la Mairie...).
Elle est dans les esprits la figure de proue d'une conception harmonieuse de
l'urbanisme, introuvable Place Thiers ou dans le nouveau quartier Meurthe-Canal.

Mais il suffit de relire les tribunes que Françoise Hervé a écrites dans le
Magazine Municipal (lecture à conseiller aussi aux futurs historiens de l'ère Rossinot)
pour constater la pertinence et la justesse de ses positions depuis des années.

Force aussi est de reconnaître que ses domaines d'interventions dépassent
largement l'univers urbanistique.
Ses positions sur le Tram de Nancy sont des quasi-prédictions.

Il est de ce fait probable que face à la nouvelle candidature du Maire Ump,
face à une équipe PS nouvelle et très tournée à gauche,
le cas Françoise Hervé va se poser au centre...forcément.
Sa position et son combat n' apparaissent pas "contradictoires" avec
ceux du Modem.
Est-ce que cela permettra un rapprochement ?
Tout aujourd'hui devrait aller dans ce sens......
La suite au prochain épisode !


Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #best sellers...

Repost 0

Publié le 14 Novembre 2007

Ma grand-mère regardait le 6 Minutes de M6 Nancy hier
quand elle est tombée sur un reportage :
le voyage d'études d'une délégation de la CUGN à Lyon.

En un mot, il  faut trouver, pour le nouveau PDU (plan de déplacement urbain),
un nouveau mode de transport... à cause des problèmes
du fameux tram, ex-clé de voûte du premier PDU...
(Pas d'inquiétude, on reviendra sur le sujet...)

La Capitale des Gaules dispose du trolley Cristalis.
Je vous promets que celui-ci,
on va nous en parler non stop
comme le top du top !

Donc nos grands chefs du Grand Nancy, déjà auteurs du choix du
fameux Tram prototype Bombardier,
sont partis en mission d'exploration pour voir l'engin...en experts !

D'habitude, on dit qu'il ne faut pas changer une équipe qui gagne !
Mais là il n'y a pas photo ?

Pourquoi ne pas attendre ?
Les municipales, c'est dans 4 mois.

Comme dit souvent ma grand-mère,
quand tu te trompes une fois,
tu te trompes souvent encore une deuxième fois...
si personne ne t'a dit que tu t'étais trompé la première fois...

Pour ça, moi je vais bientôt avoir la Médaille d'Or de la Ville de Nancy !



Sinon, à qui peut-on demander pitié ?? On a déjà donné !


Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #GRAND NANCY POLITIQUE

Repost 0

Publié le 14 Novembre 2007

Depuis qu'il a pondu une hagiographie du Ché, Olivier Besancenot a changé.
Il prend les facs pour une nouvelle jungle.
Par des méthodes non démocratiques (la loi du plus fort pour faire soft),
le parti de Léon Trotsky investit les campus.
Il espère faire sur les rails et dans les gares la jonction avec le mouvement
des Incroyables et Merveilleuses ( les bénéficiaires des Régimes spéciaux )
et réaliser le vieux rêve révolutionnaire.
On pourrait en rire, mais pour des temoins directs, on est très loin du
fonctionnement démocratique "normal"  dans certaines facs.

Il faut aussi voir dans cette situation le signe de la faiblesse des socialistes.
Le PS est toujours en stand-by.
La faute à lui-même, la faute à François Hollande.
La faute aux nonistes, qui n'ont pas respecté le vote majoritaire des militants
sur le référendum européen.
La faute  aussi à la politique dite d'"ouverture", qui a déstabilisé,
par des petites manoeuvres, ce parti.
Et qui ouvre ainsi une voie facile à l'extrême gauche.

Il reste que les Incroyables et Merveilleuses, qui arrêtent les trains
et l'économie toute entière, n'ont pas les mêmes intérêts que
les partisans d'Olivier Besancenot, qui ont donc rajouté le Ché à leur chapelle...

Enfin, ma grand-mère et moi sommes solidaires des otages du rail,
de la route et des facs.
(Voir aussi le post de Dramelay).

besancenot-le-20-mars-2007---reimsb-jpg.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #Archives

Repost 0

Publié le 11 Novembre 2007

rossinot.jpg








Décidément tout est possible à Nancy !
Avec les "investitures" données à  A. Rossinot (pour Nancy), G. Royer (Pulnoy)
et C.Guillerme (Laxou), l'Ump a frappé un grand coup dans le sens... de la continuité.

La rupture serait-elle ailleurs ?

Après Gérard Michel, c'est François Pélissier qui annonce qu'il ne figurera pas sur
la liste conduite par le désormais Maire-Candidat de Nancy.
Si l'on ajoute que François Werner (actuel adjoint à Nancy) est investi pour mener
la campagne Ump à Villers-lès-Nancy, ce sont tout compte fait 
trois pointures qui quittent l'équipe d'A. Rossinot.

Comme Gérard Michel, François Pélissier évoque les bons souvenirs,
mais aussi (tiens, tiens) le problème de "la gouvernance" au sein
de la municipalité actuelle.
Plus précis, l'homme qui a transformé le Vent en or évoque un centralisme trop lourd.
En un mot, il n'y a pas de "management participatif" comme cela se fait
dans les organisations modernes.

Aurait-on là le premier thème de la prochaine campagne électorale ?

Il suffit de regarder la blogosphère...de Maxime Pisano aux Jeunes Modem...
pour le penser...


Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #GRAND NANCY POLITIQUE

Repost 0

Publié le 10 Novembre 2007

Vous connaissez  Monsieur Masseret ?

C'est le Président PS de la Région Lorraine.

Lors d'un récent débat au Conseil Régional, il a invectivé Nadine Morano
à propos du dossier Kléber Toul.
J'ai trouvé les propos de Jean-Pierre Masseret incorrects et indignes.
(il s'est "excusé"...après).

La raison de ce débordement ?
En fait JP Masseret voulait montrer que le projet de fermeture de Kléber Toul était
connu depuis longtemps, bien avant les élections...
Avait-il oublié que la Mairie de Toul est dirigée par le PS, idem pour le Conseil
Général de M & M, idem bien sûr pour la Région Lorraine ?
Et donc que tout ce petit monde devrait avoir des antennes pour "suivre" l'activité
économique de la Région.
La question aujourd'hui est de mener un front uni pour répondre aux problèmes
économiques et sociaux du Toulois.
Je ne suis pas sûr d'ailleurs que les manoeuvres politiciennes de madame Morano
(débauchage de l'ex dir cab de la Maire de Toul) aillent dans le bon sens.


Cela confirme plutôt la mauvaise appréhension des dossiers économiques
de la part du Président de la Région.
Déjà on avait pu le constater lors du rachat d'Arcelor par Mittal.

On le voit encore dans l'ubuesque projet de parking à Zeppelins de Chambley...
qui n'a pas vraiment de Zeppelins à parquer !
Il faut dire que dans ce dossier le principe de précaution a été appliqué pleinement.
Jean-Louis Etienne doit utiliser "un Zeppelin" pour survoler le Pôle Nord.
Il se pourrait qu'il ait besoin d'un hangar pour ranger son Zeppelin,
ou il se pourrait qu' un vent fort repousse le Zeppelin du Pôle vers la Lorraine...
donc on construit un hangar à Zeppelin. CQFD.

Et je ne parle pas ici de la promesse d'aller sur la Lune*....Parce que là,
on peut vraiment dire que ça plane, Président !


* Cf pub institutionnelle de la Région Lorraine...


Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #GRAND NANCY POLITIQUE

Repost 0

Publié le 6 Novembre 2007

C'était les 40 ans de l'ASNL (bon anni et bravo  ! ).

Oui, il y a eu un grand déjeuner offert par la CUGN à l'Hôtel de Ville de  Nancy.
Oui, que du bonheur et de la joie !
Oui, surtout, on n'est plus qu'à quelques mois des élections municipales...
Donc, comme dit la pub,
tout est possible,
tout est réalisable !
Et bien, mes enfants, vous aurez un stade de foot plus grand.
"On y travaille, pas de souci."
C'est en substance ce que le Maire-Candidat de Nancy a promis.

Ben, alors, oubliées les remarques de la Cour Régionale des Comptes
sur la situation financière du Grand Nancy ?
Ben, y sont pas sportifs, eux !
Et en plus, y zont pas une élection bientôt !
A Nancy,tout est possible, tout est réalisable !

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #GRAND NANCY POLITIQUE

Repost 0