le soleil de Toul-Rosières et les mots de Gauche d'hier...pour mémoire

Publié le 27 Avril 2013

Se souvient-on du "débat" sur la centrale solaire de Toul-Rosières ?

Et pourtant, il a duré un bon bout de temps.

Mars 2010 : Nadine Morano, Ministre et élue lorraine, annonce la création d'une centrale solaire sur l'ancienne base aérienne de Toul-Rosières.

Hurlements à gauche, alors dans l'opposition nationale.

C'est "un baise-couillons" pour pièger "l'électeur potentiel", déclare alors le Député PS Le Déaut, Vice-Président (aussi) de la Région Lorraine. Cette expression distinguée n'est qu'un début, la cible est à la fois Nadine Morano et le Gouvernement de Droite. Autre argument de cette attaque : le projet était dans les cartons (mais oui, bien sûr...) de la Région, et sa sortie par la Ministre mettrait en péril sa réalisation. Veuillez excuser ce raisonnement alambiqué, il n'est que le reflet de la pensée d'esprits tordus.

Une fois, le projet bien lancé, les critiques changent...un peu. Ainsi l'humaniste candidat PS Dominique Potier précise, lors de la campagne 2012, que de toute façon, "ils" auraient fait ce projet...mais en mieux (dixit). On peut croire les "dé-réalisateurs" de Chambley !

Ce projet solaire existe, et sa "maternité" en revient clairement à Nadine Morano (pour mes visiteurs de Mata-Utu, voir sur le sujet d'autres posts moins soft ici ;)).


Tous ces petits souvenirs, évoqués aujourd'hui, seraient presque amusants.

Comme dans beaucoup d'autres domaines, ils nous rappellent les multiples paroles et les promesses d'hier.

Aujourd'hui, alors que le scandale Chambley-Skylander éclate au grand jour, nos donneurs de leçons se cachent ou cherchent à faire diversion.

Toutes les décisions sur Chambley et sur SkyAircraft ont été prises par la majorité PS-EELV-FdG. Les silencieux Dinet, Le Déaut, Abaté, Villemin, Beguin et les autres Vice-Présidents (ils sont quinze au total) pourraient quand même nous expliquer le pourquoi du comment, en commençant par la publication des contrats des avances remboursables à Geci, votées par leur majorité.


Et pendant ce temps, la crise économique et sociale s'amplifie en Lorraine.


PS Sauf erreur, le FN a voté une fois une avance remboursable avec cette majorité de gauche. Il hurle maintenant au complot comme à son habitude, mais ce vote démontre encore une fois sa permanente et populiste impulsion sans Raison.

 

#Toul #Chambley #Skylander

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article