SkyAircraft : pourquoi pas une médiation du Président du CESE de Lorraine ?

Publié le 20 Avril 2013

Jean-Pierre Masseret, Michel Dinet et Jean-Yves Le Déaut, les trois leaders lorrains du PS que l'on a pu entendre mille fois promettre des lendemains meilleurs tant comme opposants que comme responsables du PS en Lorraine, n'ont aucune influence.

Leurs discours, leurs paroles sur le projet Chambley-Skylander n'étaient que des mots creux et prétentieux.

Mais les engagements financiers qu'ils ont pris, avec leur majorité PS-EELV-FdG, sont aujourd'hui à la charge des Lorrains, déjà très éprouvés par la crise.

Plus de 20 Millions d'euros engagés dans le projet Skylander sans audit, sans surveillance, sans contrôle.

Plus de 30 Millions d'euros pour aménager un site qui devait être ex-nihilo "le" pôle aéronautique lorrain.

Sans oublier l'installation d'une formation Pro Aéronautique au Lycée Jean Zay de Jarny, scandale dans le fiasco, parce qu'il touche des jeunes à qui ils ont fait des promesses.

Aujourd'hui, les trois mêmes s'agitent et continuent leurs annonces.

Encore une fois, des promesses qui sont des manoeuvres vis-à-vis des salariés et des Lorrains.

SkyAircraft est en liquidation judiciaire.

Et dans la foulée, celle d'un faux Père Noël, le Conseil Régional de Lorraine annonce vouloir racheter "la maquette" et étudier la reprise du bureau d'études, via une structure à créer. Encore des illusions, des promesses coûteuses, et encore plus complexes et encore plus aléatoires à mener après la mise en LJ de la société de Chambley.

Le nouveau Président de l'Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (oui, nomination-cadeau du Président normal au Président PS de la Région Lorraine) pourrait être, pour une fois, moins démagogue et plus sérieux.


Pour faire light, la filiale SkyAircraft était intégrée à son groupe qui lui a facturé des frais administratifs et informatiques, donc il y avait (comme souvent dans des groupes) une dépendance technique (et intellectuelle) de la "petite-fille" vis-à-vis de sa "grand-mère" (société où l'on retrouve comme actionnaire principal, Serge Bitboul).

Des warnings se sont allumés dès 2010.

MM Masseret, Dinet, Le Déaut sont responsables parce que les comptes de Geci Aviation et les comptes de Geci International étaient publiés tous les trimestres. Le pléthorique cabinet du Président PS de la Région y avait accès comme tout le monde. Mais faire de la com', faire des photos étaient plus cools.

 

Une (vraie) solution passe par une médiation avec le groupe GECI, avec Monsieur Bitboul, pour renouer le fil économique et social, avec l'objectif d'un reclassement du personnel de Chambley.

Pourquoi pas alors une médiation du Président du CESE de Lorraine, les responsables de la Région sont "carbonisés" ?

Après, il restera à traiter le dossier Chambley...

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jacques Chenut 20/04/2013 18:22


Il est bien évident que les tracvaux du BE sans avoir le DOA  ne valent rien en aéronautique.... aucun des ingénieurs présents à Chambley n'a soulevé la question!!!  La certification de
type n'a apparemment pas été demandée à l'ESA....


Epsilon


 


 


 

Christophe Goetz 20/04/2013 17:32


Malheureusement oui, c'était prévisible, la Chimère s'est crashée.


Je vous trouve d'ailleurs bien indulgent quant à la date de 2010 que vous fixez comme début de l'alerte.


En vérité, dés que la Chimère a quitté la France pour aller au Portugal au début des années 2000 l'alerte était déjà connue.


Quant le projet a achoppé au Portugal faute de preuves matérielles apportées par Geci sur demande insistante de M. Horta, l'alerte était déjà au rouge foncé.


Quand M. Le Corre, en toute indépendance, a évalué la Chimère à 47Me via la CEIS fondée par Darrasson (qui est actuellement Président de l'IHEDN lequel sera bientôt remplacé par Masseret), pour
justifier son repli en Lorraine et qu'ensuite le même M. Lecorre devenait Directeur du projet Skylander chez Geci payé par Geci, il y avait un potentiel conflit d'intérêt qui aurait pu faire
passer l'alerte au rouge très foncé en 2008. On aurait tout de même pu s'interroger sur cette situation potentiellement risquée.


 


Mais alors, quand dés 2009 le projet Chimère-100 est abandonné cependant que Lecorre quittait son poste chez Geci, concluant un séjour bien court et un aveu d'échec cuisant on était au niveau
rouge écarlate foncé: l'évaluationà 47Me passait d'un coup à ZERO.


 


Ajoutez à cela qu'en paralèlle Geci Aviation est condamnée par l'AMF et que la synergie F406 tombe à l'eau, on se dit que la légèreté du CRL en devient coupable, et cela ne concerne pas que des
élus de gauche.


 


J'arrête ici la liste des 100 anomalies qui font que cette fin parait évidente, anomalies signalées au CRL dés 2008, car au final les contribuables Lorrains pourraient se dire qu'en supprimant le
CRL, la Lorraine serait bien mieux gérée et pour moins cher.


Mais que voulez-vous, il fallait bien trouver un centre d'accueil à tous ces pigeons qui jouent avec notre argent. Le CRL n'est peut-être qu'un couteux centre de reinsertion d'inadaptés
Politiques? A moins qu'il ne s'agisse d'un problème de vue..


De vue basse ou des "yeux dans les yeux"?


Mais l'astuce ultime consisterait à nous faire racheter une inutile maquette numérique conçu par une entreprise qui n'a toujours pas obtenu son droit officiel à concevoir une telle maquette (DOA)
pour démontrer que les Rois et les Reines Régionaux auraient eu raison. Et si on forçait les lorrains a payer le Machin 50Me pour augmenter la perte et sombrer dans la totale bouffonerie? On ne
pourrait plus opposer à JP Masseret que son Truc ne valait rien puisque, preuve à l'appui, ça aurait été racheté 50Me.


J'ai d'ailleurs eu une excellente idée cette nuit et grâce aux géniales idée du CRL je suis devenu multi-millionnaire. J'ai pensé à me racheter ma maison, payé moins d'1Me en 2008, au prix
attrayant de 50Me ce qui me laissera une confortable plus-value de plus de 49Me et prouvera au passage que suis un génie du marché immobilier.


Comment ça y a un truc qui cloche? Mais non, on est en Lorraine, avant dernière région la plus mal gérée de France. Tout est possible!


A suivre donc.


 


Cordialement