Dinet le dispendieux

Publié le 15 Mars 2013

Michel Dinet, le président PS du Conseil Général de Meurthe-et-Moselle, est pris à son propre piège.

Il avait inventé, du temps où son parti était dans l'opposition, le "compteur de  la dette".

Ce compteur (non audité) enregistrait ce que l'Etat (NB le gouvernement de Droite) devait au CG 54 au titre des charges non compensées.

A l'arrivée de la Gauche au pouvoir, ce compteur était "gommé".


Hier, dans une interview au quotidien de Nancy, Michel Dinet nous a expliqué deux choses.

D'une part, son gouvernement demande un effort de 750 Millions d'euros aux collectivités locales par an pendant deux ans.

Et pour Michel Dinet, "tout le monde est d'accord" sur cette coupe budgétaire (dixit).

D'autre part, le Président PS du Conseil Général indique non seulement avoir renoncé "au passif" (donc deuxième reniement), mais aussi avoir "demandé à être financé" à l'avenir par l'Etat pour les allocations obligatoires...

Oh, quelle super négociation !

Oui, comment l'Etat (le gouvernement PS) qui diminue de 1,5 Mds d'euros les transferts pour des raisons budgétaires et qui n'arrive pas à réduire le déficit public, pourrait-il demain trouver 5,5 Mds d'euros (chiffre avancé par M.Dinet) pour les départements ?

Autrement dit, le contribuable 54 va payer pour le passif et pour le futur...

Monsieur Dinet nous mène en bateau sous un vernis politique.

Sa gestion est dispendieuse depuis des années, sans résultat.

- achats d'une partie du château de Lunéville et de la colline de Sion !,

- le ruineux plan Proximit-é (on attend toujours un audit),

- l'explosion des effectifs départementaux et un staff (PS) pléthorique,

- le nouveau Centre des Mémoires (archives départementales), incroyable dépense à l'époque de la numérisation et en pleine crise.

Et on parle de plusieurs centaines de milliers d'euros pour une exposition d'un artiste au CG !

Tout cela avec une hausse continue des "impôts départementaux" qui font fuir les entreprises, obérant définitivement les recettes d'avenir.

Le CG 54, dirigé par MM Dinet et Klein, est clairement un miroir de la politique PS : absence de vision économique, gabegies, manque de transparence et mensonges.


 

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Christophe Goetz 07/04/2013 09:49


Bonjour.


On sombre chaque jour un peu plus dans le mensonge et le grotesque dans cette affaire Skylander.


Voici le lien du dernier article publié par notre association:


http://adicgeci.centerblog.net/41-pris-dans-une-spirale-du-mensonge


Il faudra vraiment qu'une enquête établisse les responsabilités de ceux qui ont voté les crédits à Sky Aircraft alors que tout ce qui arrive aujourd'hui était écrit noir sur blanc, si ce n'est en
2008 à minima en 2009 avec l'abandon du Skylander cautionné par M. Borloo


 


Cordialement