froid : chikungunya, Fauvette, Plan B ?

Publié le 9 Janvier 2009

Tante Léonie était heureuse.
Il fait froid à Nice, mais elle était heu-reu-se.
Elle pensait qu'avec ce temps, les moustiques porteurs du chikungunya allaient  être éliminés.
Elle a interrogé des chercheurs, mais pas de réponse...il faut attendre.
On ne peut pas dire que quelque chose a eu lieu avant d'avoir vérifié in vivo et post ante la chose.
Comme quoi, même cette vieille idée que le froid tue les microbes et les virus n'est plus
une certitude...possible, peut-être, peut-être pas...
En somme, nous vivons, chikungunya ou pas, dans une grande incertitude générale.
Autrement dit, si les moustiques du chikungunya, d'origine tropicale, c'est sûr ça, résistent
à un grand froid européen, où allons-nous ?
Bientôt on nous dira que gober des mouches est bon pour la santé...
Remarquez, certains croient en la Fauvette...et à la centrale touloise de Poweo...
et d'autres ont cru au Plan B...et au bonheur noniste...




Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

dramelay 09/01/2009 18:31

Oh, ça coute quoio ? 99 francs ? Espéront que ça ne dure pas que trois ans.

dramelay 09/01/2009 14:26

La centrale ? Elle a déjà un site internet : ca veut dire que c'est vrai, hein ? http://www.poweo-toul.com/

STANLEY DE LORRAINE 09/01/2009 18:22


@ Dramelay :
le site web, ça coûte pas cher...
par contre, dixit Les Echos, Poweo cherche environ 300 millions d'euros de crédits...
donc la totalité de l'investissement...pour réaliser la jolie et photogénique centrale de Toul...
Bagatelle de nos jours...
T'as pas 300 grosses briques, Fauvette ?
Il est malin, ce Charles B...