le jour d'après #Charlie

Publié le 10 Janvier 2015

Selon les derniers chiffres disponibles, les tirages moyens de Charlie Hebdo se situaient autour de 45000 exemplaires.

Dès mercredi soir, les rassemblements en réaction à  la tuerie à la rédaction de l'hebdo ont largement dépassé ce niveau de diffusion, montrant un élan rarement vu en France. Et, moment rare aussi, la police et la gendarmerie ont même été applaudies par la foule ! Avec raison.

Vendredi, le second massacre dans l'épicerie casher de la porte de Vincennes est venu ajouter l'horreur de l'antisémitisme à l'horreur de ce terrorisme yeménito-intégriste.

Tout le monde pense que ces événements devraient rester longtemps en mémoire.

Demain, les chiffres du chômage et des faillites d'entreprises seront toujours là avec leurs contenus de drames personnels et familiaux. Ce poids énorme qui pèse sur la société en France comme en Europe du Sud ne doit pas faire oublier une autre chape de plomb qui, elle, menace la liberté.

Dans la chronologie de cette semaine, Il restera aussi l'intervention télévisuelle de Jeannette Bougrad, compagne de Charb, un des dessinateurs assassinés. Avec courage, elle a mis en relief le background de ces événements et les responsabilités de certains groupes.


Sur ce qui s'est passé ces derniers jours, ce ne sont plus les habituelles déclarations ficelées par un service com' que l'on attend du pouvoir politique, ni des commentaires bien assis de trop de médias sur le sujet de la démocratie que nous voulons en France.

Le jour d'après Charlie ne devrait pas être comme hier.


(texte modifié)

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0
Commenter cet article