Pour l'Europe...même "simplifiée"

Publié le 21 Octobre 2007

Clairement, le "traité simplifié"  adopté à Lisbonne  est loin du projet de
convention sur l'Europe.
Dans sa forme et surtout dans sa philosophie.
L'ambition de départ  était de façonner une  constitution,
reflet de l'"identité" européenne.
Cette ambition a bien été abandonnée depuis.

Le désormais  dénommé "traité simplifié" met en place des idées  techniques
pour faire fonctionner l'Union Européenne.
Deux exemples :
- l'élargissement des domaines soumis à  l'approbation "à la majorité".
- le mécanisme des coopérations possibles - entre 9 Etats au minimum.

Ce texte de compromis est la première avancée depuis le vote négatif de 2005.

Le Plan B de Laurent Fabius et consorts n'a jamais vu le jour.

En dépit des critiques politiciennes, la seule Europe qui avance aujourd'hui est monétaire.
Les problèmes liés à la crise financière actuelle démontrent l'utilité
de la monnaie commune et le rôle positif de la Banque Centrale Européenne.
Merci Maastricht.

Reconnaissons aussi l'action constructive de Nicolas Sarkozy, de Jean-Claude Juncker
et d'Angela Merkel dans l'aboutissement de ce traité simplifié.

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #Archives

Repost 0
Commenter cet article

dramelay 22/10/2007 11:29

Et si notre président envoyait  une copie dédicacée du futur traité à MM. Mélenchon, Sarre et Chevènement, Dupont Aignant et Villiers. Arggghhh, que ce serait bon........