Skylander entre le Hollandais Volant et le point mort

Publié le 17 Avril 2012

 

JP Masseret a dit deux choses hier à sa conférence de presse sur le dossier Skylander.

-200 ou 300 millions d'euros, c'est rien.

-La dead line est fixée au 30 juin 2012.

Un discours un peu pathétique pour faire oublier le risque de pertes de 60 millions d'euros pour la Région Lorraine.

En période électorale, un rapport d'expertise financière n'a que peu de poids.

Et pourtant, les doutes s'ajoutent aux 200 ou 300 Millions d'euros nécessaires.

Le Président de la Région Lorraine confond ventes et marges.

Le rapport cité par Reuters fait état d'un point mort en 2030.

Qui peut soutenir un tel effort ?

On réinvente le Crédit Lyonnais ou l'entreprise soviétique !

JP Masseret oublie les frais financiers, le fond de roulement...

 

On peut retourner le boulet comme on veut.

Le gong financier se rapproche.

JP Masseret va-t-il demander à  F Hollande des fonds pour le Skylander ou pour la gare de Vandières ?

Et puis il y a Aurélie Filippetti - mieux en cour royale future -qui cherchera à faire tourner la tête plutôt vers la sidérurgie de Florange...

 

Alors, la suite ?

La seule possibilité de survie du projet Skylander est l'adossement à un industriel déjà établi.

Pour des raisons industrielles et économiques.

Pourquoi Geci n'a-t-elle pas utilisé sa base de Reims Aviation ?

Question...

Si c'est cette solution ou une autre de ce type, il y aura forcément l'abandon de  Chambley comme base industrielle.


C'est économique, ce n'est pas politique.

 

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article