législatives : "l'enfumage" de la Fédé PS 54

Publié le 14 Juin 2012

 

Enfumage ? le mot est d'Alain Juppé sur l'attitude actuelle du PS par rapport au FN.

En M&M, la Fédération PS est à fond dans cette opération politicienne.

A la manoeuvre, le secrétaire fédéral, Mathieu Klein, qui est candidat par procuration dans au moins 3 circonscriptions.

Des tracs du MJS aux expressions définitives, l'enfumage devient sans limite à l'approche des derniers jours de campagne.

Plusieurs sommets ont déjà été atteints.

Même ce qui "du Centre" est attaqué, la vérité exclusive est au PS.

On ne refait pas un "noniste" !

L'invention de l'expression de "sarkozysme passif" est éclairante d'un sectarisme clair et net.

Mais, au-delà des mots, l'enfumage évite de parler de l'essentiel.

Le candidat PS sur la 5ème évoque, sans peur du ridicule, l'idée d'un front "Conseil National de la Résistance". Reprise d'un de ses mentors (...), cette idée vient d'un parti qui n'a apporté en dix ans aucun soutien, ni vote sur aucun projet, même les plus consensuels, même sur les plus importants pour l'intérêt national : l'Europe, l'Euro, sujets de société, défense nationale, Afghanistan,etc...

Le PS a déjà les commandes de plusieurs grandes collectivités lorraines.

Qu'est-ce qui a été fait par le CG54 en matière de développement économique du département de M&M (quelle différence avec le département de Moselle dans ce domaine) ?

Quel bilan peut-on attribuer au CR de Lorraine sur les grands sujets de notre Région (voir posts sur ce blog...)?

Quel exemple de gouvernance donnent les municipalités PS de Vandoeuvre et de Villers et que dire de la gouvernance du CR de Lorraine ?

Que dire des recrutements massifs, des impôts locaux en hausse au département comme à la région ?

 

Inexpérimentés sur les questions budgétaires ou militants sans indépendance par rapport à leur parti, ou les deux, les candidats PS peuvent agiter des fumerolles, ils manquent de crédibilité sur le fond, sur les grandes questions qui se posent ou qui viennent.

Sympa peut-être (?) le cursus associatif de leur candidate sur la 1, mais rien à voir avec l'expérience d'un Laurent Hénart, membre de la commission des finances de l'Assemblée Nationale.

La Fédération PS54 a décidément trop l'habitude des cantonales, elle se trompe d'élections.

 

Ma Grand-mère a fait ses choix sur Nancy #Laurent Hénart #Valérie Rosso-Debord.

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article