D'une fermeture d'une bijouterie à Nancy...

Publié le 31 Mai 2015

En dépit d'une communication politique plus efficace, les chiffres économiques nationaux ne montrent pas d'inversion significative.

Les derniers chiffres lorrains s'inscrivent non seulement dans ce même contexte, mais ils se situent nettement dans le dernier quart du classement. Les dépenses de com' de la Région PS ne peuvent masquer cette dure vérité.

Le haut niveau du chômage dans la région érode continuellement le tissu économique y compris dans les bassins d'emplois jusque là plutôt protégés.

La fermeture définitive d'une ancienne bijouterie familiale dans le centre de Nancy en est une illustration. Après et avant d'autres fermetures, celle-ci témoigne particulièrement de l'appauvrissement de notre ville et de notre région.

Il serait aisé de pointer du doigt les uns et les autres.

Sans doute, serait - il plus utile de se demander comment "modifier" localement cette tendance lourde ?

Après les Municipales et les départementales, avant les Régionales, ce sont les solutions concrètes et rapides que l'on attend des responsables politiques. Il y a urgence.

Les collectivités locales disposent d'une arme immédiate et temporaire : les taux d'intérêt très faibles pour financer des équipements utiles au développement économique (tourisme inclus).

En réduisant les dépenses de fonctionnement (communication "institutionnelle", déplacements, frais généraux ) au niveau de ces nouvelles charges financières, il est difficile de croire qu'il n'existe pas de marge de manœuvre. Sans parler de cessions immobilières.

Oui, comment des équipements ont-ils pu être financés avec des emprunts à 4, 5 ou 6 % d'intérêts... il n'y a pas si longtemps ?

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Repost 0
Commenter cet article