Publié le 5 Décembre 2008

La  nouvelle number One du PS,  Martine Aubry, s'est donc lancée à l'assaut de la droite sarkozienne.
Et c'est donc sur le "plan de relance" gouvernemental que la prem's des
prems attaques a porté. Cela donne ceci :
La France n'a pas de plan de relance à la hauteur de la crise dans laquelle le pays s'enfonce.
Nous sommes en récession depuis la crise financière, le chômage augmente depuis 8 mois
et nous avons encore aujourd'hui plusieurs annonces de licenciements.
Le problème majeur est le pouvoir d'achat, et c'est ce qui bloque la relance de la consommation.
Sur ces sujets, aucune annonce, si ce n'est une prime de 200 euros pour 3,8 millions de Français.


Pour faire pseudo-techno, Martine Aubry donne d'emblée sa réponse,
la réponse du PS (?)
, à la crise :
il faut aujourd'hui augmenter le pouvoir d'achat des salariés.
Avec le raisonnement habituel, plus d'argent dans les poches, c'est plus de consommation,
plus de consommation, c'est plus de croissance.
Cette douceur proposée est étrange.
Parce que le lien consommation - croissance interne n'est plus vrai.
Nous produisons de moins en moins de produits de consommation.
Ben, oui, c'est Noël bientôt, nous allons encore acheter des jouets chinois aux gosses...
Si on se gâte bien, on achetera un énorme écran plat coréen ou un mini -ordi taiwanais.
Bon pour les vacances en Thaïlande, c'est rapé...
Je caricature à peine.
Et bien entendu, une hausse de salaire (qui fait toujours plaisir, soyons pas maso...),
c'est une hausse des coûts pour les entreprises.
Donc des prix de vente à la hausse, et en cette période, qui achète les produits
les plus chers ?

En étant sympathiquement centriste, on peut dire que le projet gouvernemental comme
la contre-proposition socialiste sont de  vieilles recettes économiques.

Le Gouvernement de droite fait du Keynes à fond mais à crédit  ou plutôt
à débit (quid de la suite d'ailleurs).
Et le PS sort sa vieille réponse classique...et en plus le NPA a la même...;)
Ma grand-mère a cru que Georges Pompidou et Georges Séguy étaient de retour....

Le PS qui gère tant de régions et de départements aurait pu faire le doux agneau
en demandant quelques  milliards pour faire des jolis travaux
dans ses jolis territoires...
Oui, la voie de l'Amezule, l'aménagement de la colline de Sion,
la restauration du château de Lunéville, oui tous les chantiers du Président...Dinet.

Ben oui, prendre la balle au bond...c'est malin aussi...


Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0

Publié le 30 Novembre 2008


Tout va vite...c'est la caractéristique de la Crise de 2008.

Des banques à l'industrie, la rapidité du choc est là.

Toute l'économie sensible au crédit est dans la tourmente.

L'automobile comme la construction ne sont pas par hasard en première ligne.

Ces deux secteurs sont pris dans la nasse de la crise doublement,

par la crise du crédit et par les effets directs et indirects des hausses des prix des

matières premières.

  Dans cet environnement sombre, l'analyse faite par le journal La Croix la semaine dernière

remet une pendule à l'heure.

La  question de l'environnement  doit rester une priorité, un profond changement de nos comportements consuméristes constitue une réponse à la crise.

On pourrait croire en une  vision philosophique ou religieuse.

Mais il s'agit avant tout d'une lecture économique de la situation actuelle.

Même si les prix des matières premières viennent d'enregistrer une baisse aussi spectaculaire

que la hausse antérieure,  des disfonctionnements forts viennent d'éclater

dans nos économies dévoreuses de matières premières et de crédit.


Non, ce n'est pas notre  système économique qui est en cause.

p'tite provoc...puisqu'il y aurait à songer à l'alternative que représente une économie 

fermée  ou "non libre"....

Non, c'est avant tout notre mode de consommation qui vient de prendre un coup sur la tête...

Combien de temps mettrons-nous à le changer...ou combien de temps mettrons-nous à oublier

cette maudite crise pour reprendre nos vieilles habitudes ?


Ben, non, je n'ai pas reçu un Boudha tibétain sur la tête*...



*Cf. La crise racontée à ma grande-mère (1)...



à suivre...peut-être...







Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0

Publié le 27 Novembre 2008

La presse d'informations politiques est toujours intéressante.

Exemple au hasard ;)....Lorraine et vous  n°10 de novembre-décembre 2008,

une publication du Conseil Régional de Lorraine.


Ainsi page 2, signé par Jean-Pierre Masseret, cet édito qui commence par :

" Il se passe aujourd'hui ce que certains, dont je suis, avaient dit.

Le capitalisme financier, exigeant des rentabilités trois

ou quatre fois supérieures à la croissance des économies,

a montré ses limites.

A force d'investir des produits spéculatifs sur l'argent lui-même,

des apprentis sorciers dangereux se sont pris les pieds

dans le tapis."


Une chose est sûre, notre Président de Région (PS noniste) n'a pas un

verbe bien clair sur le sujet, mais bon, c'est pas encore trop grave....

Mais surtout,  le ratio rentabilité-croissance mis en avant est une novation que

l'on pourrait dans ce même état d'esprit  qualifier de novation... nouvelle...;)

Donc, par exemple, en France, où nous avons connu une croissance de 2 % en 2007,

on exigerait une rentabilité de 6 %, voire 8 % sur le capital investi.

Et en Chine, où la croissance était de 12 % en 2007, cela ferait 36 %,

voire 48 % de rendement...

MDR....NB : c'est pas ça, le bon ratio....

Monsieur Masseret, bravo pour vos anticipations, ça,  c'est remarquable....

oui, vraiment, re-mar-qua-ble...

Sinon, j'ai un peu de mal à comprendre comment sur les bases énoncées au départ,

vous êtes arrivé à cette conclusion....


Oh ma pauvre Lorraine !

Et je ne vous parle ni des pourfendeurs de l'Euro,

ni des stupides élus qui ont relancé la gueguerre Metz-Nancy....






Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 25 Novembre 2008

Le débat continue sur la blogosphère*  après des déclarations de quelques élus

de la Moselle préconisant en contrepartie des fermetures de casernes

une redistribution de Directions administratives régionales entre Nancy et Metz..

Cette "idée"  est minable du point de vue économique.


Des responsables politiques n'ont pas hésité à exacerber des querelles de clochers,

puisque c'est ainsi que l'on appelle les conflits entre des villes ou des villages pourtant proches.

Alors pourquoi ne pas envisager une action politique simple ?

Le boycott des listes électorales de ces élus "promoteurs" de cette querelle minable.

Et oui, Madame Griesbeck, un boycott... citoyen et lorrain...



* cf. blog de Dramelay.




Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 23 Novembre 2008

Dur, dur, le troisième tour au PS.

Inutile d'ironiser ou de disserter sur le passé, le présent ou le futur du PS.

Ce qui est fait est fait, comme dit souvent ma grand-mère,

mais le plus visible, le plus criant est ce drame perpétuel qui mine

les socialistes français depuis des années.

Non pas l'absence d'un leader charismatique,

non pas une union sans faille,

non pas la division sismique sur l'Europe,

non pas tout cela,

mais une seule chose.

Oui, l'aversion des socialistes pour les...chiffres.

Ce peuple culturellement enseignant n'arrive plus à comp-ter.

Ah les zéros pointés pour les additions mosellanes, girondines,

lilloises, provençales....

Et quand je pense que certains ont manifesté contre le "socle" d'études...;)

C'est à se demander si le boomerang n'est pas une invention socialiste...


Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0

Publié le 21 Novembre 2008

Oui, ça se prépare !

Ben, quoi ?

Ben, la désinauguration du tram de Nancy.

Zavez pas compris qu'on se prépare à replier le matériel comme on replie les gaules.

Trop cher, plus beau du tout, pénible.

Trop coûteux de mettre du sirop d'érable tous les jours sur les rails !

Mais quand même, ma grand-mère a un souhait.

Faudrait faire une petite fête pour son retrait, oui, une désinaugauration du tram.

Peut-être même que Bernadette, ma grand-mère l'adore, reviendrait pour l'occasion.

On ferait tous un petit tour de tram, on irait une dernière fois de Brabois à Meurthe-Canal.

Et là, on ferait un concert géant.

On ferait venir les Cowboys fringants et on danserait toute la nuit. Bye, bye, Tram.

Terminé les problèmes techniques, les pannes, les retards.

Fini les affreuses meurtrissures du site propre.

Et puis surtout plus besoin de s'embêter avec les questions bassement financières.

On va pas se prendre la tête pour 200 à 250 millions d'euros perdus !




Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #GRAND NANCY POLITIQUE

Repost0

Publié le 16 Novembre 2008

L'affaire des catenaires sabotés est loin d'être anodine.
Elle serait liée à l'Ultra-Gauche.
Ce concept quasi-géopolitique est peu fréquent.
Comme est peu fréquente la réactivité du leader de la LCR
et du NPA - Nouveau Parti Anticapitaliste- dans cette histoire...
Ce n'est pas nous, jamais, etc, etc...

Le  rapprochement avec Jean-Marc Rouillan, fondateur d'Action Directe,
organisatrice d'assassinats politiques, avait créé un doute fort
sur le positionnement du NPA.
Le NPA cherche à attirer les déçus de la Gauche républicaine
en présentant une image dure et souriante d'opposition ferme
au gouvernement de droite.
Si le communiqué sur Rouillan est "de la LCR",
celui sur les actes de sabotage est de Besancenot.

Mais le plus étonnant est le décalage entre cette condamnation d'en-haut
et les paroles d'en-bas.
Alors que l'enquête a commencé, des "groupuscules", par blogs souvent,
interviennent pour condamner les interpellations faites par la Police.
Mais surtout,  ils s'attachent  à témoigner d'une solidarité immédiate
et entière avec les suspects dans cette affaire au caractère
extrêmement grave.
C'est peut-être que le dérapage a déjà commencé à se produire en paroles...
On ne peut pas être des obsédés de la dialectique politique
et communiquer en permanence par le biais de discours violents,
anti-démocratiques et foncièrement démagogiques.

A moins qu'Olivier Besancenot soit débordé sur sa gauche...
De toute façon, il devra redire qu'il condamne la violence et il devra
prendre des mesures dans son nouveau parti pour en écarter
les agitateurs violents...qui vivra verra...

Last, but not least.
L'échec du congrès du Parti Socialiste à Reims se situe aussi
dans ce contexte.
Non, pas d'allusions aux trains qui passent...trop facile ;)

Grand bravo à Maxime Pisano pour son blog- live depuis Reims.
Mais, non, Maxime, je n'adhèrerai pas au PS...




Communiqué LCR

Acharnement judiciaire

La LCR proteste contre la décision de maintenir en prison Jean-Marc Rouillan qui avait pourtant bénéficié d'un régime de semi-liberté. Ayant accompli sa peine, Rouillan a utilisé son droit de citoyen pour s'exprimer dans l'Express. Pour pouvoir le réincarcérer le juge a du se livrer à un exercice d'interprétation. La LCR, qui a toujours condamné sans hésitation les méthodes et la politique du groupe Action Directe, exige que Rouillan puisse retrouver la liberté et puisse bénéficier des droits de tout prisonnier bénéficiant d'un régime de semi-liberté.

Montreuil, le 16 Octobre 2008



Besancenot : les actes de sabotage ne "sont pas et ne seront jamais" ceux de la LCR

PARIS, 11 nov 2008 (AFP) - Olivier Besancenot, porte-parole de la LCR, a affirmé mardi que les actes de sabotage "ne sont pas et ne seront jamais" ceux de la LCR, à la suite de l'arrestation d'une dizaine de personnes dans l'enquête sur les sabotages dont a été victime la SNCF. "Une dizaine de personnes ont été placées en garde à vue suite à des +actes de sabotage commis contre des caténaires SNCF+. Ces méthodes-là n'ont jamais été, ne sont pas et ne seront jamais les nôtres", a affirmé le leader de l'organisation d'extrême gauche, dans un communiqué. "Nous voulons plus de trains, pas moins de trains. Les cheminots et les usagers ont déjà assez à faire avec les saboteurs venus de la direction de la SNCF, du gouvernement et de l'Union européenne qui font reculer le service public ferroviaire", ajoute-t-il. "La force des cheminots, c'est leur nombre et leur détermination, pas les agissements isolés qui ne profitent ni aux usagers ni aux cheminots en lutte. C'est à se demander à qui profite le crime", demande le jeune postier. "La LCR soutient d'autant plus les cheminots qui manifesteront jeudi prochain venus de toute l'Europe pour protester contre les déstructurations et déréglementations du secteur ferroviaire dans l'UE". Dix personnes issues de la mouvance "ultra gauche", dont leur leader présumé, ont été placées en garde à vue dans le cadre d'une enquête éclair sur les "sabotages" qui ont entravé le trafic SNCF ce week-end.

em/cgd/df


Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0

Publié le 15 Novembre 2008

Mais d'où peut venir cette idée incroyable ?
Oui, cette idée de prendre des directions administratives basées à Nancy
pour les installer à Metz...en compensation des fermetures de casernes ?
Cf. L'Est Républicain de ce samedi 15 novembre 2008? oui 2008 !
Ma grand-mère a eu l'impression de revenir à une époque peu glorieuse
et terriblement stérile dans les relations interdépartementales.

Un observateur indépendant pourrait dire, après un quart de seconde de réflexion,
qu'au-delà de cette collective et imbécile proposition,
ça chmaque le schnek  bozeraille.
Les promoteurs de cette targette sont Philippe Leroy et François Grosdidier,
respectivement maires de Vic sur Seille et de Woippy.
Au sein du parti présidentiel, ces deux vedettes appartiennent à la branche ex-RPR.
La tentation  mamaille, nostalgie et bashtuck y serait toujours vive...
Si cette idée est à la fois une ineptie économique et une provocation imbécile,
une double interrogation demeure.
Que cache cette manoeuvre ?
Et qui se cache derrière elle ?
J'ai un peu de mal à y voir bien clair...;)

Enfin, peut-être pour "calmer" ce Monsieur Leroy,
on pourrait revenir aux contours du département de la Meurthe,
et / ou on pourrait regrouper les 2 tableaux de Georges de la Tour
de Vic à Nancy...ben, oui, c'est plus logique sur le plan économique...;)






Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 11 Novembre 2008

La Fauvette était ce matin à Douaumont.
Quand je dis à Douaumont,
le côté statique pourrait induire en erreur.
Elle n'était pas à Douaumont, elle était partout à la fois.
Tout simplement, elle crevait les écrans....
Oui, il suffisait de la voir, toute pimpante, accueillir les uns et les autres.
Quelle aisance !
Salut, Grand-Duc !

Ben, oui, on dit comme ça entre voisins des forêts....
Camilla, tu veux un chewing-gum ?
You see I speak English myself....
Elle était  incroyable tout simplement.
Elle devait avoir un RDC, un radar détecteur de caméras.

Ma grand-mère a cru un moment que c'était comme...
dans Quatre mariages et un enterrement,
tellement la Fauvette nous faisait vivre...son 11 novembre...
Le marié ou la mariée ?

Et puis, quand le couple présidentiel arriva,
le RDC fut mis en alerte maxi,
et la Fauvette se démultiplia à une vitesse impensable.

Pour sûr, la Fauvette doit être hostile au rapport Kaspi...;)






 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 8 Novembre 2008

Elections internes au PS...

Qui a parlé de sa grand-mère ?

Qui a parlé du quatre-quart ?

29 %, 25-24 % deux fois plus 19 %...euh ça fait pas 100 % ?
Bon, ben tant pis...

Ah, que la rose est belle !

Siou plaît....
je préférerais Benoît à Ségolène...:)
Martine à Ségolène...
Martine à Bertrand...;) ;)

Là, Stanley, c'est que mesquin !
Tu n'es pas concerné !
Tiens, c'est comme si tu montais un comité de soutien
à Barack OBAMA à Nancy...
T'es pas Américain !!
Stanley, tu n'es pas concerné,
tu n'es pas au PS !

Ah, bon...You know what...I am happy....

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0