Publié le 18 Septembre 2011

Les échanges du premier débat des primaires du PS laissent une impression très moyenne sur le fond.

Si Manuel Valls a surpris par un punch moderniste, les 3 prinicpaux challengers ont montré une absence de dynamique couplée d'un manque de courage (trop tôt pour tout dire ?) et surtout d'une vision de l'économie, des entreprises et de la finance déroutante.

Les propositions de Ségolène Royal sur "les banques" laissent même entendre une perception erronée des événements sur la zone euro.

La fiscalité ("sur les riches et sur les niches") présentée comme la solution unique est étonnante.

Loin de ces dissertations déjà dépassées, c'est François Bayrou qui a mis en lumière les vieilles lunes des candidats socialistes. La problématique de la mondialisation des économies est absente de la pensée des challengers du PS.

La crise de l'Euro, vue en polémique politicienne par M. Aubry et Fr. Hollande, reste véritablement absente du débat, et donc des solutions. Le Front de Gauche est presque mieux sur ce point, avec cette utopie démagogique d'une Ligne Maginot financière.

Les attaques des hedge-funds anglo-saxons sur les banques françaises depuis plusieurs semaines ne montrent - elles pas le fossé entre le pré hexagonal socialiste et la réalité des défis ?

Pour essayer de convaincre, il faudra bien bouger les lignes !

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0

Publié le 15 Septembre 2011

Qui se souvient du Conseil Européen de Santa Maria da Feira des 19 & 20 juin 2000 ?

La mémoire semble faire défaut à beaucoup !

La France était "en cohabitation".

Le Président, Jacques Chirac.

Le Premier Ministre, Lionel Jospin.

Mais d'autres participants n'ont pas pu oublier...

C'est lors de ce sommet que la décision a été prise de faire entrer la Grèce dans la zone Euro. "Le Conseil Européen fécilite la Grèce pour les résultats (...) obtenus".

Ceux qui étaient à la manoeuvre sont au premier rang pour "refaire l'histoire" aujourd'hui.

Pierre Moscovici, Ministre des Affaires Européennes, soutien de François Hollande (jamais Ministre...).

Laurent Fabius, Ministre de l'Economie, soutien de Martine Aubry, Ministre aussi à l'époque.

Bien sûr, tout le monde peut perdre la mémoire...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0

Publié le 11 Septembre 2011

 

Les étranges primaires PS apportent peu à peu un éclairage sur les projets des candidats.

Au lendemain de l'Affaire Guérini, François Hollande dévoile son projet sur l'Education.

Refaire pendant "sa" présidence une méga-embauche de 60-70 000 personnes dans l'EN.

Après quelques semaines de sérieux, voici le dernier des trois grands candidats qui (re)franchit la route des vieilles lunes.

Cette faiblesse idéologique peut être interprétée selon, bien sûr.

Mais elle marque un tournant, quel que soit le vainqueur des primaires PS.

Soit le candidat(e) PS nie la question budgétaire.

Soit il (elle) avance des propositions impossibles à tenir.


La question de la notation de la République Française ne se posera pas

en termes gauche-droite.

Elle se posera pour tous.

Et en premier lieu, pour les collectivités locales dont beaucoup sont gérées par le PS.

Du jour au lendemain, les emprunts seront plus coûteux, les charges financières augmenteront. Cf. l'Espagne.

Une part encore plus grande de leurs budgets sera consacrée à ces dépenses "inactives".

Les responsables socialistes des collectivités locales lorraines qui n'ont cessé d'embaucher  ces dernières années (CR Lorraine, CG 54) et qui n'ont cessé de réclamer de l'argent à l'Etat, que diront-ils demain au Président Hollande ou la Présidente Aubry ?

Par cette proposition démagogique, François Hollande a pris un énorme risque.

Pour son éventuel gouvernement en 2012.

Et surtout pour tout le pays.

Mais, c'est bien connu, c'est l'exception française !

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0

Publié le 31 Août 2011

En l'espace de quelques heures, plusieurs déclarations de Martine Aubry, dont les  principaux soutiens lorrains sont MM Dinet et Klein, ont montré une sinuosité étrange.

Tout ce qui concerne le Président de la République est, pour elle, sans appel : la condamnation par principe...jeu politique habituel.

En ce qui concerne DSK, son opinion a évolué...en fonction des sondages...ce qui se traduit aujourd'hui par un lâchage sans appel, comme si hier, comme si avant-hier, "le problème" était inconnu....

Sur le cas Guérini, on arrive à un sommet d'hypocrisie politique et morale.

 

Le retard de Martine Aubry dans les sondages ne peut pas tout excuser.

Elle vient de perdre, en quelques heures, la bataille de la morale.

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0

Publié le 30 Août 2011

Le débat fiscal national est lancé, avec 2012 en vue.

Tous les jours, "les niches" !

Et des méga-nouvelles, et des découvertes d'autant plus surprenantes que les chiffres ne sont pas inconnus. C'est, sauf erreur, le travail des commissions des finances des 2 assemblées depuis des lustres sans compter le rôle de Bercy.

Aujourd'hui, deux opinions semblent être en pointe dans ce débat.

La technique du rabot (le rabot semble "de droite").

Et la technique de la "remise à plat", qui, certains jours, apparaît comme la solution de tous les miracles (donc de gauche ;)...).

Faut-il juste rappeler que la nature a horreur du vide ?

Ce qui est d'un côté peut passer de l'autre, mais sans que cela produise le moindre effet au final sur la richesse nationale.

Plus d'impôts = moins de dépenses privées.

La vraie question n'est pas dans la suppression des niches fiscales (ce qui ne veut pas dire statu quo, mais plutôt amélioration de l'efficacité économique globale).

Elle est dans la diminution progressive et régulière des dépenses publiques de l'Etat et des collectivités locales.

Que toutes les "fonctions publiques" aillent dans ce sens est la seule solution pour réduire les déficits et pour commencer à diminuer le stock de dette publique.

 

Quitte à parler des niches fiscales, incluons aussi les politiques de gratuité totale des services non administratifs des collectivités locales.

Oui, la Gauche lorraine pourrait revoir les perfusions continues à ses petits territoires chéris, oui ses chères "danseuses" ruineuses.

A Sion, le jardin de Michel D, gratuité générale des activités...donc subventions permanentes et sans limite.

A Chambley, le potager de JPM, tout est à l'oeil....donc subventions permanentes et sans limite.

Les exemples peuvent être multipliés (archives, maison de l'environnement,...).

Alors, soyez courageux, Messieurs !

Si cela marche, si Chambley ou Sion sont des succès, tant mieux, mais alors "révisons ces niches"...et libérons les énergies créatrices ! 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 27 Août 2011

Archaïque ? le synonyme le plus parlant est "périmé".

C'est un peu l'impression que laisse le contenu de la lettre que Martine Aubry "adresse aux Français" et que met en ligne sur son blog, le promoteur meurthe-et-mosellan du coûteux Centre des Mémoires, Mathieu Klein.

Le message premier est, tel un marteau, une idée simple, c'est la faute de N Sarkozy, tout est la faute de N Sarkozy.

Classique du genre, mais qui témoigne d'une pensée répétitive, très fermée et obstinée.

Mais le "développement" est révélateur d'une vision périmée.

L'idée du message de la France, thème teinté d'un chauvinisme à la sauce Hussards de la République. Mais bon, passons, même si derrière cela, il y a l'idée bien archaïque de la France, seule dans le Monde...et de la négation des intérêts propres des puissances montantes...

Surtout, une vision décalée sur l'Europe...

Allusion à "mon père", comme si l'Union Européenne était encore celle de cette époque.

Non pas que cette époque soit si ancienne, mais plutôt que tout a considérablement changé depuis, comme chacun le voit et le vit.

Sur l'Economie ?

On ne sait pas s'il y a derrière les mots de la candidate, une vraie nostalgie du temps de nos grands-mères ou l'idée d'un retour au bon vieux temps du protectionnisme, comme pour gommer les problèmes.

  

Ce sont toutes ces petites phrases qui forment au final une addition de notions passéistes.

Et qui ne donnent pas, à la candidature de Martine Aubry, une impression positive, à la fois celle de pouvoir se mouvoir dans un monde qui change et celle de pouvoir agir dans une période qui marque une accélération forte.

 

à suivre... 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0

Publié le 21 Août 2011

Le Musée des BA de Nancy accueille une expo au titre évocateur 

Un goût d'Extrême-Orient.

Il s'agit de la présentation de la Collection Charles Cartier-Bresson, donnée à la ville de Nancy par sa veuve dans les années 30.

Cet ensemble d'objets et d'estampes (un tiers de la collection) mérite largement le détour.

D'abord, parce qu'il est tout simplement beau et intéressant.

Ensuite, parce que cette superbe collection, constituée par des achats lors des ventes des premières collections françaises - dont celles d'Edmond De Goncourt et de Philippe Burty, n'a pas été vue depuis l'exposition qui a suivie sa donation à la Ville.

Enfin, le catalogue de l'expo est particulièrement bien fait.

 

A Nancy, on n'a pas de Pompidou, mais on peut vous montrer nos estampes japonaises ! 

 

Un goût d'Extrême-Orient. Collection Charles Cartier-Bresson


Exposition prolongée jusqu'au 19 septembre 2011

Musée des Beaux-Arts de NANCY
Salles d'expositions temporaires

Cette exposition est dédiée au Japon.

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #il n'y a pas que la politique...

Repost0

Publié le 18 Juin 2011

Le PS veut des Mairies et des préfectures disponibles pour l'organisation de ses primaires.

Dès la moindre anicroche, le bouton "persécution" de la machine socialiste est appuyé. 

Pour Nancy, les Lucky Luke de la Rue Solférino ont fait une erreur...

Mathieu Klein trop pressé de montrer du doigt "sa" ville ?

Nancy a été en fin de compte rayée de la carte des Méchants

Que ce soit le PS ou un autre parti politique, ce processus de mobilisation des bâtiments républicains et la fourniture des listes électorales sont border line. De l'argent public sera dépensé par des collectivités locales et par l'Etat pour un parti politique.

Pourquoi encore une fois nos impôts sont utilisés pour une dépense hors compétence légale ?

Pourquoi un Parti politique a-t-il accès à des listes électorales pour son usage interne ?

Quelle garantie le PS  offre-t-il aux citoyens électeurs sur l'utilisation d'un document aussi important qu'il aura entre les mains ?

Peut-on assurer tous les citoyens que cette liste soit préservée de la moindre récupération partisane au niveau individuel et/ou professionnel ?

Et cela dans toutes les collectivités locales ?

Pas de réponses claires.

Ma Grand-Mère s'étonne qu'il n'y ait pas eu de recours d'associations citoyennes sur ce point.

Ce n'est pas une affaire PS-UMP, c'est une question qui regarde tous les électeurs.

Quand une grenouille à ventre turquoise est menacée par la construction d'une route, des collectifs venus de nulle part  enclenchent "des recours".

Et là pour une utilisation politique des listes électorales -sans garantie- et de biens publics, rien !

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 16 Juin 2011

Le (presque) hasard m'a fait tomber sur un "droit de réponse" de Marine Le Pen à un article d'un Député Ump publié par le journal éco La Tribune. Le Député avait osé émettre des critiques sur le projet éco et monétaire du FN pour les Présidentielles.

Voulant montrer un changement important, la nouvelle Présidente du FN a fait plancher des "experts" sur le sujet.

Après une cannonade sur les partis parlementaires, etc, etc,..., enfin, le droit de réponse sur le fond.

La France sortirait de l'Euro et ferait "une dévaluation compétitive" qui réglerait tous les problèmes.

Voir plus bas un extrait (significatif).

Le "soyons honnêtes" est même là.........

Il est frappant de constater qu'à la démagogie politique de cette formation, s'ajoutent, sous une forme prétendue d'once d'expertise, des inepties incroyables sur "la solution miracle". Cette expression n'est pas galvaudée puisque l'on n'aborde ni le facteur temps, ni la question de la charge de la dette en devise devenue étrangère, ni encore la problématique du refinancement permanent ou celle des taux d'intérêt de cette dette émise...sans parler de l'environnement extérieur (seul en Europe à faire cette dévaluation "compétitive" ?)  et de l'impact sur l'épargne des Français....

Et puis, pourquoi 20% de dévaluation  ? Un décret français ??

 

lLa liste est longue des objections à ce vernis électoraliste.

Le FN cherche à porter des habits neufs, mais il n'a pas changé, il ne peut pas changer.

Ce qui change, c'est la volonté de faire croire qu'il a un programme politique "complet".

Mis à part ce Député, le grand silence des partis républicains n'est-il pas coupable, surtout actuellement ?

Parce que la question n'est pas à moins d'Euro.

Mais bien, à plus d'Europe organisée...

 

 

Voici un extrait :

"La dévaluation compétitive sera une chance pour la France et son industrie. Faire croire aux Français que la sortie de l'euro se traduira par une explosion des prix est un mensonge, démonté par nombre d'économistes, tels Jean-Jacques Rosa ou Alain Cotta. Jacques Sapir a récemment publié une étude complète sur le sujet, précisant qu'une dévaluation de 25% n'entraînerait pas plus de 2% d'inflation. Pendant des décennies avant l'euro, la France dévaluait régulièrement le franc, au bénéfice de sa croissance et de l'emploi.

"Soyons honnêtes aussi sur la dette : la dévaluation alourdirait de 13 points de PIB notre dette extérieure exprimée en euros (20% de hausse due à la dévaluation, appliqués aux 65% de la dette détenue par les non-résidents), soit bien moins que ce que tous les plans de "sauvetage" des pays de la zone euro coûteront à notre nation. Notre projet prévoit en outre de compenser intégralement ce relèvement de la dette par un prélèvement spécifique sur les institutions financières détentrices d'avoirs extérieurs libellés en euros, dont la valeur en monnaie nationale s'appréciera mécaniquement avec la dévaluation.

"La liberté monétaire pour oxygéner l'économie, nos finances et l'emploi, voilà notre ambition. La sortie intelligente de l'euro, dans la concertation et selon un calendrier raisonnable, est un projet d'espérance pour les Français, n'en déplaise à la Caste vautrée dans son dogmatisme archaïque."

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0

Publié le 29 Mai 2011

Les collectivités lorraines dépensent chaque année des millions d'euros pour "la communication". Le sujet n'est pas nouveau, même si en période de crise, certaines collectivités locales pourraient montrer au moins un début de rigueur sur ce plan avec l'argent des contribuables.

A côté de ce poste qui demeure donc en pleine expansion, se cache un autre maquis. Celui des dépenses hors compétences, mais très politiques, les actions  et les subventions aux associations amies.

Le Conseil Général de M & M (contrôlé par le Parti Socialiste) a ainsi lancé des "Fabriques Départementales". Structures souples, mais dont les thématiques de débats sont des calques à peine cachés des sujets des officines bien orientées politiquement.

Economies solidaires, alter-économie, anti-nucléaire, etc, etc,...en quelques mots, un large éventail de la pensée "unique" de gauche.


Sans même polémiquer sur ces sujets, pourquoi l'argent public est-il utilisé dans ce domaine partisan et, qui plus est, hors du champ de la compétence de la collectivité locale ? Pourquoi nos impôts - directs et indirects - servent-ils à de la propagande politique, propagande pour les hommes à la tête de la collectivité locale et pour leurs idées ?


Pour "la Mission Education" du CG 54 (compétence pour les collèges), un budget de 48.3 millions d'euros est prévu pour 2011, mais sur ce montant, 20 % sont "affectés" à des objets mal identifiés, mais bien hors compétences.

Ainsi, en autres, on trouve 1.7 millions d'euros à "la citoyenneté" ou 1.9 millions d'euros à "l'éducation populaire"....

Est-ce que se trouvent les subsides pour les "Fabriques Départementales" et les subventions aux diverses ramifications de la grande famille associative de gauche ?


Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0