Publié le 12 Mars 2012

 

 

En évoquant deux réformes à mener au sein de l'Union Européenne (Schengen et la "protection" des marchés publics européens), Nicolas Sarkozy a mis les pieds dans le plat des conservatismes habituels. Dans les deux cas évoqués, les réactions sont marquées du sceau de la campagne électorale, mais pas seulement. Entendre ou lire un peu partout que c'est impossible - pas possible est étrange.

Il s'agit dans un cas de réorganiser un système qui a montré ses limites il y a quelques mois et dans l'autre, de promouvoir une mesure économique indispensable. Dans les deux cas, le fonctionnement de l'UE peut -il être effectivement  mis en cause sur le fond comme sur la forme ?

Les conservateurs repondent comme toujours "non", "pas nécessaire". C'est dans le même esprit que l'on entend qu'un déficit budgétaire, un déficit du régime des retraites ou un endettement public ne sont pas importants. A tel point, qu'il n'y a pas lieu de les corriger...


Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0

Publié le 12 Mars 2012

 

La négation de la Crise de la Dette est un élément important dans "le clivage" des candidats Tout sauf Sarkozy, à une exception, bien sûr ;)

Mais, il n'y a plus d'exception sur le volet grec.

Et c'est ce qui m'étonne.

Ce que l'on entend, en boucle, c'est un discours très court sur "pourquoi n'a-t-on pas traiter le problème plus tôt", par un chèque, par une aide, voire sans le FMI.

Faut-il rappeler que DSK, dans sa première intervention TV en France, avait lancé cette idée, oubliant son ancienne casquette de Directeur du FMI ?

Le positionnement politique est tel en période électorale que les nuances sont gommées à l'absurde.

Si l'on croit, donc, les candidats TsS, il n'y avait rien à demander à l'Etat Grec en contrepartie d'une aide fnancière de plusieurs dizaines de Milliards d'Euros.

La campagne prend une tournure de plus en plus éloignée des grands stress de Novembre dernier...qui sont (juste) en sommeil aujourd'hui.

Oublier que les recettes publiques doivent être utilisées avec justesse ne-montre -t-il pas un zapping bien hexagonal ?


Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0

Publié le 7 Mars 2012

 

Nous avons de la chance en Lorraine !

Nous avons, sous nos yeux, un véritable exemple de la décentralisation et de ses dérives...

 

Mille fois, il a été question de Chambley et de cette aventure sur fonds publics régionaux sans limite.

Pour être cool, faut-il ajouter à ce dossier qui grossit...que le super projet d'hélico lorrain ne s'installe pas à Chambley ?

L'Aéroport Régional, repris par le CR de Lorraine, semble être devenu, Facebook dixit..., une nouvelle féodalité...mais bon.

 

Alors, non, par pitié, pas plus de décentralisation !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 7 Mars 2012

 

Les médias "de gauche" - Libération, Le Monde, le Nouvel Obs, Rue 89,etc...-sont simplement étonnants... ces derniers temps ;)

Allez faire un tour sur leurs websites...

Une cible, et une seule. Et pas de main gauche !


A cela, on peut ajouter le document tout juste publié par la Fondation Terra Nova sur le bilan de cette cible. Emanation du PS, Terra Nova est un outil de communication du principal parti d'opposition. Et pourtant, cette étude est relayée comme "analyse scientifique et historique", comme vérité...


Il y en a un qui doit en sourire...dans sa tombe : Robert Hersant...



   

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0

Publié le 3 Mars 2012

 

François Bayrou a bien lancé la mesure avec l'idée du "déconomètre" sur les projets fiscaux du candidat Hollande.

Le discours sur les taxes, les impôts, les riches de la part du candidat PS nous renvoie à un âge de pierre de la pensée économique.

La France serait un île.

La crise de la dette est clairement niée.


Comment développer la (vraie) économie, une (vraie) entreprise, une (vraie) prise de risque ? Oui, vraie, c'est-à-dire sans perfusion de fonds publics ?

Même si on veut créer une "banque publique"...

A-t-on oublié l'affaire du Crédit Lyonnais, banque publique de l'époque Mitterrand ?

Comment lutter à armes égales avec des pays voisins (oui, voisins) qui, eux, encouragent l'investissement dans le capital des entreprises ?

François Hollande et son staff montrent une démagogie facile et certainement contre-productive pour l'avenir.


Et puis, en attaquant les riches "pour des raisons morales", franchement, si ce discours fait plaisir à quelques populistes penseurs, je trouve malsain cet oukaze fiscalo-moral.


Parce que si l'on parle de morale, on peut aussi  remarquer qu'elle est à géométrie variable. On peut évoquer les liaisons troubles du PS des Bouches du Rhône ou du PS du Pas de Calais (dénoncées par A. Montebourg avec beaucoup de difficultés dans son propre parti...) ou bien les 3 ultra-riches "roses", à la fois actionnaires du journal Le Monde et de Médiapart, médias, comme le souligne Xavier Bertrand, qui tirent à boulets rouges sur N. Sarkozy grâce à ces capitaux "si nobles" ? L'un  de ces ultra-riches n'a-t-il pas défiscalisé son patrimoine par le biais d'une magnifique collection d'oeuvres d'Art...du grand art fiscal...mais totalement stérile pour l'économie nationale.

Tout compte fait, regardez le parcours d'un Vincent Bolloré, stigmatisé  sans cesse par une certaine gauche. Il a constitué un groupe industriel qui emploie 34000 personnes dans le Monde.Il a une fortune importante. Et alors !

Question à l'envers : cette stigmatisation "de gauche" est-elle "morale" ?

Et en tous les cas, cela ne me semble pas sain.




Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0

Publié le 1 Mars 2012

 

 

 

Le devenir des usines sidérurgiques est une question forte pour toute la Lorraine.


Le candidat socialiste a promis de faire "une loi".

Donnant ainsi une réponse bizarre et lointaine à un sujet d'actualité.

Le candidat-président parle de quelques millions d'euros.

 

Le fond du problème de Florange est double, me semble-t-il.

Economique : quels marchés pour la sidérurgie dans un environnement devenu très faible en Europe ?

Capitalistique : comment faire face à une entreprise mondiale non française ?

Les problèmes humains et sociaux sont essentiels.

Mais la question "du capital" est bien là, dans les choix d'investissements et de développement de ce groupe.

L'influence française sur Arcelor-Mittal est clairement devenue très faible depuis l'OPA de Mittal sur Arcelor.

Si l'avenir est l'enjeu, le passé donne un enseignement clair.

La privatisation du groupe Usinor a été lancée sous la présidence Chirac.

Mais elle a été totalement achevée par le Gouvernement socialiste Jospin.

Seuls les partis d'Extrême-Gauche (et quelques-uns, isolés) avaient condamné à l'époque cette décision.

La suite est connue.

Usinor fusionne avec Arbed et Aceralia pour constituer Arcelor.

Sans actionnariat français significatif, en dépit des Milliards d'euros investis par la Puissance Publique (donc les contribuables).

Quand Mittal a lancé son OPA sur Arcelor, plus gros que lui..., il n'a trouvé que le Grand-duché du Luxembourg, comme actionnaire ultra-minoritaire (moins de 10% du capital).Le reste du capital, en bourse...

Aujourd'hui, Arcelor-Mittal est un groupe contrôlé par la famille Mittal avec presque la majorité, donc un énorme pouvoir qui se traduit dans tous les choix du groupe.

 


Pour quelques centaines de Millions d'euros, le Gouvernement Jospin a laché un levier essentiel d'influence sur un groupe stratégique.

On retrouve aujourd'hui les Ministres de ce gouvernement et l'ancien Secrétaire Général du PS sur ce dossier et sur place en visite à Florange.

Non seulement leurs solutions ne sont pas à la hauteur de la situation, mais la volonté de gommer "cette responsabilité" est loin d'être morale, pour utiliser un mot en vogue.

Tiens, à l'époque, Monsieur Masseret n'était-il pas Ministre dans ce gouvernement ?

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 26 Février 2012

 

J'ai arrêté de prendre l'avion virtuel...;) pour prendre le train !!

Oui, le Moscou-Vladivostok !

Avec Danièle Sallenave, de l'Académie Française.

Son livre Sibir, publié chez Gallimard, mérite (foi de Stanley) le détour.

Ce n'est pas seulement un voyage en train, même si ce train est mythique.

Les noms des villes, inscrits sur le fronton des gares et sur les panneaux des quais, sont des départs nombreux vers des vies passées et vers l'histoire avec l'intention non pas de tout expliquer, mais d'essayer de comprendre le présent.

Au final, un récit aux champs multiples qui apporte une vision de la Russie, fluide, sans détours, en un mot vraiment intéressante. Y compris pour nos camarades communistes ;)

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #il n'y a pas que la politique...

Repost0

Publié le 11 Février 2012

A chaque jour suffit sa peine, dit souvent ma Grand-Mère - qui sera ravie de vous rencontrer, Monsieur le Président. Dans ce monde un peu nerveux, faut-il d'emblée dire que cette querelle sur la gestion des fonds régionaux à Chambley est avant tout le constat d'un simple citoyen de Nancy (je crois, connu dans la blogosphère nancéienne.,..demandez, Monsieur le Président, à vos services, même passé une fois à la TV - F3 Lorraine, oui, Monsieur ), prêt à un échange  sur le sujet...mais à Nancy ...

 

Revenons à nos moutons, pardon, à nos avions.

 

Vous évoquez un retard d'un an, fréquent "dans le domaine de l'aviation".

Pardon, Monsieur le Président, mais on parle de la "logan des airs", pas d'un Airbus A400 M ou A380...

 Pour notre avion, les "commandes de Dubai" de 2009 auraient dû être livrées...depuis 2011, si l'on en croit le communiqué d'alors.

Les annonces de retards se sont multipliées ces derniers mois. Les premières livraisons sont maintenant attendues en 2015. Donc pas une année !


 

Qu'est-ce que ce dossier Chambley-Skylander montre de la politique du CR de Lorraine que vous présidez ?

Ceci dit sans attaque personnelle, et sans langue de bois.

1- de la précipitation,

2- du laxisme,

3- de l'improvisation.

 

1- De la précipitation ?

Oui, après l'affaire du Hangar à Zeppelin, construit sur fonds régionaux, et jamais utilisé, Chambley devait "gommer" ce fiasco. Chambley est ainsi devenu "un grand pôle aéronautique", en installant l'entreprise qui porte le projet du Skylander à côté des superbes Montgolfières...Synergies romanesques ;)

Autre exemple récent de précipitation : c'est vous qui avait twitté début décembre 2011 la commande russe de 40 avions...no more comment...

 

2- Du "laxisme" ?

Oui, du "laxisme", depuis son installation à Chambley (votre choix), avec un soutien financier direct et indirect de la Région, quel cahier des charges avez-vous demandé à cette entreprise en termes de financement futur de son projet ?

Vous avez inauguré la découpe des "premiers copeaux" en mai 2010... et on découvre en décembre 2011 ( vous êtes à l'inauguration "de l'usine" à construire) qu'il manque 100, puis 150 millions d'euros. On donne de l'argent, et après on regarde, pour simplifier, il y a bel et bien un lien entre le retard et "votre laxisme"...

 

3- De l'improvisation ?

Oui, comment justifier les deux avances successives accordées par le CRL en quelques semaines ? Quel "investisseur" responsable, qui plus est public, peut se lancer comme cela à l'aveugle ? Oui, c'est une fuite en avant que vous imposez à la Région Lorraine, vous et MM Le Déaut et Dinet, évitons la personnalisation.

 

En conclusion, un projet industriel est toujours complexe, je souhaite le succès de cette entreprise. Parce que la question n'est pas là (voir mes posts à ce sujet !).


La vraie question est effectivement politique.

Le Conseil Régional (PS-EELV) de Lorraine n'a pas drivé ce dossier avec sérieux.

En dépit des moyens financiers considérables engagés.

L'angle politique a primé sur l'analyse financière.

La communication politique a été poussée à l'extrême.

C'est là votre responsabilité (politique).

 

Et cela montre bien que le discours sur la décentralisation des "pouvoirs économiques" est mal construit. Les Régions ou les collectivités locales ne peuvent pas s'engager  dans ce domaine économique sans une rigueur objective.

Monsieur Dinet n' a-t-il d'ailleurs pas  un mauvais souvenir chinois ?

Gone with the wind !

Enfin, la dépense publique régionale ne peut-elle pas être objet de discussion ?

 

Voilà...en vous souhaitant un bon week-end.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 4 Février 2012

 

Après plusieurs reports, la publication des chiffres du groupe Geci a enfin eu lieu le 1er Février 2012.

Au-delà de ces éléments si difficiles à publier, la fin du communiqué de la société laisse pantois.

Deux choses sont mises en avant :


1-- Un nouveau report du "premier vol" et un nouveau report de la certification du Skylander sont annoncés.

Il serait trop cruel de reprendre les dates avancées avant juin 2011.

Donc en juin 2011 (document de la société intitulé Plan de financement du Skylander),les dates évoquées étaient le deuxième semestre 2012 pour le premier vol et le premier semestre 2013 pour la certification avec les premières livraisons au second semestre 2013.

Au 1er Décembre 2011, dans le communiqué des MoU pour "une compagnie russe"...twitté en live par JP Masseret..., le premier vol était toujours prévu au second semestre 2012, mais la certification était décalée au second semestre 2013 (avec les premières livraisons dans la foulée).

Le 15 décembre 2011, dans le communiqué de la société annonçant le lancement de la production des prototypes (méga-fête avec MM Masseret et Dinet...), la certification est toujours prévue pour le deuxième semestre 2013, les livraisons sont par contre indiquées pour 2014.

Et donc, pour boucler cette chronologie, au 1er février 2012, (soit un mois et demi après la fiesta), le premier vol est maintenant prévu pour septembre 2013 avec une certification pour septembre 2014....des livraisons possibles à partir de 2015 ??


2--En continuant la lecture du communiqué du 1er Février 2012, les chiffres s'emballent !

Le coût du projet industriel passe de 165 Millions d'Euros à 215 Millions d'Euros dont un surcoût de 30 Millions d'Euros pour le décalage de la certification (...) et un réajustement des coûts de 20 Millions d'Euros. Donc avant même le début du début 50 millions d'Euros à trouver...en plus des 40 Millions d'Euros qu'"il restait à trouver" après les avances de la région et du soutien du FSI.

Cerise sur le gâteau : la société Geci prévient ses fournisseurs qu'ils devront supporter une partie des frais...belle perspective pour le secteur aéronautique lorrain !!

 

Ce que disent ces chiffres et ces dates, c'est qu'il sera encore nécessaire de prévoir des fonds publics pour "tenir" ce dossier.

Tout le monde est OK pour ça ?

Même s'il faut sacrifier d'autres projets actuels et à venir ?

Des subventions en moins pour le Musée Lorrain ou pour l'Université de Lorraine, sans parler des navettes vers l'aéroport lorrain...

Qu'en pensent MM Masseret, Dinet et leurs collègues PS-EELV qui ont voté, les yeux fermés, des "avances" pour 12 Millions d'Euros dans ce même laps de temps pour "leur aventure de Chambley" ?

Et surtout les contribuables lorrains sont-ils bien d'accord  ?

Ce dossier, conduit avec un amateurisme brouillon et précipité par le CRL, devient tout simplement scandaleux sur le plan politique.

Comme dit justement ma Grand-Mère, avec Chambley, Messieurs Masseret et Dinet ont maintenant leur Gandrange  ! Oui, des promesses aéronautiques, reportées aux calendes grecques...

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 28 Janvier 2012

 

L'Etat et le FSI devraient s'engager pour 60 Millions d'euros au profit du groupe GECI. Merci qui ?

Le CR de Lorraine "redonnera" 5 Millions d'euros.

Il resterait quand même à trouver 40 Millions d'euros pour boucler le financement final.

Et transformer les M of U en commandes avec acomptes.

 

"On" a donc fait une avance de 7 Millions d'euros alors que les comptes de l'entreprise n'étaient pas publiés (pour cause..)

"On" a inauguré en grande pompe mi-décembre le lancement d'usine d'une entreprise qui n'avait plus un centime en caisse.

 

Monsieur Masseret et sa majorité PS-EELV peuvent remercier Madame Morano de son soutien.

Parce que les déclarations de Monsieur Masseret sur ce dossier sont fausses depuis des mois.

Et que l'on allait droit à la catastrophe avec Diabolo et Satanas.

 

Le contribuable lorrain aura mis de sa poche :

50 millions d'euros pour l'aménagement de Chambley (qui reste un gros champ de betteraves mal relié)

22 millions d'euros en "avances remboursables" à une entreprise privée,

15 millions d'euros pour la construction de l'usine du skylander.

Plus des millions d'euros de dépenses en fiestas, animations, communication et montgolfières.

Plus des millions d'euros de dépenses d'exploitation futures.

Tout cela sans études, sans analyses, sans comptes...dans un trou perdu...

 

Il serait (un jour) nécessaire de définir un protocole clair et transparent avec cette entreprise si subventionnée.

En premier lieu, un engagement précis sur la limitation de la rémunération de la direction.

En deuxième lieu, une présentation complète des liaisons holding-société d'exploitation au sein du groupe.

En troisième lieu, la fin du désengagement des actionnaires dirigeants de la société.

En quatrième lieu, un suivi précis de l'emploi à Chambley.

 

L'aventure ne fait que commencer en réalité...

Mais souhaitons-lui bonne chance bien sûr !

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0