Publié le 9 Septembre 2012

 

 

Connaissez-vous le jugement éclairé de Tante Léonie sur la couverture quotidienne ample du quotidien de Nancy sur les faits et gestes des notables anciens et nouveaux du parti gouvernemental ?

C'est plus L'Est, c'est Monaco-Matin (même si ma Tante Léonie a un faible pour le Prince Albert).

Alors amusant de voir au-dessus de la "tournée de rentrée des élus" (NDLR lol : élus du CG 54 PS), un compte-rendu de l'"université de rentrée" de la Fédé 54 dans le quotidien du jour !

Tiens, y'a pas notre Hervé Féron !

Mais sont présents les Députés Potier et Khirouni, le Sénateur Reiner et bien sûr le Vice-Président du CG 54, Mathieu Klein.

Comme dit ma Grand-Mère, c'était et je te pleure de voir que les médias n'ont pas assez relayé la baisse de la TVA sur le spectacle vivant, que l'individualisme monte (c'est ça qui monte ou plutôt les impôts sans réforme de structure ?), que l'équation est difficile et que - mirabelle sur la tarte - un second mandat sera nécessaire à François Hollande !

Le discours d'avant était tellement facile et brutal.

Mais on voit aujourd'hui poindre une volonté ambigüe, voire dangereuse.

Nous tenons tout, utilisons tout, oui, profitons-en pour nous maintenir.

Le parti gouvernemental commencera à être (peut-être) crédible, lorsqu'il décidera de s'attaquer frontalement à la réforme de l'Etat et d'abord aux mille-feuilles des collectivités locales.

La Meurthe-et-Moselle fait partie des 30 départements en danger financier (Cf. website Les Echos).

Avant même la question du cumul des mandats, règler la "quantité" de mandats dans un souci d'économies ?

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #GRAND NANCY POLITIQUE

Repost0

Publié le 1 Septembre 2012

 

 

Après avoir été une cigale fiscale tout l'été, après avoir dansé à contre-pied contre l'Allemagne, après avoir "détricoté" des semaines durant les mesures économiques du gouvernement précédent, le pouvoir socialiste revient au front pour délivrer un discours anxiogène sur la crise.

Comme aucune décision n'a été encore prise sur l'Espagne (et pourtant, les réunions et  les rencontres avec le gouvernement espagnol  ont été plus nombreuses qu'entre François Hollande et Angela Merkel), les investisseurs et les grands décideurs économiques attendent et se protègent derrière les Bunds allemands ou les OAT françaises.

Si l'on ajoute que le consommateur-contribuable français a commencé son chemin de croix d'impôts, l'idée d'un grand coup de frein auto-produit par le pouvoir PS est plus claire.

Après avoir annulé le dispositif sur les heures supplémentaires (pourtant directement en lien avec les commandes, nerfs de la guerre pour une entreprise) et celui sur la taxe anti-délocalisation, trois mesures ont été mises en avant en Champagne.

-Les emplois "d'avenir" : dans le discours du Président, ces emplois "d'avenir" concernent d'abord la sphère para-publique, le monde associatif et mutualiste. On croit rêver. Les prélèvements sur le secteur productif partiront à tout vent...

-Le crédit-impôts-recherche ( excellent héritage des années Sarkozy, jamais voté par le PS) est maintenu...

-Enfin, cerise sur le gâteau, les régions font gérer les fonds structurels de l'UE. Cadeau politique du Chef de l'Etat PS aux présidents PS des régions (soit toute la métropole sauf 1). Mise à part la préparation des prochaines élections, quelle justification peut-on y trouver d'autres ? Au moment où les solutions doivent être nationales et les efforts tournés vers le grand large, c'est l'option du  saupoudrage.

Pour mémoire, plus de 80 Millions d'euros ont été engloutis par la Région Lorraine à Chambley. 80 Millions d'euros, c'est deux fois la taille de l'Institut Lorrain de Participation, outil régional de capital-développement constitué en 30 ans. La situation est tellement catastrophique que le seul espoir réside en toujours plus d'argent public. C'est ça une politique de développement économique "régionalisée" ? Le scandale de Chambley est bien là. Par connivence politique, le pouvoir central, indécis, déjà dépassé et faible, ferme les yeux. Comme dirait mon Grand-Père, il abandonne ses attributs.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0

Publié le 29 Août 2012

 

 

Le Député PS Hervé Féron expose sa position sur la question du cumul des mandats sur son blog, Surtout ne vous arrêtez pas sur le titre simple  "Vous avez dit cumulards", ni sur la longueur du post...Parce que Hervé Féron s'exprime avec franchise et clarté, ce qui n'est pas fréquent en politique.

Le diktat de Martine Aubry ne passe pas à Tomblaine, a fortiori quand il est mené par "la Cour" qui gravite autour d'elle. Les courtisans sont renvoyés dans leurs dix-huit mètres.

La nouvelle député Chaynesse Khirouni et son mentor, Mathieu Klein (qui, en plus de ses mandats et fonctions, est "permanent à mi-temps Rue de Solférino"....) avaient avancé avec leurs gros godillots sur cette question, ils se retrouvent pris à leurs propres contradictions. Michel Dinet est lui aussi requalifié pour ses ambitions ministérielles, restées en stand-by au final.

La réponse d'Hervé Féron (puisqu'il s'agissait de répondre à l'attaque lancée par les Sédillot) est détaillée et argumentée, au-delà même du recadrage des camarades aubryistes. Et comme dit ma Grand-Mère (qui un jour avait voté pour lui...et oui), Hervé Féron a son parcours pour lui, et ça compte sûrement plus qu'un job de permanent - professionnel de la politique.


Ceci dit, la conclusion du Député-Maire de Tomblaine reste... trop PS ;)

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 26 Août 2012

 

 

 

 

Depuis juin dernier, les actions Geci International et Geci Aviation sont suspendues de cotation en bourse.

Les forums boursiers témoignent d'une vive colère et d'une inquiétude grandissante de la part des petits actionnaires de ces deux sociétés.

Cette "aventure" Skylander a été fortement médiatisée depuis le début, comme chacun le sait, en particulier par la Région Lorraine, dirigée par une alliance PS-EELV-FdG.

 

Un élément pose problème rétroactivement : les tweets du Président de la Région Lorraine le 30 Novembre 2011 sur la "commande" russe.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Jean-Pierre MASSERET ‏@jpmasseret

 

@F3Lorraine Accord commercial ac compagnie soutenue par ministère transport russe, 260M $, signé ce matin. Commande confirmée ds 2 mois

 

 

1:54 PM - 30 Nov, 11 via web · Détails

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Jean-Pierre MASSERET Jean-Pierre MASSERET ‏@jpmasseret

 

#GECI signe une commande de 40 avions avec la Russie. #Skylander

 

 

10:54 AM - 30 Nov, 11 via web · Insérer ce Tweet

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Le 24 novembre 2011, le cours de l'action Geci Aviation est à 0.54 euro.

Le 29 novembre à 0.61 euro, puis le 30  novembre à 0.65 euro.

Le 1er décembre, 0.83 euros, enfin le 2 décembre, 0.86 euros,....

Ma Grand-Mère laisse à chacun le soin d'user de sa calculette pour évaluer la hausse, et même pourquoi pas la convertir en années de rémunération de Livret A, produit chéri du gouvernement normal actuel.

Rappelons qu'en juin 2012, au moment de la suspension des transactions, l'action était retombée à 0.61 euros.

 

Ce qui est "ennuyeux", c'est le timing de l'information.

Avec deux questions à la clé.

- Qui a informé le Président de la Région Lorraine de cette "nouvelle" ? (fausse question).

- En tweetant par deux fois l'info, avec détails, le 30 novembre (le premier à 10:54 AM, le second à 1:54 PM), le Président Masseret a livré cette "nouvelle considérable" en dehors des clous de l'AMF, puisque le communiqué officiel de Geci n'est paru que le lendemain.

L'AMF qualifie ce type d'information d'"information privilégiée" et elle définit les règles de confidentialité liées à la conservation et la transmission des informations privilégiées.

Pour mémoire, le 15 décembre 2011, un second communiqué est publié par la société Géci : "Une nouvelle étape franchie avec l'inauguration du hall d'assemblage final des prototypes"...On y parle du Président de la Région Lorraine...et d'un chiffre d'affaires potentiel de plus de 700 Millions d'euros en lieu avec les 151 accords commerciaux, dont 10 commandes...

 

Le problème est double :

-quel a été l'impact de cette info "russe" tweetée, donc rendue publique avant l'heure  ?

-et quid des actionnaires (petits et grands) qui ont pu acheter des titres ou compléter leurs positions le 30 novembre ou après. Croyant soutenir un projet industriel, Ils sont aujourd'hui pris au piège aujourd'hui d'une épargne devenue illiquide.

 

En voulant profiter de retombées politiques immédiates, l'auteur des tweets a manqué à son obligation de réserve en tant que dirigeant d'une structure créancière de l'entreprise. Nul ne sait ce que cette histoire va devenir, et ni ce que les actionnaires minoritaires de Geci feront, mais la Région Lorraine n'est pas à l'abri d'un "conflit" supplémentaire, alors qu'elle doit tenir un cap sérieux et solide pour attirer les investisseurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 18 Août 2012

 

 

 

Ma Grand-Mère a été très marquée par un (ième) fait-divers local, cité...par L'Est du jour.

Déjà ma Grand-Mère n'ose plus traverser certaines places du quartier de la gare !

Le fait en question est l'agression "au collier" d'une femme de 82 ans dans un quartier peu éloigné du centre de Nancy.

L'auteur de l'agression a été interpellé par la police grâce à une intervention citoyenne courageuse...pour, au final, être remis en liberté par ordre du Parquet (donc du Ministère) en précisant qu'une expertise psychiatrique doit être effectuée...


A Amiens, des interpellations ont été réalisées après les violences urbaines.

Condamnations avec sursis.

 

La Ministre Aurélie Filippetti, par téléphone, se déclare scandalisée par la décision de la justice russe de condamner à 2 ans de camp les 3 filles du groupe Pussy Riot qui avaient chanté dans une église un air anti-Poutine.

 

Ma Grand-Mère aimerait bien connaître "le sentiment" des Députés socialistes Khirouni, Potier et Féron sur tout cela.

Il y a  quelques mois, il y aurait eu un feu d'artifice de réactions non seulement rapides, mais aussi sûrement intéressantes.Mais là rien.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 11 Août 2012

En classant des papiers de son père décédé, Louise tombe sur un vieux plan plié et replié d'une ville française. Une croix y figure et renvoie à une adresse indiquée dans la marge inférieure.

Des souvenirs ressurgissent sans doute.

Et une idée émerge : pourquoi ne pas aller revoir cette maison et cette ville ? 

Un courrier est envoyé en avril "aux habitants" à l'adresse indiquée sur le plan pour expliquer l'histoire rapidement et pour leur demander s'il serait possible de visiter la maison cet été.

La lettre arrive à bon port et le contact est établi...

Début août, Louise, son mari et un couple d'amis arrivent en gare de Nancy. Premiers contacts, premiers échanges.

Louise revoit la maison. Emotion.

Sa famille était venue en Lorraine au milieu des années 50. Le père qui avait fait la guerre en Birmanie (établissement de cartes par reconnaissance aérienne) était dans l'US Air Force à Toul-Rosières.

Depuis la Floride, Louise a donc parcouru des milliers de kilomètres pour revoir "sa" maison de Nancy. Et pour devenir, avec son petit groupe, fana de la Place Stanislas.


Sinon, vous voyez bien, sur ce blog, foi de ma Grand-Mère, il n'y a pas que des histoires de dépenses régionales qui s'envolent, d'avion qui ne décolle pas, de site propre qu'on recolle ou de statue qui ne colle plus.......;)

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #il n'y a pas que la politique...

Repost0

Publié le 10 Juillet 2012

 

 

 

L'interview du Directeur Général du FSI dans L'Est d'aujourd'hui a enfin permis d'apporter sur le dossier Skylander un vrai regard économique, loin des coups de menton de plus en plus nerveux des responsables PS du CR de Lorraine.

Il faut le dire, l'orage se lève sur Chambley.

Le futur ex-pôle aéronautique lorrain chancelle alors qu'il n'était que virtuel.


Trois erreurs originelles sont la cause de ce bourbier dans lequel la Région Lorraine a mis des dizaines de Millions d'euros ces dernières années.


-Le choix de Chambley : loin de tout...et doit-on rappeler qu'on en est "là" aujourd'hui pour cacher le Million d'euros d'un hangar à zeppelin fantôme, première fantaisie du CR de Lorraine ? 


-L'avion ivre : en dépit des fonds engagés, le CR de Lorraine n'a rien vérifié, rien surveillé, malgré les décalages successifs et les alertes multiples. A chaque fois, Monsieur Masseret a obtenu les votes de sa majorité PS-EELV-FdG, l'incurie et les responsabilités sont à partager collectivement.


-La constitution de Geci Aviation : la question est technique, mais elle explique en partie l'incapacité du groupe à trouver des financements extérieurs.

Le groupe Geci International a constitué sa filiale Geci Aviation en 2010 en "activant" les frais de R&D liés aux études du Skylander. Pour faire simple, des frais de recherche et développement sont des charges (comptes de résultat). Pour activer des frais de R&D (immobilisations au bilan), il faut "prouver" que ces frais vont aboutir à une production commerciale. Geci a valorisé son actif autour de 110 Millions d'Euros. Cet actif a été ensuite apporté à Geci Aviation ( ex-Reims Aviation). Et pour prouver la validité de cette activation, Geci s'est appuyé...sur les multiples déclarations du Président du CR de Lorraine et "sa volonté de construire l'avion lorrain"...

Le problème est que cet actif au bilan est largement surestimé. Surtout qu'il a été nécessaire de "refaire" des études et que la certification n'a toujours pas eu lieu. Sans oublier, pour faire bref, la sous-estimation du coût de l'industrialisation du Skylander.C'est d'ailleurs ce que la Bourse confirme avec une capitalisation d'environ 40 Millions d'euros (avant la suspension, il y a plus d'un mois, de la cotation du titre). Notons au passage que cette situation comptable est une menace potentielle pour la maison-mère, Geci International.

Ce n'est pas un hasard si le FSI suggère un adossement à un industriel du secteur.

En langage basique, Geci ne peut plus réaliser ce projet.

Pour les Lorrains, la facture, c'est maintenant.

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 23 Juin 2012

 

 

L'Est Républicain fait (encore) état des problèmes de financement du Skylander. Le Député PS Le Déaut "a engagé" un bras de fer avec le FSI.

On est déjà revenu au "bon temps" du Crédit Lyonnais...

La politisation de ce dossier continue.

On verra bien.


Mais il y a aujourd'hui une certitude.

Quoiqu'il arrive, la Région Lorraine a perdu les 21 Millions d'euros d'avances remboursables accordées à Geci.

Quoiqu'il arrive.

L'amateurisme des responsables PS-EELV-FdG du Conseil régional de Lorraine va coûter 21 Millions d'euros aux Lorrains.


Et il reste une (demi) interrogation.

Est-ce que la région Lorraine va aussi perdre les dizaines de Millions d'euros dépensées à Chambley ?

 

Au lendemain des discours sur la Lorraine2020, le petit Etat PS de Lorraine se retrouve confronté à ses propres erreurs dans le domaine du développement économique (voir posts antérieurs).

 

MM Le Déaut et Dinet peuvent faire la grosse voix et/ou du lyrisme.

Ils manquent de crédibilité.

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 14 Juin 2012

 

Enfumage ? le mot est d'Alain Juppé sur l'attitude actuelle du PS par rapport au FN.

En M&M, la Fédération PS est à fond dans cette opération politicienne.

A la manoeuvre, le secrétaire fédéral, Mathieu Klein, qui est candidat par procuration dans au moins 3 circonscriptions.

Des tracs du MJS aux expressions définitives, l'enfumage devient sans limite à l'approche des derniers jours de campagne.

Plusieurs sommets ont déjà été atteints.

Même ce qui "du Centre" est attaqué, la vérité exclusive est au PS.

On ne refait pas un "noniste" !

L'invention de l'expression de "sarkozysme passif" est éclairante d'un sectarisme clair et net.

Mais, au-delà des mots, l'enfumage évite de parler de l'essentiel.

Le candidat PS sur la 5ème évoque, sans peur du ridicule, l'idée d'un front "Conseil National de la Résistance". Reprise d'un de ses mentors (...), cette idée vient d'un parti qui n'a apporté en dix ans aucun soutien, ni vote sur aucun projet, même les plus consensuels, même sur les plus importants pour l'intérêt national : l'Europe, l'Euro, sujets de société, défense nationale, Afghanistan,etc...

Le PS a déjà les commandes de plusieurs grandes collectivités lorraines.

Qu'est-ce qui a été fait par le CG54 en matière de développement économique du département de M&M (quelle différence avec le département de Moselle dans ce domaine) ?

Quel bilan peut-on attribuer au CR de Lorraine sur les grands sujets de notre Région (voir posts sur ce blog...)?

Quel exemple de gouvernance donnent les municipalités PS de Vandoeuvre et de Villers et que dire de la gouvernance du CR de Lorraine ?

Que dire des recrutements massifs, des impôts locaux en hausse au département comme à la région ?

 

Inexpérimentés sur les questions budgétaires ou militants sans indépendance par rapport à leur parti, ou les deux, les candidats PS peuvent agiter des fumerolles, ils manquent de crédibilité sur le fond, sur les grandes questions qui se posent ou qui viennent.

Sympa peut-être (?) le cursus associatif de leur candidate sur la 1, mais rien à voir avec l'expérience d'un Laurent Hénart, membre de la commission des finances de l'Assemblée Nationale.

La Fédération PS54 a décidément trop l'habitude des cantonales, elle se trompe d'élections.

 

Ma Grand-mère a fait ses choix sur Nancy #Laurent Hénart #Valérie Rosso-Debord.

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost0

Publié le 26 Mai 2012

Un petit article en France-Monde ce samedi dans L'Est a capté l'intérêt de ma Grand-Mère...: "Dette - La France profite d'un bon climat - Des taux d'emprunts historiquement bas". Article de circonstance bien sûr....avec quelques hics cependant.


Oui, les taux d'emprunts de l'Allemagne, des Pays-Bas, de l'Autriche, de la Finlande et de la France sont à la baisse ces derniers jours.

Oui, il y a bien sûr une "fuite vers la qualité" qui entraîne les taux allemands à des niveaux quasi-nuls sur les durées d'emprunts jusqu'à 5 ans. Ce qui "aide" les emprunts français - très liquides - à bien se placer.


Mais ce petit article donne une si gentille explication politique qu'il en perd en crédibilité...aux yeux de ma Grand-Mère.


1- Peut-on affirmer que "l'orientation" du nouveau gouvernement de gauche (quinze jours chrono) rassure les marchés, alors qu'aucune décision budgétaire ne peut être prise avant les Législatives  ?

2- Moody's confirme sa note (avec un gros bémol de surveillance) : qui avaient hurlé avec les loups de Standard & Poor's il y aquelques mois ?...ceux qui sont aux commandes aujourd'hui ! Mais si Moody's ne change pas sa note, c'est parce que l'"héritage" est jugé correct.

3- il y a du bizarre, bizarre dans cette situation quand même !

Oui, si, dixit L'Est (et d'autres) le Gouvernement de gauche ne fait pas peur aux "méchants" marchés financiers, c'est pour une raison, qui est po-li-ti-que !

Dire que "les marchés" sont rassurés par le Gouvernement de gauche ou dire que le Gouvernement de gauche rassure "les marchés", ce n'est pas exactement la même chose.

Quelle est la conviction des marchés (sans doute confortée par des propos off du Gouvernement de gauche) ?

C'est que rien ne sera fait, oui les promesses ne seront pas tenues, parce qu'elles ne sont pas tenables sur le plan budgétaire. A moins que le Gouvernement de gauche ne se réserve pour un peu plus tard...mais là warning énorme !

De toute façon, c'est une vraie question à poser aux candidats du nouveau Gouvernement de gauche qui usent et abusent d'une propagande économique tronquée !


Ce qui n'est pas dit dans l'article, c'est que cette baisse des taux a bel et bien un lien avec le ralentissement de l'économie plongée dans les incertitudes grecque et espagnole.

Et sur ce plan, la tactique du Président Hollande de montrer aux électeurs français la méchante Allemagne et de faire durer la crise espagnole est un très gros risque qu'il fait prendre à l'économie nationale.

Il est frappant de penser que la crise espagnole dure depuis que dure le début de la campagne présidentielle française.

Sans faire de Sarkoznostalgie ;), cela aurait nécessité une réponse immédiate.

Pourquoi attendre les élections grecques pour répondre au cas espagnol ?

Parce que cela peut faire gagner au PS des sièges en plus ? Sans doute.

Le faux débat sur la croissance et que la fausse question des Eurobonds font perdre du temps à l'économie qui a besoin de confiance.

Et pire, cela conduit au final à associer le problème grec à l'Espagne -et à l'Italie.

On risque de revenir six mois en arrière...

Voir les commentaires

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost0