Régionales : quand Sa Majesté Masseret joue au Pékin

Publié le 1 Mars 2010

D'après une dépêche de l'AFP, reprise par tous les medias luxembourgeois*,
JP Masseret n'a pas supporté la présence du Premier Ministre Luxembourgeois
et du Président du Land de Sarre à un meeting de Laurent Hénart à Metz,
les menaçant de represailles s'il était réélu.
Rien que cela !
Curieuse conception de la vie politique démocratique !
Oyez, bonnes gens, Président Masseret a dit que...
un responsable politique luxembourgeois ou sarrois ne doit pas venir en Lorraine
sans Son accord !
Sinon, ce serait un outrage à Sa personne.
Un délit de venir à Metz sans Son accord ?
Pas d'entrée sur le territoire lorrain sans Son visa ?
Euh, Majesté Masseret, puis-je venir à Metz...je suis Luxembourgeois....?
Monsieur Masseret, après avoir montré son aggressivité télévisuelle,
présente cette fois un aspect clairement inquiétant...
Se prend-il pour un cacique de Pékin avec les hôtes du Dalaï-Lama
ou est-il atteint de..."frêchisation" ?
Sérieux, vous voulez le voir réélu ?



Élection régionales 2010

Masseret est en colère après Juncker. (AFP)

 

La présence lundi de MM. Juncker et Muller (ministre-président de la Sarre) à un meeting de Laurent Hénart (UMP-Rad), candidat à la présidence de la région Lorraine, a provoqué la colère de M. Masseret (PS). «Le Premier ministre luxembourgeois et le président de Sarre sont assez grands pour savoir ce qu'ils ont à faire. Mais si je conserve la présidence de la région, c'est sûr, on aura une explication», a-t-il déclaré.

 

lessentiel.lu avec AFP

 

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

rca 05/03/2010 23:27


a lire l'excellent courrier de mme griesbeck, député européen et conseillère générale (majorité de leroy, lui même candidat sur la liste hénart)



Nathalie Griesbeck réagit à la présence de M Juncker à Metz ce
lundi 1er mars



Monsieur le Premier ministre,

 


            Récemment les plus hautes autorités de l’Etat français, dont, hélas votre homologue, François Fillon – et non simplement on ne
sait quelque secrétaire d’Etat ou obscur ministre -, ont cru bon de mettre en cause de manière proprement inadmissible et scandaleuse le Luxembourg, en le comparant à on ne sait quel paradis
fiscal exotique spécialisé dans le blanchiment de l’argent et son recyclage.


 


            Devant ces propos inqualifiables et qui portaient insulte à vos fonctions de Premier ministre comme de Président de
l’Eurogroupe, j’ai tenu à vous faire part de mon indignation en tant que députée membre du Parlement européen aussi bien que simple citoyenne de l’Union européenne, dont le Luxembourg est –
faut-il le rappeler ? – l’un des Etats fondateurs au même titre que la France. Il ne m’en semble que plus naturel de vous dire mon étonnement et mon incompréhension, qu’assurément nous
sommes nombreux à partager, de vous voir accepter de faire de la figuration électorale et platement politicienne en vous affichant aux côtés de ceux-là mêmes qui se sont abaissés à de telles
indignités. Heureusement elles les jugent bien plus encore qu’elles n’insultent le Luxembourg et nos concitoyens européens luxembourgeois.


 


            Veuillez croire, Monsieur le Premier ministre, en mon profond regret.


 


                                                                                  Nathalie
GRIESBECK


                                                                                 
Député Européen Grand Est


                                                                                 
Conseiller Général de Metz (Moselle)

 


Isabelle 02/03/2010 21:24


Jean Pierre Masseret surexcité! 

http://www.dailymotion.com/video/xc91fw_d%C3%A9bat-h%C3%A9nart-masseret-masseret-hyst_news


rca 02/03/2010 19:17


qu'un premier ministre étranger vienne soutenir une candidate aux présidentielles est normal, qu'un chef de gouvernement vienne soutenir un candidat à une élection locale est plus surprenant :
imaginez vous Mitterrand aller soutenir le candidat socialiste pour être maire de Remich ou de Mersch ?

C'est d'autant plus étonnant si c'est pour être aux côtés du premier ministre d'un gouvernement qui dit partout tout le mal qu'il pense du Luxembourg, qualifié de paradis fiscal, à l'origine de la
crise internationale, etc ... Il n'a pas beaucoup de fièreté M. Junker


STANLEY DE LORRAINE 02/03/2010 20:41


ah bon, Mitterrand était Lorrain ?.............;)

Il est décidément bien difficile de trouver des excuses à JP Masseret !
Son attitude témoigne de son incapacité de dépasser ses clivages politiques :
pour JP Masseret, on ne parle pas à un voisin....qui est centriste ou démocrate-chrétien !


Vipère 02/03/2010 16:45


Quand 1 premier ministre en exercice Espagnol vient soutenir une candidate socialiste, cela ne choque pas le PS et là des voisins avec qui on doit travailler on agite le chiffon
rouge ,une fois de plus Masseret a pété les plombs


Thierry 02/03/2010 14:39


C'est surtout révélateur de tout le potentiel sur la problématique transfrontalière que peut insuffler Hénart. Chose que Masseret n'a pas fait, et quel dommage pour la Région!

Améliorer et developper les relations avec nos voisins me semblent un enjeu essentiel et prioritaire. Masseret, sur ce coup la, est trés décevant...