provocations & calculs

Publié le 14 Octobre 2010

Le président iranien Ahmadinejab circule au Liban.

Toujours sous tension, toujours l'objet de manipulations et de violences,

le Liban se retrouve à la merci des calculs de la sombre République Islamique d'Iran

et de ses archaïques mollahs.

Combien de fois, au cours des dernières décennies, le Liban a-t-il basculé

dans une violence  sans limite ?

On peut toujours trouver "des causes et des conséquences",

pour reprendre l'expression des vieux manuels d'histoire.

Mais "mettre de l'huile sur le feu", expression populaire et imagée, est plus simple

et plus directe pour expliquer un enchaînement de violences sans fin.


La Guerre du Liban, ou plutôt la Guerre civile, a commencé en avril 1975.

Trente cinq ans après, le pays reste fébrile, toujours sous une intense pression.


Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0
Commenter cet article