#Nancy : le chemin de croix de la municipalité

Publié le 13 Décembre 2014

En soutenant la décision du tribunal administratif d'interdire la crèche installée au Conseil Général de Vendée, le petit parti radical a joué sa musique dans la foulée de libres penseurs à l'origine de ce conflit judiciaire. Silencieux sur les actions des femens dans les lieux de culte, il a voulu apporter ici sa petite pierre à son idée de laïcité dans le fil de son histoire.


Cette crèche vendéenne interdite a fait le tour de France en un éclair, arrivant même à Nancy, en pleine Saint-Nicolas, Patron de la Lorraine.

Tandis que le nouveau président du parti radical devenait muet sur le premier sujet, le nouveau maire de Nancy défendait becs et ongles la Saint-Nicolas, ramenée pour sa défense laïque au même niveau que la Fête de la soupe, oui, comme une simple source de liant social.

A noter au passage la très bonne répartition des rôles entre ces deux-là... ;).


Divine ou simple coïncidence, au-delà de la Saint-Nicolas, la municipalité de Nancy se heurte depuis la rentrée à une sainte paire de conflits très séculiers :

- Saint-Pierre et son école qui doit fermer...

- Sainte-Marie, son parc et sa brasserie à "réaccorder"...


A quel Saint le tour demain ?


Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #GRAND NANCY POLITIQUE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article