MM Dinet - Klein, preneurs d'otages politiques

Publié le 12 Décembre 2010

Curieuse séance au Conseil Général de M & M cette semaine.

Avec son aplomb habituel, Michel Dinet a clairement annoncé que le CG54 ne contribuerait pas au financement d'ARTEM (12 millions d'euros) pour cause de conflit avec l'Etat (le Gouvernement...de Droite).

L'opposition a alors soulevé la question du coût du Centre des Mémoires (31 millions d'euros), décidé par la majorité socialiste.

Réponse du socialiste Dinet : ben, là, c'est notre compétence.

Ah c'est vrai.

Mais alors, les acquisitions ruineuses de la colline de Sion et de la moitié du Château de Lunéville (pour aider la majorité municipale socialiste d'alors) et les recrutements politiques au CG 54 rentrent-ils dans le champ des compétences du département  ?

Oui de MM Dinet-Klein.

Et ARTEM...non !

 

Des milliers d'étudiants et d'universitaires pris en otages par la Présidence PS du CG 54,

c'est ça le prix à payer par les Meurthe-et-Mosellans.

Habitué à régner sans partage à Blandan, Michel Dinet ne voit même plus la réalité de la situation économique.

Son combat avant tout politique (qu'il fasse des économies dans son Conseil Général d'abord)

est un mauvais coup porté à Nancy et à son développement universitaire.

Nous sommes, avec le Centre des Mémoires, typiquement dans la même logique absurde du Boulodrome de Villers-lès-Nancy.

Le peu, parce que "de gauche", passe avant la raison et le nombre...

Peut-être aussi, qu'à leurs yeux rouges...ARTEM serait...de droite ?

 

 

 

 

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #GRAND NANCY POLITIQUE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

BAUDOT 12/12/2010 16:52



Moi j'ai parlé de chantage... au grand nancy...