Lorraine : une Metz vaut-elle bien une Présidence PS de Région ?

Publié le 5 Décembre 2009

La campagne a commencé avant la Saint-Nicolas.
La question du coût de la com' du Président PS du Conseil Régional est devenue
un boulet dans le camp socialiste.
Elle met en relief des dépenses ambigües et elle renvoit à un bilan creux
des 6 dernières années.
Mais au-delà de cette interrogation légitime et usuelle en temps de campagne,
un autre élément risque de troubler au-delà de Mars 2010 la nécessaire action
pour redynamiser notre région.
Depuis quelques semaines, le nouveau Maire de Metz (depuis mars 2008) multiplie
les petits coups politiques.
Non, je ne pense pas à Saint-Nicolas...même si certaines paroles facebookées et
sans relief d'un simple élu nancéien, captées avec malice par le célèbre Maxime Pisano,
cachent l'arbre d'une manoeuvre basse et "pathétique" de l'autre camp, comme le dit
justement JMA sur son blog.

Je pense au Centre Pompidou-Metz.
Oui, la dernière oeuvre du dernier Maire de Metz, haut en couleur et fortement intuitif,
Jean-Marie Rausch.
Le tandem Masseret - Gros se lance dans tous les virages, éperdument pour sauver
une pâle présidence régionale.
Ainsi ce coup sur Pompidou-Metz.
1ère scène :
Avant même l'ouverture, le Maire de Metz crie, pleure au gouffre.
"Pompidou, ça va me coûter bonbon, c'est épouvantable".
2è scène :
Mr Masseret, sans délibération de son assemblée, promet "une aide solidaire de
la région" - tiens, on croyait qu'il n'y avait plus d'argent...
3è scène :
Et Mr Gros d'enfoncer le clou :
"Rien du méchant et radin Mr Leroy"...
4è scène :
et MM Masseret et Gros de
"crier au loup, au manque de solidarité"....

Ce tout petit jeu a une grosse ficelle, mais le Maire de Metz joue avec le feu
contre sa ville, et pour des raisons politiques.
Associer Pompidou Metz à un gouffre financier avant son ouverture,
est-ce de la bonne com' pour un investissement si important et si prometteur
pour toute la Région ?
La zone de chalandise de Metz est autrement plus importante...que celle
de la ville basque de Bilbao.
Pourquoi se tirer une balle dans le pied en jetant le doute sur la pérennité de
Pompidou Metz, chance exceptionnelle pour toute la région ?
Pour plaire à ce Mr Masseret.
Mais alors une Metz vaut-elle bien une présidence PS de région ?
Triste et peu glorieux...Mr Gros.











Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0
Commenter cet article

Yann 09/12/2009 23:20



Permettez moi de regretter les propos de JM LALANDRE dans le communiqué officiel de soutien à la candidature de JP
MASSERET.


Celui-ci déclare « Depuis 2004 et l’arrivée de Jean-Pierre Masseret à la tête de l’exécutif régional, la Lorraine a
compris qu’elle avait un Sud. Tous les Vosgiens s’en félicitent ».


 


=> Soit c'est de l'ironie, soit c'est profondément méconnaître la personne pour qui on fait campagne.


 


C'est précisément le contraire. JP MASSERET se contrefiche des Vosges et ce dernier aurait même affirmé que les Vosges
était "le cul de la Lorraine" en référence au fait que le département se trouvait en bas de la Région.


Curieuse conception des choses, ou dans le meilleur des cas, humour douteux...


 


Si la Lorraine "a un sud depuis 2004 avec JP MASSERET" comme l'affirme Monsieur LALANDRE, moi en tant que Vosgien, je refuse ces
considérations douteuses!



Yann 09/12/2009 23:19



Permettez moi de regretter les propos de JM LALANDRE dans le communiqué officiel de
soutien à la candidature de JP MASSERET.


Celui-ci déclare « Depuis 2004 et l’arrivée de Jean-Pierre Masseret à la tête de l’exécutif régional, la Lorraine a
compris qu’elle avait un Sud. Tous les Vosgiens s’en félicitent ».


 


=> Soit c'est de l'ironie, soit c'est profondément méconnaître la personne pour qui on fait campagne.


 


C'est précisément le contraire. JP MASSERET se contrefiche des Vosges et ce dernier aurait même affirmé que les Vosges
était "le cul de la Lorraine" en référence au fait que le département se trouvait en bas de la Région.


Curieuse conception des choses, ou dans le meilleur des cas, humour douteux...


 


Si la Lorraine "a un sud depuis 2004 avec JP MASSERET" comme l'affirme Monsieur LALANDRE, moi en tant que Vosgien, je refuse ces
considérations douteuses!



Vipère 08/12/2009 17:05


Tout ca pour ca!!!
Des millions et des millions pour se faire connaître et VLAN 19% des lorrains qui connaissent JP Masseret,ce même Masseret qui déclarait dans la PQR " Hénart il a un pb de notoriété", pas facile de
reconnaître que quand la politique que l'on porte n'est pas lisible on ne l'est pas soi même!


Nico 07/12/2009 22:32



Beaucoup ont dénoncé cette mégalomanie de JP Masseret avec la communication. Maxime n'est pas sans savoir que la CGT du conseil régional de Lorraine a diffusé un tract bien plus dur à ce sujet
contre JPM parlant de culte de la personnalité et de dépenses inconsidérées à des seules fins electoralistes.
Il est trés difficile de chiffrer le coût total de cette folie pour la collectivité car cela dépasse largement le cadre du service com de la Région! L'ensemble des services ayant été plus ou
moins mis à contribution par le pouvoir régional pour faire la promotion plus ou moins personnelle de JPM et participer à un véritable culte de la personnalité (voir par exemple : "la
journée du président").

Il convient pour bien comprendre de faire la différence entre la communication institutionnelle et la communication personnelle.

La com institutionnelle est celle qui vante des atouts de la Région en terme d'économie, de tourisme... On peut y inclure celle qui vante les actions de la Région au service des lorrains à
la seule condition qu'elles ne soient pas directement rattachées à la personne du président et que le message initial soit dépassé par la pub personnelle de Masseret.

Ensuite, il y a la communication strictement personnelle à la gloire du Pdt de Région (journées du président, prospectus, caravane de campagne, déplacements, + actions du cabinet...). Il ne faut
pas oublier d'y rajouter tout ce qui concerne les soutiens sur internet, une véritable armée de bloggers payé par la Région uniquement pour propager la bonne parole.



anxioves de la escala 07/12/2009 19:19


tout ça me fait penser à un proverbe africain: "quand tu avales une noix de coco, tu dois avoir confiance en ton anus " Peut-être que Beaubourg est un peut dur à ingerer