les chrysanthèmes de MM. Dinet et Klein

Publié le 18 Novembre 2012

 

 

Les avis d'impôts locaux suscitent une réaction vive cette année dans plusieurs communes (ou communautés de communes) du Département de Meurthe-Et-Moselle. Des effets de seuil non maîtrisés ont entraîné une imposition délirante pour beaucoup de contribuables.

Ils ne le savaient pas, mais depuis Mai dernier, ils font sans aucun doute partie des "riches".

Comme le fait remarquer ma Grand-Mère, hasard (;)), mais les collectivités en cause sont gérées par la majorité présidentielle nouvelle.


Le Conseil Général 54, dirigé par les PS Michel Dinet et Mathieu Klein, fait aussi partie de ces collectivités taxatrices.

Plus 10 % de hausse des impôts locaux d'une année sur l'autre pour la ligne départementale.

Le problème, c'est que cette politique fiscale contraignante, menée par le PS de M & M, dure depuis des années.

Avant, mais c'était avant, il y avait les 245 Millions d'euros que l'Etat devait au département.

Ce trou financier était la raison de cette pression fiscale.

Mais cette dette étatique a été gommée en septembre unilatéralement par la majorité PS du Conseil Général.

Alors pourquoi cette pression continue alors que le Département a abandonné sans condition cette cagnotte incroyable ?

Les recrutements massifs ces dernières années sont un point commun au CG et aux collectivités locales concernées par cette razzia fiscale.

Mais il y a aussi les dépenses de com', les dépenses d'équipements non maîtrisées, etc, etc...

Le résultat de cette politique "de gauche" est l'étouffement financier d'activités économiques dans le Département.

Comme dit ma Grand-mère, Mme Khirouni, MM Dinet, Potier, Klein, Le Déaut, Eckert pourront bientôt s'adonner à une coutume républicaine qu'ils adorent : inaugurer les chrysanthèmes...

 

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0
Commenter cet article