l'Abbé Grégoire instrumentalisé par le Parti Socialiste 54

Publié le 13 Janvier 2013

Y-a-t-il véritablement une séparation entre la gestion du Conseil Général de M & M (PS) et l'action du PS 54 ?

Un jour, ma Grand-Mère voit dans L'Est Républicain le président PS du CG 54 mettre en avant l'Abbé Grégoire, célèbre député lorrain de la Révolution Française.

Et le lendemain, elle voit le secrétaire fédéral du PS 54 dans la même posture.

La confusion des genres entre l'institution départementale et le parti socialiste devient anormale.

Si le Conseil Général veut créér un Musée à la gloire du Député lorrain, cela peut éventuelllement se comprendre, même si notre Région va finir par devenir un grand Musée sous l'impulsion des responsables (de gauche)...

Musées, mémoires versus entreprises, avenir...

Mais que le PS départemental suive pas à pas ce que le CG 54 fait et finance sur fonds publics pose une vraie question de gouvernance politique.

En langage basique, cela s'appelle une baronnie, une chasse gardée. C'est clairement une ligne jaune qui est franchie.

Le doublon Institution-Parti politique à ce point n'est pas une pratique démocratique.

Et cela pose une vraie question sur les dangers d'une décentralisation accrue.

Surtout de la part d'un parti qui détient déjà tous les pouvoirs institutionnels.

Les socialistes de Meurthe-Et-Moselle devraient nous expliquer ce qu'ils veulent faire vraiment.

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article