Gandrange : Le dont acte d'Aurélie Filippetti

Publié le 15 Octobre 2009

Le Président de la République a fait un aller-et-retour éclair à Gandrange.
Il a promis cette fois de venir -une autre fois- visiter le chantier du
Centre Pompidou-Metz.
Des engagements économiques ont été pris pour la Région, et c'est tant mieux.
Même l'ex-Royaliste Aurélie Filippetti s'est fendue d'un "dont acte",
ce que son collègue Jean-Pierre Masseret appréciera sûrement...

La venue du Chef de l'Etat, demandée par ses propres opposants politiques,
montre une chose... clairement : la Lorraine a besoin de l'Etat.
Aurélie Filippetti et Dominique Gros l'auraient compris,
alors que d'autres auraient manqué une étape ?

Comme le soulignait Raph', dans son blog, la politique régionale des "coups de pouces",
expression choisie par la présidence de la Région, a bel et bien échoué.
La dispersion de petites sommes est politiquement sympathique
(et peut-être bien le vrai but), mais économiquement sans aucun effet.
Plusieurs millions versés, donnés, pour rien.
Exemple d'un coup de pouce de la région ?
Ben, 30 000 euros (grosse somme par rapport à la moyenne des coups) pour une PME
afin qu'elle engage une prospection commerciale en Allemagne.
Ce qui d'ailleurs aurait pu être financé par un prêt prospection Oséo...
Cette  aide à  la prospection "à l'export" inclut les cours d'Allemand au dirigeant,
le financement de quelques salons commerciaux et frais de déplacements.
En étant un peu réaliste, ou cynique, même si ce dirigeant, que je ne connais pas,
est super bon, il faut combien de temps pour apprendre la langue de Goethe option Eco ?
Nicht hinauslehnen, etc, etc, etc...autrement dit aucun effet éco à court terme.
N'y-avait-il pas un cadre lorrain au chômage, germanophone, qui aurait pris tout
de suite la route de l'est ?
Micro-exemple d'une démarche régionale...gribouillesque ?


Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article