Europe, régions : qu'elle était verte ma campagne...

Publié le 15 Septembre 2010

La vague Europe Ecologie ne serait-elle pas en train d'amorcer son reflux ?

Pure spéculation de septembre ?

Peut-être ben que oui, ben que non...

Vous savez ce que pensent les Euro-Ecologos de la retraite, de la fiscalité, du budget, etc...?

Ben, euh...langue au chat.

Au Parlement Européen comme dans les instances régionales - voyez en Lorraine....,

ma Grand-Mère trouve que la marque verte est plutôt palôtte !

A cela, je lui réponds que Daniel Cohn-Bendit donne toujours de la voix...

Pour elle, c'est juste une posture, un "appeau à médias"....

On hurle bien fort, on lance des gros mots et on fait des gros yeux...

Et puis, basta !


Et au Conseil Régional de Lorraine ?

Ben, silence radio, dans le moule, dans la ouate...

Sans doute le double verrou socialiste (Masseret + Dinet) sur la porte régionale les squizze.

Mais, quand même...

On cherchait des élus nouveaux, on a des Vice-Présidents bien calés dans les fauteuils.

En un mot, loin de la différence que l'on a vendue aux électeurs...

Dommage !

 

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0
Commenter cet article

pomponius 15/09/2010 23:15



Il est de bon ton de critiquer les Verts depuis les dernières élections surtout au centre-droite parce qu'ils ont aspiré une partie des électeurs de F. Bayrou, indéniablement, et parce qu'ils ne
votent décidément pas à droite comme certains fins stratèges UMP le croyaient. D'abord il y a deux camps verts, les héritiers des anciens écolos qui sont devenus parfois de redoutables politiques
(voir Placé ou Duflot) et la bande à Dany qui ratisse plus large. Je n'ai certes pas voté pour lui, mais n'empêche que lors des dernières élections s'il y en avait un pour proposer un projet de
société intéressant contre le gouvernement actuel c'était bien lui. 


Le problème du Modem, 54 ou d'ailleurs, c'est que certains se sentent plus à droite qu'au centre et vont à l'UMP par refus du désert ; d'autres se sentent plus au centre qu'à droite et sont prêts
à faire vote commun avec des PS et des Verts en faveur de DSK pour en finir avec la politique actuelle que ce soit les aberrations économiques comme le bouclier fiscale payé en matraquant les
classes moyennes accusées de spéculer sur les fenêtres à double vitrage par exemple :-), ou l'accent mis sur le sécuritaire qui renvoie au Second Empire quand la police devait faire du chiffre
avec une explosion des gardes à vue. Je ne parle pas de certaines réformes qui sentent bon Vichy comme la nouvelle épreuve orale au Capes, concours de recrutement des enseignants du secondaire,
qui consistera à vérifier s'ils "pensent bien". Ca, il n'y avait eu que Vichy pour y penser. 


Que chez les Verts certains en soient encore à rêver de retour à la préhistoire, c'est possible :-), mais je crois qu'en ce moment je préfère de très loin un critique du nucléaire à un adepte de
la garde à vue généralisée.