collectivités locales : pour une deuxième horloge comptable

Publié le 29 Mai 2011

Les collectivités lorraines dépensent chaque année des millions d'euros pour "la communication". Le sujet n'est pas nouveau, même si en période de crise, certaines collectivités locales pourraient montrer au moins un début de rigueur sur ce plan avec l'argent des contribuables.

A côté de ce poste qui demeure donc en pleine expansion, se cache un autre maquis. Celui des dépenses hors compétences, mais très politiques, les actions  et les subventions aux associations amies.

Le Conseil Général de M & M (contrôlé par le Parti Socialiste) a ainsi lancé des "Fabriques Départementales". Structures souples, mais dont les thématiques de débats sont des calques à peine cachés des sujets des officines bien orientées politiquement.

Economies solidaires, alter-économie, anti-nucléaire, etc, etc,...en quelques mots, un large éventail de la pensée "unique" de gauche.


Sans même polémiquer sur ces sujets, pourquoi l'argent public est-il utilisé dans ce domaine partisan et, qui plus est, hors du champ de la compétence de la collectivité locale ? Pourquoi nos impôts - directs et indirects - servent-ils à de la propagande politique, propagande pour les hommes à la tête de la collectivité locale et pour leurs idées ?


Pour "la Mission Education" du CG 54 (compétence pour les collèges), un budget de 48.3 millions d'euros est prévu pour 2011, mais sur ce montant, 20 % sont "affectés" à des objets mal identifiés, mais bien hors compétences.

Ainsi, en autres, on trouve 1.7 millions d'euros à "la citoyenneté" ou 1.9 millions d'euros à "l'éducation populaire"....

Est-ce que se trouvent les subsides pour les "Fabriques Départementales" et les subventions aux diverses ramifications de la grande famille associative de gauche ?


Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article