Chambley : le joujou de Monsieur Masseret commence à nous coûter cher

Publié le 27 Novembre 2011

Oui,ce sujet a déjà été traité ici !

Et comme il est toujours d'actualité, allons-y encore...

Sans débat, la majorité PS-Ecolo-verte a voté une nouvelle avance remboursable au groupe Geci.

Le Président PS Masseret a vite allumé un contre-feu (ben on se demande pourquoi...) en écrivant au Président de la République pour que l'Etat vienne aider ce projet.

Monsieur Masseret ne fait que de la politique, rien d'autre depuis des années, en dépit des urgences.

Il a commis au moins trois erreurs techniques sur ce dossier et il appelle au secours de ses errements de développeur amateur... l'Etat.

C'est bien connu, quand une politique locale ne tourne pas rond, on appelle l'Etat. La décentralisation est de plus en plus synonyme de déresponsabilité (Cf. les dépenses de com', les emprunts en Francs Suisses, les prêts indexés sur le Yen, etc,...).

La Région Lorraine dirigée par le PS-EELV a donc offert plus de 15 Millions d'Euros d'avances remboursables "pour l'avion".

Les garanties demandées ne sont pas connues, ben oui, l'argent public se dépense en secret.

Le taux de la première avance l'est par contre. Ben, c'est sans intérêt !

Générosité avec notre argent régional !

Pendant ce temps, les comptes courants des actionnaires sont rémunérés à 3.50 %.

Tout ceci figure (en toute transparence) dans le Rapport Annuel de Geci International 2010 pp 17 et suivantes.

On y trouve aussi (plus loin) que le dirigeant a bénéficié (décision de l'AG) d'une prime exceptionnelle de 100 000 euros en 2010 (après avoir reçu 75 OOO euros en 2009), tout ceci est transparent et a été réalisé en toute légalité.

 

Oui, on en a déjà parlé dix fois du projet de Chambley lancé par la majorité régionale.

Oui, on a déjà dit que les investissements régionaux sur site représentaient une dépense de 70 Millions d'euros.

Oui, on a déjà écrit que ce projet a été lancé dans une précipitation politicienne, sans lien avec la réalité économique, sans une étude sérieuse du dossier sur le plan financier (la preuve  ?  le financement du Skylander se fait attendre, comme les homologations...).

Oui, on a souvent dénoncé les tables ouvertes à Chambley, oui avec le Conseil Régional, Chambley ne connaît pas la crise...

Mais, on n'a peut-être pas assez souligné le côté politicien de ces opérations.

Monsieur Masseret et sa majorité sont à deux doigts d'un fiasco scandaleux en termes de développement économique raté (notez bien qu'il s'agit là de la seule responsabilité du pouvoir politique régional).

Et que dans cette situation, le contre-feu allumé est un stratagème peu glorieux.

Monsieur Masseret et sa majorité oublient de préciser que l'Etat intervient déjà pour Geci par le biais d'Oséo  (banque des PME) et du Crédit Impôts Recherche (mis en place par le gouvernement actuel...tiens, est-ce que notre Ministre lorraine est au courant....;) ).

Ce que la majorité régionale PS veut cacher, c'est un échec probable, mais aussi une gestion disproportionnée et aventureuse des fonds publics. Les fonds consacrés à un seul projet (je parle bien de l'aventure Chambley) sont disproportionnés par rapport au budget régional et ils sont sans utilité économique (oui, c'est une perfusion de fonds publics, comme pour le Centre verrier de Vannes-le Châtel de Monsieur Dinet...).Pour donner une autre illustration, les avances remboursables accordées par Monsieur Masseret à cette seule entreprise représentent l'équivalent de 30 % des fonds investis dans les entreprises lorraines par  l'Institut Lorrain de Participation (tiens, il ne veut pas investir dans l'avion ...), structure qui existe depuis 30 ans...

Le Parti Socialiste de Lorraine et ses alliés sont simplement et clairement responsables du projet d'aménagement de Chambley, personne d'autres, et donc responsables de ces dizaines de Millions d'euros dépensés devant les Lorrains.

 

 

 

 

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #LORRAINE VIE POLITIQUE

Repost 0
Commenter cet article

baudot 28/11/2011 13:25


Désolé pour les fautes et avoir tapé trop vite... (débats, autrement...)

BAUDOT 28/11/2011 13:23


Bonjour


Ce projet aura bien du mal à emmerger. Il a un cout de 100 millions d'euros (voire un peu plus) hors GECI international est capitalisé à 40 millions d'euros et sa filliale GECI aviation un peu
moins. Pour le financer il convient d'uagmenter le capital autrement les banques ne suivront jamais.


Preter 1/4 du capital est une ineptie et un contre sens économique. Soit GECI fait une augmentation de capital (très bon post retrouvé sur le forum BOURSORAMA) avec une création de 100 millions
d'actions, soit il faudra un miracle...


Le fait qu'il n'y ait pas eu de débas et de garanties sur ce point est très grave... L'avance servira au moins à payer les salaires de nov et decembre ce qui n'était pas évident.


A noter: je suis assez pour que les collectivités aident les entreprises mais comme les associations il y a des critères à respecter... et là ils ne le sont pas...

Raphaël Vuitton 27/11/2011 16:56


Merci Stanley d'avoir fait le point sur ce sujet.


Trop, c'est trop : la région engage des millions sur un projet auquel personne ne croit.


Les avances consenties représentent désormais presque 1/3 de la capitalisation boursière. C'est tout bonnement ridicule. Aucun investisseur privé raisonnablement avisé ne procéderait à une telle
avance.


Par ailleurs, le dirigeant de Geci international, maison mère de Geci Aviation, s'octroie 100 000 euros de prime exceptionnelle et dans le même temps, M. Masseret demande à l'Etat de mettre la
main à la poche. Et puis quoi encore ?


Les lorrains et les français n'ont pas à payer pour les erreurs stratégiques de la gauche brouillonne au pouvoir en Lorraine.


Ils n'ont pas non plus à assurer le train de vie des amis de M. Masseret qui sont implantés à Chambley et se goinfrent sur le dos des contribuables.

Charlie 27/11/2011 15:04


Il me semble que Chambley avait déjà été cité comme exemple de gabegie des régions par L'Express il y a deux ans !!!


 

nathalie 27/11/2011 14:10


Merci François pour votre réponse


De plus Madame Morano qui nous fait un barnum important avant cette commission permanente à, durant celle-ci, brillée par son absence... Comme lors de toutes les commissions permanentes.
Quant à ce qu'elle aurait aimé voir construit à Toul il s'agit bien évidemment du Skylander.