grand emprunt ou assignats de Nico-Law ?

Publié le 29 Juin 2009

L'annonce d'un emprunt géant de l'Etat a été le clou du discours
présidentiel de  Versailles
.
Curieusement, les Français sondés sont méfiants...sauf 17%.
Tiens, c'est pas le niveau électoral de l'Ump....
Même si le Ministre de la relance, par un étrange calcul, déclare,
plus vite que son ombre, que cela suffirait largement à couvrir
la souscription de cet emprunt (au montant d'ailleurs inconnu
...
du grand Devedjian...
.), la confusion continue...en haut lieu.
On doit étudier encore...
Ce sera pour l'année prochaine...
On doit être rigoureux dans les affectations...

Sans aucun doute, la machine s'est encore emballée.
On fera cet emprunt plus tard, mais il sera fait en dépit du coût
d'un emprunt "grand public".

Il n'empêche, ce lancement politique peut avoir une influence néfaste
sur les marchés financiers.
Le Gouvernement ne sait pas trop comment faire...
Les Français ne veulent pas trop souscrire...
C'est un curieux message envoyé aux investisseurs internationaux,
tout compte fait.
Peut-être la première bourde...post-européennes.

Qui veut des assignats de Nico-Law ?
Oh je rigole...la signature de la France est solide...il suffira d'augmenter les impôts
pour rembourser...
ça, on sait faire...même le PS...c'est dire !

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0
Commenter cet article

philippe 10/07/2009 06:45

le smic va augmenter de 17 euros, il y en a qui vont pouvoir souscrire à l'emprunt !AmicalementPhilippe

philippe 05/07/2009 08:05

Les gouvernements se sont endettés de façon vertigineuse ! depuis plus de 30 ans. Et l'on a le culot de demander aux français de participer à un emprunt ! le comble non ? (surtout avec la droite au pouvoir : rapport Pebereau)

Pomponius 03/07/2009 18:58

en revanche, on en connaît un qui, en revendant une ou deux montres, aurait de quoi investir :-).

Raph 03/07/2009 07:24

J'ai une pensée émue pour Martine Aubry qui a déclaré qu'elle n'aurait pas les moyens de souscrire à l'emprunt.

Pomponius 03/07/2009 00:22

Ca c'est sûr qu'il faudra déjà avoir de l'argent à placer :-). Mais le bruit court que les Français en ont plein, à force de renâcler devant les crédits dont sont si friands nos voisins. C'est surtout une sorte de plébiscite aux frais du contribuable : au lieu de dire comme MacMahon "que d'eau, que d'eau" on dira peut-être "que d'or, que d'or" :-)) ou alors quedalle quedalle :-)).