Crise : l'herbe plus verte ailleurs ?

Publié le 7 Février 2009

Ben, je croyais que le Dear Prime Minister britannique était le nouvel ami du Président.
Oui, ils allaient ensemble au cinoch', maintenant qu'Angela faisait la tête...
Mais depuis Jeudi, depuis la prestation Tv de notre Président,
c'est plutôt la banquise entre Gordon et Nicolas.
C'est vrai, quoi, tu dis pas à un pote que ce qu'il fait est nul, surtout
quand tu speakes sur les ondes.
C'est terminé le temps des Français parlent aux Français grâce à BBC.

Mais petite question au passage sur nos voisins et la crise...
Martine Aubry vante les politiques de José Luis Zapatero et de Gordon Brown.
L'un comme l'autre sont au pouvoir depuis longtemps.

Le système bancaire britannique est tellement déconfit qu'il est quasi-nationalisé.
L'argent du contribuable britannique est parti renflouer les caisses moisies des banques
d'outre-Manche.
Gordon Brown n'était-il pas le Ministère des Finances avant d'être Premier Ministre ?

En Espagne, le gouvernement Zapatero est arrivé en 2004 au pouvoir,
non pas dans une situation de crise économique (au contraire),
mais à cause d'un gros mensonge du gouvernement de droite après les attentats de Madrid.
Qu'a fait le gouvernement Zapatero pour anticiper la dérive bien visible de l'économie espagnole
 (méga-bulle immobilière) ?

Alors qu'aujourd'hui on prenne pour argent comptant les plans de ces voisins
pourtant si sympas, c'est de l'intox pour faire bref...

Ce qui apparaît aujourd'hui problèmatique, ce sont les spécialisations économiques
de nos vieux pays et les risques inhérents à cette situation.
Alors, "on" pourrait faire au pouvoir en place en France ce reproche tout simple :
n'a-t-on pas trop misé sur l'industrie automobile, en délaissant le reste du tissu
industriel ?


Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article