la crise de 2008 racontée à ma grand-mère (2)

Publié le 28 Octobre 2008

Once upon a time, il y avait deux belles et grandes voitures qui roulaient
sur une grande route intercontinentale.

Longtemps, la voiture du team "Low cost money" était en tête,
entraînant une nuée de voitures grandes, moyennes et petites.
Le bonheur était distribué tous les jours et dans toutes les monnaies.
Mais au printemps dernier, la voiture en argent se fit doubler
par une grosse voiture, en or celle-là.
L'écurie "Oil, Basics, Emergings" avait mis le turbo, emportant tout sur
son chemin pour prendre la tête de la course.
Certains sautaient sur le capot pour faire la course en live,
d'autres la suivaient, d'autres enfin s'étaient laissées dépasser
sans mot dire.
Le Monde presqu'entier suivait cette course avec frénésie, avec passion.

- Euh, Stanley, me demanda ma grand-mère,...si je te suis,
  ce que tu veux dire...la voiture en argent, c'est le crédit tous azimuts ?
  et.... la voiture en or, c'est la croissance, les pays émergents,
  la demande de matières premières,
  et donc la hausse des prix de ces matières de base,
  et donc, l'inflation, etc, etc... ?
- Ben, oui
(ma grand-mère est toujours très in !).
- Donc, tu veux dire, pour aller plus vite, qu'il y a eu une sortie de route,
  et donc, et donc...
- Oh, si tu vas plus vite que la musique, je ne m'en sortirais pas ;)


Ma grand-mère a raison.
La course poursuite entre les deux voitures a fini par faire des dégâts.
Mais y-a-t-il seulement "cette poursuite infernale" comme cause
de la crise de 2008 ?
Et donc (j'ai attrapé le toc de ma grand-mère ) que tout cela était
si facilement...pré-vi-si-ble...?
En fait, oui, mais non.

Oui, parce que ces deux éléments, qui apparaissent
si évidents aujourd'hui, sont bien à l'origine d'une bonne partie
de la situation actuelle.

Non, parce que d'une part il y a des "causes" plus anciennes
et d'autre part, il y a eu des éléments "mixtes", disons, équilibrés
entre les conséquences négatives et positives.
Un exemple sur ce dernier point ?
Ben, relisez ce que certains "prophètes" nous disaient,
il y a quelques mois, sur la hausse des matières premières...
Que du bonheur...à long terme !
Ben zut, le court terme, i s'est cassé les dents sur
le long terme plein de bonheur !

                                                                     à suivre....

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0
Commenter cet article

Jérôme 02/11/2008 20:33

Merci Stanley, grâce à ton billet on a enfin compris ce qui se passait... Dans un même ordre d'idée, mais dans un style tout différent, à lire une note du centre d'analyse stratégique sur les effets de la crise sur la croissance économique (http://www.strategie.gouv.fr/article.php3?id_article=907). Selon cette note, les effets à long terme pour l'Europe pourraient ne pas être si négatifs. Comme quoi, même quand tout va mal il y a encore de l'espoir...