La baraka du Nanard...

Publié le 5 Octobre 2008

Crise toujours (55è semaine)...
Dans ce flot fourni d'informations, fausses ou vraies, de rumeurs prophétiques
ou de peaux de bananes jétées sur les chaussées, il y en a une à retenir.
Notre société est fascinée par les Robin des Bois de tout poil ou de toute plume.
C'est pourquoi "la rumeur" du Canard sur "L'Ecureuil" a eu un effet immédiat.
Que dans la tourmente actuelle, le niveau de provisionnement des établissements financiers soit à la hausse, c'est évident.
Que des erreurs, ou pire, des fautes aient été commises, c'est parfaitement exact
dans ce cas précis.
Que le navire tangue, en un mot, oui, bien sûr.
Mais le problème d'une "info" - d'une rumeur- dans la période actuelle est
d'une simplicité enfantine.
"Il" a des problèmes, "il" est menacé, "il" va faire de lourdes pertes,...
Combien de centaines de millions sont sortis de L'Ecureuil à la suite de
ce "scoop" du Canard  ?

Ce qui fait que cette "info" est bien sûr, foi de canard, vraie...en partie.

Au-delà de ce jeu de canard dangereux (condamnable ?), il serait aussi urgent
de revenir sur une des causes de cette crise : l'absence -ou le défaut - de contrôle.

Qui est vraiment "le" propriétaire des Caisses d'Epargne ?
( c'est lors du premier septennat de François Mitterrand que la réforme
des Caisses d'Epargne a été mise en place...).

Est-ce la bonne solution de nationaliser des banques en difficulté ?
Tiens, on a oublié l'affaire du Crédit Lyonnais, banque publique
de l'ère Mitterrandienne....

Conclusion provisoire : le Nanard Tapie, il a vraiment la baraka !!

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #politique géné

Repost 0
Commenter cet article