Le cas Françoise Hervé à Nancy

Publié le 18 Novembre 2007

--quilibre.jpg
Françoise Hervé est tout simplement la personnalité la plus atypique
du monde politique de Nancy.
Elle aurait pu être l'écolo "de service", la Madame Urbanisme.
Elle aurait pu déjà devenir Maire, dans une autre ville.

Mais elle fait face à une personnalité exceptionnellement forte,
A. Rossinot, Conseiller Municipal de Nancy depuis 1971,
adjoint au Maire de 1977 à 1983 et Maire depuis 1983.

Alors que le PS y a usé ses forces et ses troupes ( avec abandons, KO et désertions),
Françoise Hervé est, elle, présente et constante devant
ce même bulldozer politique.
Le combat mené contre la construction de la Tour Thiers dans les années 70
l' a marqué, comme il a pu marquer les Nancéiens ( "les vieux Nancéiens", comme
on dit à la Mairie...).
Elle est dans les esprits la figure de proue d'une conception harmonieuse de
l'urbanisme, introuvable Place Thiers ou dans le nouveau quartier Meurthe-Canal.

Mais il suffit de relire les tribunes que Françoise Hervé a écrites dans le
Magazine Municipal (lecture à conseiller aussi aux futurs historiens de l'ère Rossinot)
pour constater la pertinence et la justesse de ses positions depuis des années.

Force aussi est de reconnaître que ses domaines d'interventions dépassent
largement l'univers urbanistique.
Ses positions sur le Tram de Nancy sont des quasi-prédictions.

Il est de ce fait probable que face à la nouvelle candidature du Maire Ump,
face à une équipe PS nouvelle et très tournée à gauche,
le cas Françoise Hervé va se poser au centre...forcément.
Sa position et son combat n' apparaissent pas "contradictoires" avec
ceux du Modem.
Est-ce que cela permettra un rapprochement ?
Tout aujourd'hui devrait aller dans ce sens......
La suite au prochain épisode !


Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #best sellers...

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

artonien 21/12/2007 00:14

Je partage votre analyse du cas Hervé, ces interventions sont vraiment remarquables. J'ai entendu Laurent Hénart dire même d'elle :"Elle a le tort d'avoir raison trop tôt" ou de Guerrier Dumast :"Elle est la conscience de la ville". L'habile verrouillage politique de la ville par André Rossinot ne laisse aucune chance a des personnes de cette qualité, et on pourrait en citer d'autres qui découragés se sont retirés.
Bien que rejointe par le modem, on parle de certains membres éminents du PS après Guillot et peut être demain les écologistes, ses chances sont toujours aussi restreintes à moins que… le ville change

heidi 19/11/2007 13:47

moi, je dis un observateur plus qu'avisé!!! et j'espère un visionnaire...

dramelay 18/11/2007 11:07

Un rapprochement de F. Hervé du MoDem... humm, j'ai déjà entendu ca quelque part...
Serais tu devenu, Stanley, un lanceur de ballons d'essai ?
Ou, comme l'on dit actuellement en Belgique, un facilitateur?
Ou encore, un diseur de bonne aventure ?
Ou, plus simplement, un observateur avisé ?

STANLEY DE LORRAINE 18/11/2007 11:27

Dramelay, je serais juste flatté d'être un observateur...lol...