Le prix de la vingt-cinquième heure

Publié le 26 Septembre 2007

Bon, on met  une couche, nous aussi, sur cette information !
Jean-François Copé, député, maire, président d'une communauté urbaine,
président du groupe Ump à l'Assemblée Nationale,  va émarger 
dans l'un des plus grands cabinets d'avocats d'affaires de France.
Autrement dit, un lieu stratégique pour traiter les grandes affaires fiscales
et financières. C'est légal, paraît-il.
Ce dispositif doit dater de la période antérieure à la fusion des professions
d'avocats et des conseils juridiques.
Je n'ai pas vérifié. Mais peu importe.
Cela est non seulement choquant, mais c'est aussi calamiteux
pour l'image de la politique.
Alors, il reste une solution en interne :
Que les députés Ump réglent cela...en famille...
Ah... comme on se sent bien quand on a voté François Bayrou...
Heureusement, il y aura des listes Modem aux Municipales...

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #Archives

Repost 0
Commenter cet article

dramelay 29/09/2007 09:49

Stanley, tu dis "on se sent bien quand on a voté François Bayrou". Mais lui aussi exerce une activité professionnelle, à coté de ses activités de parlementaires. Il est exploitant agricole et élève des chevaux. D'ailleurs, c'est en raison de cette activité, qui lui permet de classer une partie de ses biens en biens professionnels qu'il a pu échapper à l'ISF. Le pur-sang outils de travail de Bayrou quoi...Mais c'est sur que c'est tout de même moins honteux que d'être (pour un seul homme) :- maire de Meaux- pdt de la Communauté d'agglomération du Pays de Meaux- député de la 6eme circo de Seine et Marne- membre du bureau politique de l'UMP- président du groupe UMP à l'assemblée- chargé d'une mission sur la modernisation du parlement- président du club génération franceet le pire de tout, conseiller chez Gide !

STANLEY DE LORRAINE 30/09/2007 10:19

Heureusement, que tous nos députés ne sont pas fonctionnaires !Heureusement, que l'outil de travail n'est pas soumis à l'ISF !Effectivement ,  les chevaux, ce ne sont pas des gros dossiers financiers dans un grand cabinet d'avocats d'affaires.............La promiscuité, là est un des  problèmes de cette affaire.

Antoine 29/09/2007 00:14

Cumul et Copé Copé n'est pas le premier, son Président de coeur a déjà montré la voie de la confusion politique et affaires...mais pour lui barrer la route à l'époque les médias s'étaient montrés moins "pénétrants" que pour le pauvre chef de lUMP à l'Assemblée...Ok c'est pas bien qu'en plus du cumul des mandats le petit Copé pratique de la carabistouille de corbeau d'affaires... Mais que dire de Nicolas Sarkozy? Personne n en a jamais trop parlé!!! Oui c'est vrai il avait quitté son cabinet...mais c'était pour investir dans un nouveau...il a toujours gardé des parts importantes dans ce cabinet...même quand il était ministre...mais là personne n a rien dit. Par contre Copé..."ce con" comme le dit avec élégance notre Président...il mérite ça...Souvenirs souvenirs  "Nicolas n'abandonne pas pour autant la robe. En 1987, il quitte son mentor, Me Danet, pour voler de ses propres ailes: il fonde un cabinet, avec deux amis, Michel Leibovici et Arnaud Claude. Ensemble, ils conseillent notamment des sportifs de haut niveau (1). Aujourd'hui, sa fonction de ministre de l'Intérieur interdit à Nicolas Sarkozy de plaider. Il conserve cependant des parts dans une société qu'il a créée le 30 avril 2002 - quelques jours seulement avant d'entrer Place Beauvau - toujours avec son ami Arnaud Claude. Située au 52, boulevard Malesherbes, à Paris, elle est baptisée "Arnaud Claude-Nicolas Sarkozy". Le ministre dispose d'un tiers des actions, qu'il a achetées pour 6 800 €. A la fin de sa première année d'exploitation, ce cabinet, qui compte 18 avocats, présentait un chiffre d'affaires net de 1 509 000 €. Depuis cette date, la société n'a jamais publié ses comptes, comme la loi, en théorie, l'y oblige. Cette activité ne rapporterait plus beaucoup au président de l'UMP. Contacté par l'intermédiaire de son directeur de campagne, Claude Guéant, le candidat indique avoir touché 17 000 € pour l'exercice 2005, mais n'avoir perçu aucun revenu en 2004." Source L'Express.frUne vraie tradition à l UMP que celle de l affairisme...pauvre Copé...écoper pour les autres c'est pas drôle...

d 27/09/2007 14:47

oui, Stanley, regardes dans tes cabinets ! Tu verras un Copé flottant...

mika 27/09/2007 10:39

Pour aller dans ton sens, le cabinet d'avocats où Coppé va "bosser" à temps partiel (20, 30, 50%?) est chargé de la fusion Suez - Gaz de France!!C'est tout simplement scandaleux et c'est cela le système Sarko

momone 26/09/2007 21:21

fouille un peu stanley, plus près de toi des tas de gens émargent dans des entreprises en plus de leur job de cabinet, un vrai scandale, je ne citerais pas de noms avant les municipales!!