Fusion de régions : une analyse politique de Tante Léonie

Publié le 23 Août 2007

Ma grand-mère a reçu cette lettre de Tante Léonie que je publie avec plaisir.
Andrée, c'est ma grand-mère, à ne pas confondre avec Monsieur André,
du "mél de Monsieur André" ( voir posts passés ).
Merci à Tante Léonie de sa participation...si seulement elle savait utiliser internet, enfin, tant pis...



Ma chère Andrée,


J'ai vu dans L'Est Républicain ( je l'achète à la gare de Nice ) qu'il y avait un article
sur le projet de l'ancien Premier  Ministre Jean-Pierre Raffarin de regrouper
certaines régions, dont l'Alsace et la Lorraine.
J'ai l'impression que cette idée a suscité soit de l'indifférence, soit de l'hostilité.

Pensez un instant à la région où je vis aujourd'hui, celle que l'on appelle PACA,
Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Croyez-vous qu' historiquement et géographiquement,
cet ensemble soit  au  départ  " fusionnable" ?
Entre Nice, Cannes, Toulon et Marseille, le point commun, c'est la Méditerrannée,
certes, mais au départ, il n'y avait aucune " union administrative ".
Digne, Aix, Tende, Draguignan, Grasse, ce sont des villes de l'intérieur, avec
beaucoup de différences aussi.
Et Je ne parle pas du contaste entre la Madonne d'Utelle et la Croisette ou Saint-Tropez !
Mais je trouve que cela marche plutôt bien, et permet surtout de faire une grande région
variée et riche de ses différences.

Alors pourquoi, l'Alsace et la Lorraine  ne pourraient-elles pas réfléchir à un regroupement ?
Quand doit-on parler de cela si ce n'est avant des élections locales ?
Pourquoi écarter cette idée sous pretexte que cela fait "penser"
à l'Alsace-Lorraine des périodes 1870-1918 ou 1940-1944 ?
Après tout, nous avons en commun le massif vosgien, ce n'est pas rien !

Pourquoi conserver des structures trop petites au lieu de faire des projets de poids ?
Pourquoi ne pas penser à des fusions de communes au moment où ces mêmes communes
constituent des communautés urbaines ou des communautés de communes ?
Et en plus dans ces structures, il n' y a pas d'élections directes des conseillers
en dépit de l'importance des attributions et du budget voté.
N'y-a-t-il pas des doublons, des coûts excessifs de fonctionnement
qui pourraient être utilisés en investissements dans les infrastructures
et dans les équipements culturels et sportifs ?
Regardez donc votre Grand Nancy.
Les entreprises fusionnent bien pour se développer, elles !
Je m'emballe un peu, le docteur me dit de rester au calme.
Je t'embrasse ainsi que ton petit Stanley.

                                                                                            Tante  Léonie



P.S.   Cousine Marie est rentrée de Bretagne, maussade comme le temps qu'elle a eu !
Dis à Stanley de se dépêcher de venir me voir.
A peine rentrée, Cousine Marie a transformé mon salon Ecole de Nancy
(celui qu'on avait eu à notre mariage) en salon Fly ou Ikéa, je ne sais même plus !

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Publié dans #Archives

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

heidi 24/08/2007 20:23

cousine marie est très attristée par les propos de stanley et de sa chère tante léonie: un, elle n'est pas rentrée maussade, c'est l'abus de chirouble qui lui a un peu plombé le moral ( cause au mal de tête du lendemain) et deux, ce sont des meubles habitat, la gamme au dessus de fly et ikea!!

dramelay 23/08/2007 17:26

je voudrais ajouter un argument qui va dans le sens de la position de Léonie (ma grand mère italienne s'appellait aussi Léonie) : la fusion de la Lorraine et de l'Alsace permettrait peut être de ne plus avoir à faire à JP Masseret, ce grand intellectuel progressiste local. Rien que pour cette raison, fusionnons ! fusionnons !

STANLEY DE LORRAINE 23/08/2007 18:12

Ah les Léonie !