Tram 2 et Thiers 2 : le tempo de folie pour Nancy

Publié le 1 Octobre 2017

En quelques semaines, deux vieux dossiers ont ressurgi sur les radars nancéiens. Cette coïncidence est étonnante pour qui était habitué aux pas de loup d'André Rossinot quand il était Maire de Nancy. "Attendez, c'est en cours, nous sommes sur le dossier", etc...

Mais depuis peu, le tandem Rossinot-Hénart qui contrôle la métropole et la ville semble s'engager sur une voie différente...et inhabituelle. Alors que les actuels travaux rendent le centre-ville de Nancy cauchemardesque pour les malheureux automobilistes, voici que deux dossiers laissent sans ambiguïté penser que le pire va arriver.

Tram 2 et Thiers 2 sont les noms de ces cauchemars à venir. Tram 1 et Thiers 2 sont bien connus des "petits" et grands Nancéiens. Leur simple évocation suscite aussi un grand malaise : échec total pour le premier, défiguration du quartier de la gare dans les années 1970 pour le second.

Tram 2 sera évidemment une calamité nécessaire. Même si l'on doit s'interroger sur cette enveloppe de 250 Millions d'euros qui est annoncée pour reconstruire la Ligne 1 !

Etouffant l'immeuble Excelsior, Thiers 2 entraînera aussi des travaux dans le quartier de la Gare. En décembre dernier, le Conseil Municipal a voté le protocole visant à vendre les emprises foncières publiques au promoteur privé de Thiers 2. Cette résolution a été largement adoptée si ce n'est une voix contre (Françoise Hervé) et l'abstention du groupe Nancy Ville Meilleure (groupe d'opposition de gauche). Une pétition contre ce projet est en cours, elle prend de l'ampleur chaque jour : avis aux amoureux du Patrimoine Ecole de Nancy, le temps presse.

Si l'on ajoute à Tram 2 et Thiers 2  le monstrueux projet du Maire de construire un bâtiment de verre (de 25 Millions d'euros) dans le jardin du Palais Ducal, une partie de la Vieille Ville sera alors incluse dans les zones de travaux. 

Nul besoin d'être expert pour imaginer les conséquences économiques pour le commerce nancéien de cette multitude de pelleteuses en action.

La main habile qui a réussi à "absorber" politiquement le fiasco de 150 Millions d'euros de la Ligne 1 du Tram semble avoir disparu des radars.

La gouvernance actuelle de la ville, sans écoute et sans finesse, est clairement en cause. Reste alors la mobilisation démocratique des citoyens qui peut inverser le cours des choses...

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article