Orlando : une vie

Publié le 14 Juin 2016

Le journal Orlando Sentinel publie des courtes bio des victimes tuées dans

la boîte gay d'Orlando.

23 ans, Stanley Almodovar était un étudiant prometteur.

Convivial, aimant la fête, danser, rire, tout simplement, aimant la vie et les autres.

Sa mère a été réveillée dans la nuit.

Pendant tout le chemin entre chez elle et le lieu des crimes, elle a imaginé que son fils pouvait être juste blessé. Blessé, cela voulait dire pour elle, toujours en vie, toujours là.

Non, ce n'était pas le cas.

Trois balles.

Zéro chance de vivre.

Parler des victimes, c'est casser la volonté des semeurs de Terreur.

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Repost 0
Commenter cet article