Les atouts de Nancy : ce que dit la chronologie...

Publié le 8 Mai 2016

Ma Grand-Mère a fait le test dans sa maison de retraite ;)

Quels sont les atouts de Nancy... par ordre chronologique ?

L'étymologie du nom Nancy n'est pas clairement déterminée, et dans cette histoire, le Nan reste flou...Même si, outre Atlantique, sans interrogation, Nancy est devenu un prénom star.

La bataille de Nancy fait rentrer Nancy dans les livres d'Histoire, entre le fougueux Charles le Téméraire et le cynique Louis XI. Bravo à René II et à son équipe suisse.

Callot fait graver le nom Nancy dans les livres d'Art.

François III de Lorraine quitte Nancy pour fonder la dynastie des Habsbourg-Lorraine : cela fait parfois des unes du magazine Point de Vue - Images du Monde !

Le deal fait avec Louis XV (quatre Louis après, les Louis ont gagné !) est, sur le coup, rude avec la perte de l'indépendance du Duché de Lorraine, mais c'est sans doute de cette rupture que vient l'atout le plus formidable de Nancy : "sa" Place Stanislas (et son ensemble 18ème). La place Stanislas est devenue la marque de la ville.

Autre domaine, les macarons de Nancy, les meilleurs au monde, et une histoire bien plus ancienne que celle du Coca-Cola ;)

La culture et la création artistique sont très présentes dans la ville. Architecture ici ou là, mais pas partout. NJP ou Le Livre sur la Place, concerts et expositions multiples, bien sûr. Les Musées sont aussi des atouts. Le Musée de l'Ecole de Nancy, petit bijou, ou le Musée des Beaux-Arts, bel espace d'Art (et bien agrandi)...pour ne prendre que deux exemples... ;)

Mais Nancy a beaucoup perdu de la mutation économique de ces quarante dernières années. Le départ de Pont-à-Mousson S.A. en est peut-être l'illustration le plus flagrante. Elle n'est bien sûr pas la seule ville de France dans ce cas.

Tout comme sa garnison militaire qui s'est quasi évaporée, la faute aux gouvernements.

Restent deux importants domaines, bien connus : l'Enseignement Supérieur et le secteur hospitalier qui, tous les deux, dépendent des fonds publics nationaux...

On résume brut de décoffrage : art et culture, ville étudiante, centre hospitalier.

Non, bien sûr, ce n'est pas tout !

On ajoute en positif et pour mémoire l'ASNL, une desserte TGV et un lien routier Nord-Sud.

On retranche le mauvais réseau Tram / Stan.

Et bientôt (la faute à la SNCF) de mauvaises liaisons avec Strasbourg

Alors que faire aujourd'hui avec nos atouts et avec des moyens publics forcément limités ?

à suivre...

Rédigé par STANLEY DE LORRAINE

Repost 0
Commenter cet article